in

Une québécoise assume sa pilosité en couverture d’un magazine de mode

Une jeune artiste québécoise, du nom d’Esther Calixte-Béa, est l’une des 10 femmes mises en avant par le magazine britannique Glamour pour célébrer la diversité corporelle et faire progresser les mentalités.

 

Cette jeune femme, âgée de 24 ans, connue sous le pseudonyme « Queen Esie » sur Instagram, elle mène aujourd’hui un combat afin de faire voler en éclats le tabou concernant la pilosité féminine.

 

Elle assume sa pilosité en couverture du magazine Glamour

Pilosité couverture magazine
Source : glamourmagazine

La québécoise Esther Calixte-Béa, âgée de 24 ans, est l’une des 10 femmes choisies par le magazine de mode Glamour pour célébrer la diversité corporelle et faire progresser les mentalités.

Cette jeune artiste a ainsi fait la couverture du célèbre magazine tout en assumant totalement sa pilosité abondante. Ce qui ne la rend pas peu fière. Et il faut dire qu’il y a de quoi. Et pour cause ! La jeune femme d’origine haïtienne et ivoirienne se bat pour briser le tabou de la pilosité féminine.

Une grande assurance

« Je n’avais jamais vu une femme en couverture d’un magazine avec des poils sur la poitrine. Et c’est moi ! Je n’aurais jamais pensé que moi je pourrais faire la différence », a-t-elle déclaré.

« Je voulais montrer qu’une femme aussi poilue que moi pouvait être sur un cover », a ajouté Esther Calixte-Béa, qui s’est chargée de la direction artistique de cette photo où elle dégage une grande assurance.

Pilosité : l’enfance difficile d’Esther Calixte-Béa


Source : journalmetro

Cependant, Esther Calixte-Béa n’a pas commencé à assumer sa pilosité du jour au lendemain. Loin de là ! Elle avait même développé un complexe depuis son plus jeune âge. A tel point qu’elle s’était épilée la première fois en dernière année de primaire.

De plus, durant son adolescence, Esther Calixte-Béa refusait catégoriquement d’aller à la piscine à cause de sa pilosité. Elle avait même développé le tic de toujours vérifier si ses vêtements la recouvraient entièrement.

« J’ai décidé de les garder et de les assumer »

D’ailleurs, elle s’était tellement épilée que sa poitrine était marquée par des cicatrices. Et ce n’est pas tout ! La jeune femme voyait également des poils incarnés apparaître à force de traquer le moindre poil.

Pourtant, en 2019, Esther Calixte-Béa a décidé de changer de vie en assumant sa pilosité. « Je me suis demandé pourquoi mon corps réagissait comme ça si c’était normal que les femmes enlèvent leurs poils. C’est là que j’ai décidé de les garder, et de les assumer », a expliqué la jeune activiste.

Pilosité : le combat Esther Calixte-Béa


Source : movies.yahoo

Au fil des mois, la jeune femme a donc abandonné les rasoirs pour accueillir son apparence naturelle. Toutefois, accepter la pilosité de son corps était compliqué au départ pour Esther Calixte-Béa.

« La première fois, j’ai dû me pousser à sortir avec un short court montrant mes jambes poilues », a-t-elle affirmé. Et pour sortir en décolleté, il lui a donc fallu encore plus de temps. Aujourd’hui, l’artiste assume complètement son corps.

« Je me sens plus sexy »

Plus encore, elle déclare que : « c’est la meilleure chose que j’ai jamais faite, car je me sens plus sexy et à l’aise dans ma peau ». Néanmoins, la jeune femme se heurte encore aux regards désapprobateurs.

Mais désormais, les internautes sont nombreux à la soutenir sur les réseaux sociaux. « Les commentaires sont majoritairement positifs. Il y en a toujours un ou deux encore qui disent ‘dégueu’. Ceux-là je les bloque ! », assure ainsi la québécoise.

En tout cas, Esther Calixte-Béa espère changer les mentalités concernant la pilosité féminine, notamment grâce à sa récente couverture dans le magazine Glamour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
petit trou dans la paupière role

La raison pour laquelle vous avez ce minuscule trou dans la paupière

bodybuildeur Yuri mariage insolite

Le bodybuildeur qui avait épousé une poupée va se marier avec un poulet