in

Des moments insolites dans le sport que vous aimeriez revoir !

L’article continue en page suivante

Des combats légendaires, d’autres orignaux et inouïs, des accidents durant des matchs, ou encore des sportifs super doués…

 

Voici donc les moments dans le sport que vous aimeriez revoir.

 

Une vidéo que vous aimerez voir

Source : youtube

L’homme que vous voyez dans ces images est assez grassouillet. Ne se sentant plus très bien dans son corps, il s’est dit ce jour-là qu’il irait à la salle de sport soulever quelques kilos. Emporté par une motivation démesurée, il a décidé de lever du poids…beaucoup de poids.

Du genre…387 kilos d’un seul coup et de faire des squats avec. Quand on n’est pas habitué à soulever pas même un kilo, il est très difficile de commencer ainsi. Résultat, l’homme n’est pas arrivé à soulever les 387 kilos sur ses épaules. Pire encore, les haltères se sont toutes dérobées de la barre, l’une après l’autre.

L’homme a échoué lamentablement à cet exercice, provoquant l’hilarité totale de tous ceux qui étaient présents dans la salle. Il a dû retourner chez lui bien lessivé ! Mais aussi avec la ferme intention, de ne plus jamais remettre le pied dans une salle de musculation.

Quand la neige se pose à un but

Source : Facebook

Ces images ont été filmées à Cologne en Allemagne. L’équipe de Cologne affrontait celle de Fribourg dans un match de la 15ème journée de Bundesliga, le championnat de foot allemand. Mais à un moment donné, pendant que les footballeurs étaient en train de courir après le ballon, la neige s’est mise à tomber très fort.

Celle-ci est tombée tellement fort sur le terrain de foot que toutes les lignes et limitations se sont effacées. Le plus hilarant dans la scène, c’est le moment où joueurs et arbitres étaient en train de chercher l’endroit où poser le ballon pour jouer un pénalty décisif, puisque le point de penalty avait lui aussi disparu sous la neige.

Ce fut très agaçant pour les deux équipes. Tant l’une avait peur de se louper dans le pénalty, tant l’autre avait peur que le nouvel emplacement du ballon soit en leur défaveur.

Car oui, pour pouvoir jouer ce pénalty malgré les conditions, l’arbitre a finalement été obligé d’improviser un endroit situé à peu près à 11 mètres en mesurant avec de grandes enjambées.

Le penalty a été quand même marqué ! C’est ce qui s’appelle aimer le football en toutes circonstances, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige.

Tout faire pour rattraper le retard

Source : youtube

S’accrocher de toutes ses forces à sa course pour remporter le premier prix c’est bien, mais s’accrocher à une voiture pour gagner, ce n’est pas très catholique ! Ces images ont été enregistrées en Aout 2015, lors du Tour d’Espagne.

Parmi les compétiteurs, le coureur italien Vincenzo Nibali. Arrivé à un moment de la course, le cycliste Italien fait une chute à 30 km de l’arrivée, alors qu’il se trouvait entre Alhaurín de la Torre et Caminito del Rey. Il tente alors dans la foulée de se remettre sur le peloton.

Et pour rattraper le temps qu’il a perdu pendant la chute, le vainqueur de la Grande Boucle en 2014 a eu recours à une méthode peu honorable.

Tandis que Nibali pointait à plus d’une minute du peloton, il a rejoint une voiture de son directeur sportif, Astana, pour s’y suspendre, afin de souffler et de prendre de l’avantage, beaucoup d’avantage même ! Et par conséquent, il a pu doubler tout le groupe de retardataires duquel il peinait à sortir.

Il reste un moment insolite et inoubliable en sport

Certes, l’occasion était une véritable aubaine pour lui, il serait dur de ne pas céder à la tentation, mais Nibali aurait quand même pu se maîtriser et éviter d’user de cette technique puisqu’il était filmé de haut par un hélicoptère qui enregistrait l’intégralité de la course. Cela aurait pu fonctionner si la tricherie n’avait pas été aussitôt démasquée par les organisateurs.

Résultat, le cycliste italien a été exclu par les commissaires de l’épreuve, une sentence douloureuse qui achève de la pire des manières sa participation dans la compétition, d’autant plus qu’il était l’un des candidats à la victoire finale.

retard sur la Vuelta, Nibali s'accroche à une voiture

Source : lepique

Pire que ça, cet acte lui aura vraiment Sali son image auprès de tous. Très déçu par cette sanction, le cycliste transalpin a déclaré qu’il jugeait cette sanction trop radicale et trop sévère. Il s’attendait à une pénalité de quelques minutes ou à une amende mais pas à une exclusion aussi rapide.

Mais que notre cycliste se rassure, il n’est pas le premier à avoir agi de la sorte. Il parait que s’accrocher à une voiture est une pratique courante. Lors du Tour de France de 2014, le cycliste espagnol José Joaquin Rojas s’était camouflé derrière sa voiture dans la descente du Tourmalet.

Il a eu un sacré courage pour le faire

Lui aussi a été exclu de la Grande Boucle par les commissaires, pour les mêmes motifs. L’argentin Eduardo Sepulveda a également été mis hors de course pour avoir utilisé la voiture pendant sa course sur quelques mètres, ainsi que le britannique Christopher Froome qui en 2010, s’était pour sa part, agrippé à une moto.

Deux petits jours et puis s’en va ! Malheureusement pour le coureur italien, il n’aura passé que deux jours sur le Tour d’Espagne et aura appris à ses dépens que cette pratique est strictement interdite par le règlement. Il a fini par présenter ses excuses sur les réseaux sociaux, avec un arrière-goût amer de défaite.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

SUEDE : Des corbeaux embauchés pour ramasser des mégots de cigarette jetés

illusion optiques cercles qui bougent

Voici des énigmes secrètes qui vont beaucoup vous surprendre !