in

Hausse des cas de viol : le premier ministre pakistanais blâme les femmes et leurs tenues

premier ministre pakistanais
Les militants des droits de l’Homme au Pakistan ne décolèrent pas après les déclarations du premier ministre sur le viol. En effet, selon ce dernier, la hausse des cas de viol dans le pays est attribuable au style vestimentaire des femmes.

 

Loin de tenir pour responsables les violeurs, le ministre pakistanais a avancé que ces derniers n’avaient pas tous la volonté de se contrôler. Par ailleurs, il incombe aux femmes de se couvrir. Des propos choquants qui ont scandalisé les défenseurs des droits des femmes.

 

Pakistan : des déclarations d’un ministre sur le viol qui font polémique

imran khan scandale viol pakistanSource : agenceanadolu

Le premier ministre pakistanais, Imran Khan, est au centre d’un tollé sur les réseaux sociaux après ses déclarations sur le viol. En effet, dans une interview télévisée, celui-ci a accusé les femmes de l’augmentation des cas de viol dans le pays en mettant en question leur façon de s’habiller.

Selon lui, les cas de viol ont connu une hausse importante dans le monde moderne. Et il considère cela comme une conséquence normale «dans toute société où la vulgarité augmente». Des déclarations qui pointent du doigt les victimes et les tiennent pour responsables de leur sort.

Khan s’appuie sur la religion pour défendre ses idées

Donnant un aspect religieux à sa réflexion, le premier ministre a déclaré que l’islam avait instauré un certain nombre de règles ; ces dernières ayant pour objectif de protéger les femmes.

L’habillement des femmes, la « cause » des augmentations des cas de viol

premier ministre pakistanaisSource : alnas

Dans l’interview télévisée, Khan a ensuite expliqué que la raison pour laquelle les femmes se couvrent en islam est d’échapper à la tentation. «Le concept même de ‘purdah’ est d’éviter la tentation. Tous les hommes n’ont pas de volonté (pour se contrôler). Si la vulgarité continue d’augmenter, cela aura des conséquences », a t-il indiqué.

A noter que le terme purdah désigne une pratique musulmane et hindoue destinée à empêcher les hommes de voir les femmes. Dans ce sillage, les femmes sont tenues de couvrir leur corps et de cacher leurs formes, avec notamment la burqa.

Purdah rimerait avec protection des femmes, d’après Khan

Toujours d’après Imran Khan, si la religion musulmane a instauré le concept du purdah et du voile, c’est parce qu’il y a « une philosophie derrière ». Et, selon lui, «cette philosophie est de sauver le système familial et de protéger la société ».

Les militantes scandalisées par les propos du premier ministre pakistanais sur le viol

loi sur le viol au Pakistan

Source : voanews

A la diffusion de l’entretien, plusieurs personnes ont été choquées par les propos du premier ministre. Selon la Commission des droits de l’homme du Pakistan, Imran Khan blâme clairement les femmes victimes d’agression sexuelle. Pire, il rejette la faute sur les survivants. Ce qu’elle juge comme une preuve de misogynie et un comportement inadmissible surtout venant d’un dirigeant.

Par ailleurs, d’après l’organisme, Khan devrait s’excuser pour ses déclarations qui relèvent d’une ignorance totale. Et pour cause, les enfants et même les vieilles femmes sont victimes de viol. Et pourtant ces derniers ne font preuve d’aucune vulgarité au niveau vestimentaire.

Le ministre se défend

Compte tenu du tumulte engendré par les paroles du premier ministre pakistanais sur le viol, son cabinet a publié un communiqué. D’après ce dernier, les déclarations d’Imran Khan avaient été déformées et sorties de leur contexte. Toutefois, le mal semble déjà fait.

Pour rappel, en décembre dernier, le Pakistan a approuvé une loi autorisant la castration chimique des hommes condamnés pour viol. Toutefois, les propos du premier ministre sur le viol révèlent que le pays a encore du chemin à faire, en matière de soutien envers les victimes d’agression sexuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Des séquences inoubliables qui se sont déroulées en direct

docteur Carlo Mosca meurtre patients Covid-19

Italie : un médecin est accusé d’avoir tué des patients Covid-19 pour « libérer des lits »