in

Aleksandr Beziazykov au bras de fer : le jeune champion imbattable!

Ceux qui connaissent le bras de fer, savent à quel point la pratique de ce sport peut être difficile et éprouvante. Ce n’est donc pas celui qui a les plus gros biceps qui est favori, mais celui qui utilise au mieux la technique, exactement comme Aleksandr Beziazykov, alias l’écolier. Ce dernier est devenu au fil des ans, le compétiteur le plus redoutable du monde du bras de fer, et on le dit presque quasiment imbattable dans ce sport.

 

Pourtant, le jeune homme de 23 ans ne ressemble pas tellement aux adeptes d’haltérophilie aux muscles gonflés de veines, qu’il bat d’ailleurs, aussi aisément qu’il battrait une fillette de 6 ans. Mais alors quel est le secret de ce jeune russe aux allures de lycéen ? Et comment arrive t-il à être littéralement invulnérable au bras de fer ? C’est ce que nous allons voir dans cet article !

 

Des stars de bras de fer

Alex et Aleksandr Toproll au bras de fer

Source : theapricity

A le voir avec ses lunettes a double foyer, ses T-shirts à l’effigie de Tom et Jerry, et son visage aux traits enfantins, on a vraiment du mal à croire qu’Aleksandr Beziazykov est le champion toute catégorie d’un des sports les plus durs au monde.

Pourtant, celui qui se fait appeler « schoolboy », ou tout simplement, écolier en bon français, est bel et bien devenu une légende vivante au bras de fer.

Si vous n’êtes pas trop familier avec ce sport, ou si vous pensez que le bras de fer n’est qu’un passe-temps pour les gros machos amateurs de bière, il est grand temps de vous éclairer un peu sur le sujet.

Un sport récent

Le bras de fer est en effet un sport que l’on peut qualifier de récent, dans la mesure où sa codification et sa réglementation datent des années 1970. Mais il faut savoir que ce sport fut une pratique millénaire. Et que pratiquement toutes les civilisations et les peuples de la terre ont connu et pratiqué.

Cette activité qui oppose deux adversaires afin de savoir qui est le plus fort des deux, avait en effet le mérite d’être totalement sans violence ni animosité. Contrairement à la lutte ou à la boxe anglaise et ses dérivés.

Mais tout comme pour ces sports de combats, la force et la puissance développées lors d’une rencontre de bras de fer, sont totalement explosives et redoutables.

Bras de fer : règles simples mais pas facile de gagner

Les règles du duel de bras de fer sont très simples de prime abord : il s’agit de deux adversaires qui vont s’empoigner les mains en posant leurs coudes sur une table, et qui au « Ready Go », vont faire tout leur possible pour faire fléchir la main de l’autre, et l’amener au contact d’un coussin appelé winpad.

C’est donc un véritable travail de force musculaire brute, car il est question en effet d’utiliser la force de son bras pour vaincre celle de son adversaire.

C’est plus qu’une force

Mais il y a tout un tas d’éléments et de facteurs à prendre en considération, car comme vous allez le voir un petit peu plus tard, tout n’est pas question de force brute ! Et comme dans quasiment tous les sports, la bonne technique, l’entrainement assidu, et un mental en acier trempé, sont toujours déterminants pour atteindre la victoire.

Comment pourrions-nous expliquer sinon, comment un jeune homme aux allures d’écolier, puisse battre des montagnes de muscles aux bras plus larges et plus imposants qu’une cuisse d’autruche ?

Aleksandr Beziazykov, alias l’écolier

Aleksandr Beziazykov champion bras de fer

Source : thethao247

Aleksandr « schoolboy » Beziazykov est en effet un jeune homme de 23 ans, originaire de Russie où il est né et a grandi avec son frère ainé, Alex.

Ce dernier qui se fait appeler Alex Beziazykov, est passionné par le sport du bras de fer, et dirige une chaîne YouTube dédiée qui s’appelle ARMWRESTLING TV. Petit à petit, Alex inoculera le virus de cette pratique à son jeune frère. Et c’est donc ainsi qu’Aleksandr Beziazykov est initié au bras de fer dés l’âge de 13 ans.

Mais le jeune garçon allait très vite démontrer des capacités hors normes pour ce sport. Et il ne se passa guère que très peu de temps, avant que l’élève ne surpasse son maître. Mais bien qu’il présente des prédispositions indéniablement remarquables pour le bras de fer, le jeune Aleksandr allait finalement se détourner de ce sport, afin de se consacrer à sa passion pour les jeux vidéo.

Aleksandr toproll et les jeux vidéos

Fervent adepte du jeu « Dota 2 », l’adolescent y consacre en effet la quasi totalité de son temps libre, et n’a donc plus vraiment l’occasion de pratiquer avec son frère ainé.

Mais au bout de deux ans, le jeune Aleksandr va finalement se délivrer de son addiction pour ce jeu, car il avait compris que sa véritable passion n’était autre que le bras de fer. C’est donc ainsi qu’il reprend son entrainement avec son grand frère. Et grâce à ses capacités naturelles, il arrive très rapidement à accéder au niveau de la compétition.

À 16 ans, le jeune Aleksandr toproll va ainsi démontrer des capacités quasi incroyables au bras de fer, en réussissant non seulement à battre son frère, mais aussi la plupart de ses adversaires. Et ce quel que soit leur poids ou leur masse musculaire.

L’incroyable talent au bras de fer d’Aleksandr Toproll

Ainsi que le succès phénoménal dont il commence à jouir, poussèrent le jeune garçon et son grand frère à émigrer aux Etats-Unis et à s’installer à New York.

De là-bas, ils espéraient pouvoir accéder à plus de notoriété, et surtout, il s’agissait pour le jeune Aleksandr, de prouver sa véritable valeur, en se mesurant à de gros champions du bras de fer.

Le jeune homme participe ainsi à ses tous premiers tournois, où il acquiert très vite une grande notoriété. Et où il se verra attribuer le quolibet innocent de « l’écolier », en raison bien entendu, de son jeune âge mais aussi de son visage imberbe et innocent.

Pourtant, les nombreux adversaires qui ont affronté Aleksandr, ne vous cacheront pas leur étonnement de se faire battre par ce jeune garçon aux allures de chérubin.

Les adversaires de Aleksandr sont tous surpris

Aleksandr Beziazykov l'écolier

Source : mdig

La plupart d’entre eux étaient totalement confiants en leurs capacité à battre Aleksandr, car presque tous le dépassaient visiblement en force et en masse musculaire. Sans oublier bien sur, que c’étaient des sportifs surentrainés au bras de fer, qu’ils pratiquaient pour la plupart d’entre eux depuis des années.

En se postant ainsi face à « l’écolier » sur la table normée, ils affichaient un sourire de confiance et de dérision, comme s’ils savaient par avance qu’ils seraient les vainqueurs.

Mais ce sourire se figeait presque aussitôt que l’arbitre donnait le Go pour le duel, car déjà, leur mains puissantes et lourdes, se retrouvaient à toucher le winpad.

Respect pour ce jeune adversaire

En effet, Aleksandr Beziazykov amorçait un mouvement brusque et fulgurant, qui ne laissait presque aucune chance à son adversaire interloqué. Totalement déboussolé par une telle manifestation de puissance, alors qu’ils ne s’y attendaient pas du tout, les adversaires vaincus ne pouvaient donc que s’incliner devant le vainqueur et le saluer avec respect et déférence.

Le sourire narquois qui se lisait sur leurs lèvres avant le début du duel, se transformait ainsi en un sourire réel d’admiration pour ce jeune homme qui avait réussi à les vaincre, malgré la différence énorme de taille et de poids.

Et c’est bien évidement sur la chaîne « ARMWRESTLING TV » que seront partagés les exploits de ce jeune homme, offrant ainsi à ses 1,43 M d’abonnés, de fabuleux spectacles de duels de bras de fer.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Comment expliquer ces choses bizarres qui se passent actuellement ?!

Dennis Hope propriétaire de la Lune devenu riche

Qui est Dennis Hope, l’homme qui s’est fait des millions en vendant des terrains sur la Lune ?