in

La vérité sur la disparition de Michael Schumacher

L’article continue en page suivante

Michael Schumacher a résolument marqué le monde de la course automobile, à tel point que son nom est devenu le synonyme universel de vitesse. Personnage central d’une épopée fabuleuse au sein de la prestigieuse écurie Ferrari. Surnommé le Baron Rouge, cet as du volant s’est imposé à de multiples reprises, remportant la plupart des records de la Formule 1, obtenant ainsi le palmarès le plus décoré du milieu.

 

Malheureusement, quelques années après avoir définitivement quitté le siège de son bolide, Schumacher subit un terrible accident de ski. Depuis, de rares nouvelles du Baron rouge atteignent les oreilles des journalistes, ce qui crée un véritable mystère autour de la santé de ce dernier… Nous partons sur les traces du Michael Schumacher, afin de tenter de lever le voile sur la mystérieuse disparition médiatique de Schumi.

 

Le Biographie de Michael Schumacher

Source : formulasantander

Michael Schumacher a vu le jour le 3 janvier 1969 à Hürth-Hermülheim. Une petite bourgade allemande pleine de charme, où il grandira au sein d’une famille aimante de la classe ouvrière.

La passion qui anime Michael Schumacher pour les voitures, et la vitesse se manifeste très tôt chez le jeune Michael. Et l’ancien pilote de formule 1 conduira son tout premier véhicule, à l’âge de 4 ans à peine.

C’est en fait son cher père, Rolf Schumacher, maçon de métier et bricoleur à ses heures perdues, qui lui fabriquera cet engin. Il l’a fait en adaptant le moteur d’une vieille tondeuse à gazon usagée, à un petit kart à pédales.

La premier accident de Michael Schumacher

Le petit « Schumi », comme on le surnommera affectueusement plus tard, s’en donnera ainsi à cœur joie avec son petit bolide, qu’il finira presque par démolir en heurtant un lampadaire.

Source : rmgs-team.wbl

C’était là son tout premier accident automobile. Et son père, conscient du danger, décidera dès lors de l’emmener rouler en toute sécurité sur la piste de karting de Kerpen-Horrem, où il travaillait comme gardien.

Le petit Schumi, qui n’était alors pas plus haut que trois pommes, avait ainsi le privilège de conduire, son propre véhicule motorisé sur une piste quasi-exclusive. Ce qui lui permettait de se livrer, déjà à cet âge particulièrement précoce, aux doux frissons de la vitesse et de l’adrénaline qu’elle procure.

Michael Schumacher, le plus jeune membre du club de karting

Source : dw

Il deviendra ainsi le plus jeune membre du club de karting. Et son bricoleur de papa, lui fabriquera un prototype fonctionnel de kart à partir de simples pièces usagées, montées sur un vulgaire châssis en bois.

C’est ainsi, qu’avec ce prototype fait de bric et de broc, que Michael remportera son premier championnat de club. Alors qu’il n’est âgé que de six ans à peine, et que ses adversaires avaient tous entre 13 et 14 ans.

Le soutien du papa

Afin de soutenir et d’encourager son fils sur la route qui lui était prédestinée, et lui permettre de réaliser son rêve, Rolf Schumacher n’hésitera pas à prendre un deuxième emploi.

Source : pinimg

Malheureusement, malgré toute sa bonne volonté, cela ne suffit pas, car les pièces de moteur et de carrosseries coûtent une véritable fortune. Le petit schumi aura ainsi besoin de sponsors s’il veut continuer sur sa lancée.

Et, ce soutien financier, il le trouvera auprès de quelques hommes d’affaires locaux qui étaient aussi des amis de la famille.

Le soutien des sponsors

Grâce à l’argent octroyé par ces mécènes, Michael Schumacher pourra s’acheter un nouveau bolide, de construction professionnelle cette fois. Une fois sa licence de karting en poche, il remportera haut la main le championnat d’Allemagne junior en 1984. Alors qu’il a à peine 15 ans.

En grandissant, ses rêves de courses automobiles et de gloire grandissent avec lui. Et Michael se désintére de plus en plus de l’école. A l’exception des cours de mécanique, qui le passionnent tout naturellement.

Michael Schumacher dans les compétitions de la Formule 1

Source : essentiallysports

Schumi développe de plus en plus le besoin de s’essayer à autre chose que le karting. Car ses appétits de vitesse et de sensations fortes n’étaient pas rassasiés ! Il lui fallait donc passer à une étape supérieure.

C’est ainsi qu’il atterrira dans la compétition de la Formule Ford, qui est connue pour être le premier tremplin majeur, dans la course de formule après le karting.

Un nouveau champion qui nait

Le jeune as du volant trouvera très vite ses marques. Il remportera ainsi de précieuses victoires, dans toutes les catégories auxquelles il participe.

Ses compétences innées en matière de conduite sportive. Et ses incroyables réflexes le font vite se démarquer des autres pilotes de son âge.

Source : autoplus

Ainsi, Schumacher va littéralement sauter les étapes, et se retrouver au volant des voitures extrêmement puissantes de la Formula 1. Le jeune pilote s’en sort comme un chef, et il remportera très vite son premier titre mondial en 1994, puis son second l’année suivante, toujours avec l’écurie Benetton.

Cinq titres mondiaux consécutifs

Auréolé de ses deux premiers titres mondiaux, Michael Schumacher rejoindra en grande pompe l’emblématique écurie italienne, Ferrari, en 1996.

De là va commencer la fabuleuse épopée du Baron Rouge et de la Scuderia Ferrari, avec laquelle il gagnera cinq titres mondiaux consécutifs, de 2000 à 2004. Pendant cette période faste, Schumacher remporte plus de courses et de championnats que tout autre pilote dans toute l’histoire de la Formula 1.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

Jaden Smith vs Justin Bieber, qui a la meilleure évolution ?

sperme vieux de 100 millions années

Les spermatozoïdes les plus vieux au monde ont 100 millions ans