in

Qui est Jonhatan Galindo et quel mystère cache-t-il ?

L’article continue en page suivante

Vous vous rappelez de l’époque où on pouvait naviguer sur internet pratiquement en toute sécurité ? Eh bien, c’est aujourd’hui révolu. Après le Blue Whale Challenge en 2015, le Momo Challenge en 2018, c’est maintenant au tour du Jonathan Galindo Challenge de faire le buzz sur tous les réseaux sociaux. Si vous n’en avez jamais entendu parler, alors sachez qu’il s’agit là d’un défi extrêmement dangereux.

 

A tel point qu’il mène parfois jusqu’au suicide des participants, au même titre que les deux autres défis. Mais alors en quoi consiste ce challenge ? Et surtout qui est ce Jonathan Galindo ? Et quel mystère cache-t-il ? Pour le découvrir, installez-vous donc bien confortablement car, aujourd’hui, on vous dit tout sur ce terrifiant challenge.

 

L’origine du Jonathan Galindo Challenge

Source : newsbeezer

Son visage vous est probablement familier ! Il est caractérisé par son nez rond et noir, son large sourire, et ses longues oreilles. Une apparence pour le moins effrayante mais qui, initialement n’était qu’une œuvre artistique créée par Samuel Canini en 2012 pour son amusement personnel.

Ensuite, une personne aux intentions malsaines a très vite repris la création de l’artiste. Il s’agit en fait de celui que l’on appelle communément « Jonathan Galindo ».

Qui se cache derrière Jonathan Galindo ?

Bien évidemment, Samuel, également connu sous le nom de Dusky Sam, a affirmé n’avoir aucun lien avec ce personnage. Loin de là ! Il a ainsi déclaré : « les gens ont souvent utilisé mon travail pour les mèmes, il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire à ce sujet. Mais je n’ai jamais voulu faire quelque chose de mal ».

Et il le prouve puisqu’il a même averti les internautes du danger que représente Jonathan Galindo, et ce, pour des raisons bien fondées !

Pourquoi ? Eh bien, Jonathan Galindo est désormais un challenge auquel de nombreux adolescents participent, mais qui leur est parfois fatal. Oui, vous avez bien entendu ! Il serait en réalité une reprise du « Blue Whale Challenge ».

Vous en avez certainement déjà entendu parler ! Il s’agit là d’un défi apparu en 2015 et médiatisé dans pratiquement le monde entier à partir de 2016.

Le Blue Whale Challenge

Source : indiatvnews

Pour tout comprendre, faisons un bond dans le passé ! A cette époque, ce challenge, également appelé le « défi de la baleine bleue », consistait à relever 50 défis en 50 jours. Ces derniers sont en fait proposés par un « tuteur » dénommé « la baleine » et qu’il est censé avoir contacté au préalable à travers les réseaux sociaux.

Le joueur doit par la suite poster une photo ou une vidéo ,qui prouverait qu’il a bel et bien accompli la tâche. Jusque-là, ce challenge semble inoffensif.

Sauf que… pas du tout !

Si certains défis sont certes anodins, comme dessiner une baleine sur une feuille ou écouter une musique triste en pleine nuit, d’autres sont bien plus dangereux.

En effet, plus la personne remplie ses missions et plus elles seront préoccupantes. D’ailleurs, les derniers défis consistent par exemple à se frapper ou à se scarifier. Et ce n’est pas tout ! Le cinquantième challenge demande même aux participants de se suicider !

Malheureusement, aucun refus n’était permis car cela provoquait des menaces de représailles. D’où les multiples décès survenus dans plusieurs pays à travers le monde à cause du Blue Whale Challenge.

Source : indiatvnews

Ciblant les jeunes âgés entre 12 et 15 ans, ce challenge qui vient de la Russie, avait fait polémique il y a quelques années, pour des raisons évidentes. A tel point que la police avait mis en garde en mars 2017 sur les réseaux sociaux contre les risques de ce jeu mortifère.

Finalement, celui qui aurait été l’inventeur de ce challenge, Philippe Boudeïkine, a été condamné à trois ans de prison pour deux suicides. Depuis, le Blue Whale Challenge est heureusement tombé dans les oubliettes. Ce qui était fortement rassurant !

Que le challenge de Jonathan Galindo commence !

Mais… à la même période un certain Jonathan Galindo aurait fait surface une première fois sur les réseaux sociaux. On prétendait alors que les personnes qui le contactaient avaient disparu ou encore que leurs comptes avaient été supprimés. Qu’en était-il réellement ? On l’ignore.

Mais une chose est sûre : Jonathan Galindo est aujourd’hui de retour, plus populaire que jamais ! Et ce principalement grâce à l’influenceur mexicain appelée Carlos Name, qui raconte des histoires via ses réseaux sociaux sur des supposés événements paranormaux qui se déroulent dans sa maison.

C’est ainsi qu’il avait aussi partagé sur son compte Instagram des images ,où l’on peut clairement voir Carlos Name recevoir la visite inattendue du fameux Jonathan Galindo !

En quoi consiste le Jonathan Galindo Challenge ?

Source : notibomba

Cependant, s’il n’est pas encore prouvé qu’il s’agissait du véritable Jonathan, on sait néanmoins, que ce challenge a de quoi faire frémir même les plus courageux ! Mais pour quelle raison, diriez-vous ? Voyons donc cela de plus près.

En fait, comme dans le Blue Whale Challenge, Jonathan Galindo cible les personnes les plus influençables, notamment les jeunes enfants et les dépressifs, afin qu’ils réalisent une série de challenges dont le dernier consiste à se suicider.

Ensuite, l’homme surnommé parfois l’homme à la capuche noire, ou le Goofy maudit, demandera à la victime : « veux-tu jouer à un jeu » ?

Et l’histoire a commencé !

A partir de ce moment, quoi que l’internaute réponde, il est déjà tombé dans le piège. Car, apparemment, Jonathan Galindo parviendrait ainsi à hacker les comptes afin de mettre la pression sur ceux qui refusent de réaliser les défis.

Par conséquent, si l’adolescent accepte le challenge il devra accomplir les défis qui, à termes, pourraient mener à son suicide ; et s’il refuse, Jonathan Galindo commencera à divulguer à la personne des informations sur sa vie personnelle qu’il n’était pas censé connaître. Ce qui est pour un enfant tout à fait terrifiant !

Certaines personnes soutiennent même que Jonathan va jusqu’à suivre ses victimes à l’école et même jusqu’à leur maison. Ce challenge est donc ce que l’on pourrait appeler plus communément du cyberharcèlement ou de la cyberintimidation.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

Shrek, le mouton qui a échappé à la tonte il y a 6 ans est retourné différent

Les morts les plus stupides de tous les temps