in , ,

Une jeune fille meurt suite à des piqûres de poux répétées

triste histoire fille morte poux
L'histoire de Kaitlyn Yozviak, une jeune fille de 12 ans, restera à jamais l'une des pires histoires de violence infantile. Et c'est encore un euphémisme. Ayant vécu dans la maison de l'horreur, la fille est décédée des suites de piqures de poux répétées à l'origine de la crise cardiaque qui lui a été fatale.

 

Ainsi, Les parents de Kaitlyn, qui sont originaires des États-Unis en Géorgie, ont été arrêtés. Et leur arrestation n'est pas pour déplaire vu les conditions de vie épouvantable dans lesquelles ils ont fait vivre cette jeune et innocente fille.

 

Des piqûres de poux à l’origine de la mort d’une fille

fille meurt crise cardiaque en raison anémieSource : sudinfo

Kaitlyn Yozviak, une fille de 12 ans, est décédée le 26 août d’un arrêt cardiaque avec une cause secondaire d’anémie sévère. La raison : une « infestation sévère » de poux. Celle-ci aurait provoqué une anémie aiguë qui a conduit malheureusement à la mort de l’enfant.

En fait, les piqûres de poux auraient duré trois années, par intermittence. Ce qui a fortement abaissé son taux de fer dans le sang. Le bureau d’investigation de Géorgie a même déclaré que Kaitlyn avait la «plus grave» infestation de poux qu’il ait jamais vue.

Les parents de la jeune fille arrêtés pour meurtre

Sans surprise, les parents de la jeune fille ont été arrêtés suite au décès de la jeune fille à cause des piqûres de poux. Mary Katherine Horton, 37 ans, et Joey Yozviak devront répondre de deux chefs d’accusation. Un pour meurtre au second degré et un autre pour cruauté envers des enfants, au second degré. Ils devront également faire face à un grand jury, à cause de l’ampleur de la maltraitance.

Des conditions de vie épouvantables

conditions de vie insalubres kaitlynSource : oxygen

Il faut dire que la jeune fille a connu l’horreur avant de mourir des piqûres de poux. Lorsque les policiers ont effectué une descente au domicilie des Yozviak, ils ont eu le choc de leur vie. L’intérieur était sale et délabré avec de la vermine (puces, poux, punaises) recouvrant le matelas, les peluches et jouets de l’enfant et des meubles dans sa chambre, a notifié l’un des enquêteurs.

Et pire, la mère de Kaitlyn a déclaré aux enquêteurs que la jeune fille ne s’était pas baignée depuis une semaine et demie avant sa mort. Selon les voisins, Kaitlyn n’était pas sortie jouer dehors depuis plus d’un mois avant sa mort. Ce qui laisse penser que la fille a vécu dans la promiscuité la plus extrême.

Une échappatoire pour le frère et la sœur de Kaitlyn

Des documents, de la Division de Géorgie des services à la famille et à l’enfance (DFCS), montrent que le frère et la sœur de Kaitlyn ont été emmenés hors du domicile de Horton et Yozviak. En effet, en raison de conditions de vie insalubres, ces derniers sont sous la garde de leur grand-mère. Cependant, pourquoi Kaitlyn est-elle restée avec ses parents, au point de mourir des piqûres de poux ?

Jeune fille morte à cause des poux : La triste fin aurait pu être évitée

parents jeune fille morte pouxSource : filo

La jeune fille morte des piqûres de poux devait être adoptée dès sa naissance à cause de la précarité de ses géniteurs. Les parents adoptifs, nommés Creamer, avaient déjà tout préparé pour accueillir le bébé chez eux. Ils avaient même choisi son nom et pris des photos avec Kaitlyn à l’hôpital à sa naissance.

Cependant, à la dernière minute, Katie Horton a changé d’avis et a décidé de garder le bébé. Les Creamer n’ont donc plus jamais entendu parler de l’enfant, jusqu’à ce qu’ils aient lu l’affaire. « J’ai dit: ‘C’était ma Kaitlyn, c’était mon bébé’, et bien sûr j’ai pleuré à nouveau ».

Des plaintes sur les conditions de vie dangereuses des Yozviak

Avant que Kaitlyn ne meurent suite aux piqûres des poux, ses parents avaient reçu plusieurs plaintes concernant des conditions de logement infectes à différents moments. En 2018, un appel a alerté la DFCS sur les insectes et l’excès de chats dans la maison.

À cette occasion, la fillette était partie vivre avec sa tante. Toutefois, 6 jours après, elle avait due retournée au domicile de ses parents, sur ordre des autorités compétentes. Ce qui a fini par causer sa perte.

La petite fille a connu une triste et malheureuse fin. Néanmoins, selon sa grand-mère, les services sociaux sont aussi fautifs. « Si le système avait fait son travail et sauvé Kaitlyn, je l’aurais aussi élevée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Ce que ton groupe sanguin dit de toi !

10 découvertes choquantes de plongeurs en haute mer