in

Comment Michael Jordan dépense ses millions ?

L’article continue en page suivante

Michael Jeffrey Jordan, le basketteur nord-américain, est considéré comme le meilleur de l'histoire de ce sport. À 1,98 mètre de haut, Michael Jordan était un excellent marqueur, un joueur super rapide avec la capacité de sauter très haut pour esquiver la défense et marquer un panier. Ce n’est pas surprenant que la NBA l’ait qualifié de plus grand joueur de basket-ball de tous les temps.

 

Mais Jordan possède aussi un autre titre plus flatteur encore, puisqu’il est le premier sportif à avoir atteint le statut de milliardaire. L’ex joueur mythique des Chicago Bulls est en fait riche comme Crésus, et sa fortune ne fait que s’agrandir une année après l’autre. Avec un tel compte en banque, tout ou presque vous lui est permis, alors comment donc Jordan vit avec toute cette fortune ? Eh bien, installez-vous bien confortablement car aujourd’hui nous allons découvrir comment Michael Jordan dépense ses millions ! On commence !

 

Michael Jeffrey Jordan

Source : parlons-basket

Michael Jordan, de son nom complet Michael Jeffrey Jordan a vu le jour le 17 février 1963 à Fort Greene, dans l’arrondissement de Brooklyn à New York. Il est encore juste un nourrisson lorsque sa famille déménage à Wilmington, en Caroline du Nord. Et c’est dans cette petite ville typique de l’Amérique profonde qu’il grandira.

Jordan fréquentera plus tard le lycée Emsley A. Laney, et c’est à l’intérieur de ses murs qu’il a découvert le sport en s’initiant en même temps au baseball, au football américain, ainsi qu’au basket-ball.

Une star de l’équipe universitaire junior

Jordan est un athlète naturel, et il a la chance d’avoir un papa qui le soutient dans ses choix et qui l’encourage à poursuivre une carrière sportive. A 15 ans, le jeune garçon possède déjà une très bonne détente sèche et ses slam dunk sont quasiment époustouflants.

Mais du haut de ses 180 cm, il est considéré comme trop petit pour évoluer à un tel niveau et sa candidature est rejetée. Résolu à prouver sa véritable valeur, et comme pour signifier que la taille ne comptait pas vraiment.

La nouvelle star de l’équipe

Le petit Jordan est très vite devenu la star de l’équipe universitaire junior de Laney, en terminant plusieurs matchs avec plus de 40 points marqués à lui tout seul.

Jordan finira par gratter deux centimètres en plus et sera finalement recruté par l’équipe universitaire, où il marquera en moyenne plus de 25 points par match.

Michael Jordan : Un basketteur talentueux

Source : sport24.lefigaro

Michael Jordan laisse ainsi éclater, toute l’étendue de son immense talent pour le Basketball. Un talent que les recruteurs universitaires n’avaient pas manqué de souligner. À sa sortie du lycée, Jordan est ainsi courtisé par les plus prestigieuses universités des Etats-Unis.

Mais le jeune homme voulant rester prés de sa famille, allait s’inscrire à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill. Sous la houlette du célèbre coach, Dean Smith, Michael Jordan allait laisser exploser son talent et amener le basketball vers un autre niveau.

La fabuleuse légende du numéro 23

Au cours de ses trois saisons en Caroline du Nord, il marquera ainsi 17,7 points de moyenne par match avec 54 % aux tirs. Il recevra ainsi les trophées de meilleur joueur universitaire de l’année Naismith College Player of the Year et John R. Wooden.

Source : rds

Son parcours avec les Tar Heels de la Caroline du Nord aura donc été incroyablement prolifique, tant pour lui que pour son équipe.

Le début du succès

Après avoir brillé de mille feux en Caroline du Nord, Jordan allait participer à la Draft 1984 de la NBA. Et c’est ainsi qu’allait débuter la fabuleuse légende du numéro 23 et des Chicago Bulls.

En effet, et à peine débarqué en NBA, Michael Jordan livra un show mémorable avec une moyenne de 28,2 points par match, à 51,5 % de tirs réussis lors de sa seule première saison.

Un exploit jamais égalé en NBA par un joueur durant sa première saison de rookie, et que l’on n’avait plus vu depuis l’époque de Kareem Abdul-Jabbar en 1970.

Michael Jordan : « A star is born »

Source : sneakerfreaker

Un mois à peine après ses débuts professionnels, la photo de Jordan fera la une du prestigieux magazine « Sports Illustrated ». Avec pour légende, « A Star is born » ou une « Une étoile est née » en français.

Le monde du basketball savait en effet que ce sport ne serait plus jamais le même, et que ce jeune homme à l’allure altière, allait bouleverser les normes établies depuis des lustres.

Son incroyable capacité de saut, illustrée par ses slam dunks phénoménaux qui semblaient défier la gravité, lui a rapidement valu les surnoms d’Air Jordan et His Airness.

Un parcours prometteur commence avec la NBA

Et il fallait vraiment le voir pour le croire, car tel un véritable pégase, Jordan s’élançait dans les airs. Comme si la pesanteur terrestre n’avait plus aucun effet sur lui. Et il finissait son vol en apothéose en inscrivant des slam dunk de malades.

Grâce à cette étonnante faculté, mais aussi à sa rapidité et à son jeu intelligent, Jordan allait dominer ainsi la NBA durant de longues saisons. Par conséquent, son hégémonie restera quasiment intacte tout au long de sa très prolifique carrière.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0
Kanye West abandonne candidature

Kanye West abandonne-t-il sa candidature à la présidence ?

marins contaminés mer

Énigme en Argentine : 57 marins contaminés après 35 jours en mer