in

Les 10 voitures les plus chères au monde retrouvées abandonnées

De la Jaguar XJ220 en édition très limitée entrain de prendre la poussière dans un parking au Qatar, à la Rolls Royce Phantom retrouvée près d’un chemin de fer Russe!

 

Découvrez aujourd'hui avec nous les 10 voitures de luxe et les plus chères du monde qui ont été abandonnées

 

Des voitures de luxe retrouvées abandonnées à Dubaï

voitures de luxe abandonnées

Source : carthrottle

Il ne fait pas bon être surendetté à Dubaï ! Car un crédit non remboursé peut vous emmener directement vers la case prison. Alors pour éviter d’avoir à croupir dans les pénitenciers émiratis, les débiteurs en difficultés quittent précipitamment le pays. Et ce en laissant tout derrière eux, y compris leurs voitures de luxe.

C’est ainsi que les autorités du pays retrouvent entre 2 000 et 3 000 voitures de luxe, abandonnées chaque année par leurs propriétaires en fuite. Mais parmi tous les bolides récupérés par la police, cette Ferrari Enzo est de loin la plus remarquable et la plus rare aussi. On a seulement construit presque 400 exemplaires.

Sa valeur a augmenté en flèche

L’écurie italienne l’avait lancée en 2002 pour commémorer le premier titre en Formule 1 du nouveau millénaire. Et on l’a nommé en hommage au père de la marque, Enzo Ferrari. Cette supercar a donc hérité de la technologie et du design des voitures de F1 de la Scuderia Ferrari. Et surtout de son savoir-faire.

Cette Ferrari Enzo qui était donc entrain de prendre tristement la poussière sur ce parking à Dubaï, faisait partie des 400 uniques modèles existants sur terre. Son propriétaire serait un britannique totalement qui était ruiné ! Il aurait pris la poudre d’escampette en l’abandonnant sur le parking de l’aéroport.

Le bolide qui coûtait plus de 675.000 euros à sa sortie, a vu sa cote grimper en flèche au fil des ans. En atteignant aujourd’hui la valeur de 2.200.000 euros.

Une Jaguar XJ220 ignorée à Qatar

Source : blogautomobile

La Jaguar XJ220 est une supercar britannique produite de 1992 à 1994. Et dont seulement 281 exemplaires furent fabriqués et vendus dans le monde. Cette superbe voiture, qui combine l’élégance britannique aux performances des voitures de course, pouvait ainsi atteindre la folle vitesse de 341,6 km/h.

Son puissant moteur V6 bi-turbo de 3 498 cm³, développant une puissance de 549 chevaux, pouvait l’emmener de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes seulement.

Un véritable gâchis finalement

Mais à cause de son édition ultra limitée, ce magnifique bolide est extrêmement rare ! Et il est donc pratiquement introuvable sur le marché des voitures de collection. Ce fut donc une incroyable surprise de retrouver une Jaguar XJ220, abandonnée à son triste sort, le long d’un trottoir dans une rue peu fréquentée au Qatar.

Source : blogautomobile

Cette superbe voiture appartenait à un riche beyrouthin qui l’avait acheté à Dubaï en 2003. Et elle avait pour ainsi dire, disparu de la circulation jusqu’à sa récente découverte.

Mais le plus surprenant encore, reste le fait que cette superbe féline anglaise ne totalise aujourd’hui au compteur que 900 km. Et elle n’en avait d’ailleurs que 250 en 2003. Autant dire qu’elle fut abandonnée alors même qu’elle n’avait pratiquement pas roulé !

La découverte d’anciennes voitures

Source : hagerty

Certaines personnes laissent moisir de véritables trésors dans leur garage, à l’image de cette  Shelby Cobra 427 et de cette Ferrari 275 GTB. Ces deux superbes voitures étaient en effet stationnées dans un vieux garage poussiéreux en Caroline du Nord, depuis plus de 30 ans. Elles étaient en compagnie d’autres bolides tout aussi splendides.

Cette caverne d’Ali Baba abritait entre autres, une Morgan à moteur V8 et une Triumph TR6, toutes deux de superbes voitures de collection. Les supercars, entreposées dans ce garage miteux depuis la fin des années 1980. Et elles étaient devenues de véritables nids à souris et autres nuisibles.

Des fortunes victimes de rouille

Les belles voitures qui affichaient d’ailleurs un kilométrage très faible, furent laissées en l’état. Sans aucun entretien de la part de leur propriétaire, qui les avaient littéralement oubliées.

Et le pire dans l’histoire, c’est qu’elles étaient condamnées à prendre la rouille dans cet obscur garage pendant encore longtemps. Si ce n’était la décision prise par la ville de raser l’immeuble où il se trouvait. C’est ainsi que le propriétaire des voitures se manifesta enfin, et que ces perles rares purent revoir la lumière du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
mère apologie terrorisme

« Je comprends pourquoi on les tue » : Une mère d’élève condamnée pour apologie du terrorisme

Les fois où les célébrités font des surprises à leurs fans