in ,

Un zoo décide de donner du cannabis à ses éléphants pour les détendre

cannabis donné aux éléphants pour le stress
Partout dans le monde, les réformes sur le cannabis à des fins médicales se succèdent et se multiplient. Cependant, un zoo de Varsovie, en Pologne, a poussé les choses encore plus loin. En effet, celui-ci a décidé d’administrer du cannabis médical à ses éléphants pour réduire leur niveau de stress.

 

Dans un groupe de trois éléphants d'Afrique, le zoo a commencé à tester les effets d'une forte concentration de cannabidiol, appelé CBD. La substance ne provoque ni euphorie ni effets secondaires nocifs sur le foie et les reins.

 

Le cannabis sera testé sur des éléphants pour diminuer leur stress

éléphants reevront du cannabisSource : ouestfrance

Après avoir remarqué un changement comportemental suite au décès de leur femelle alpha, les experts du zoo ont pris la décision de donner du cannabis aux éléphants. Et plus précisément, des doses liquides de cannabinoïde relaxant CBD, qui n’a pas d’effets euphorisants et qui reste inoffensif pour le foie et les reins.

Ceci rentre dans le cadre d’un projet pilote révolutionnaire du zoo de Varsovie. Il vise à tester comment le cannabis médical inhibe le stress et l’anxiété chez ce type d’animaux en particulier.

Le cannabis, une alternative aux médicaments

Selon Agnieszka Czujkowska, vétérinaire en charge du projet de l’administration du cannabis aux éléphants, il s’agit d’une «tentative de trouver une nouvelle alternative naturelle aux méthodes existantes de lutte contre le stress, en particulier les médicaments pharmaceutiques», couramment administrés.

Mais ce n’est, bien-sûr, pas la première fois qu’on voit une telle expérience. Le cannabis a en fait déjà servi de traitement pour les chiens et les chevaux dans le monde entier. Toutefois, «c’est probablement la première initiative du genre pour les éléphants», a déclaré Agnieszka Czujkowska.

Les animaux semblent apprécier la substance

traitement animaux cannabisSource : geo

Aujourd’hui, les observations prouvent qu’il est fort probable que les éléphants réagissent de la meilleure des façons suite à l’administration du cannabis. En effet, selon la vétérinaire, une femelle du groupe « a déjà eu la chance de l’essayer et elle n’a pas dit non».

Mais « contrairement à ce que certains pourraient imaginer, les éléphants n’utiliseront pas de pipes à cannabis et n’en recevront pas non plus d’énormes barils » correspondant à leur taille, a déclaré Czujkowska en riant.

Les doses du cannabis pour les éléphants

Par contre, l’administration de l’huile d’extrait de cannabis se fera directement dans la bouche des éléphants ou mélangée à leur nourriture. En parallèle, le zoo réalisera des tests sanguins pour suivre régulièrement l’état de santé de ces animaux géants.

Concernant les doses initiales, elles seront comparables à celles données aux chevaux. Il s’agit d’un flacon d’une douzaine de gouttes d’huile de CBD, deux ou trois fois par jour.

Prise de cannabis par les éléphants : 2 ans pour des résultants concluants

zoo polonais experimentera cannabis éléphantsSource : bbc

Néanmoins, ce projet, bien que prometteur, pourrait durer plusieurs années avant l’obtention de résultats définitifs. En effet, la thérapie au CBD devrait prendre un an et demi à deux ans avant les premières conclusions.

Pour l’instant, les experts du zoo prévoient de donner aux éléphants le cannabis et de mesurer le cortisol. Comme indiqué par le zoo, « C’est une expérience. Ensuite, nous saurons avec certitude que [l’huile de cannabis] fonctionne ou non ».

 Vers des tests sur d’autres espèces animales

Selon Czujkowska, des approches similaires sont ensuite concevables pour d’autres animaux vivant en captivité. Ceci devrait ainsi permettre de réduire leur niveau d’anxiété.

C’est certain, le projet d’administrer du cannabis à des éléphants pour réduire leur stress est innovant. Mais avouons que ça reste un fait insolite et surprenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Clay Lewis, le garçon autiste qui a créé seul son entreprise

avoir un corps enfant plus difficile que prévu

Un homme de 32 ans vit piégé dans le corps d’un enfant de 13 ans