in

Pakistan : le viol passible de la castration chimique

viol pakistan

L’article continue en page suivante

Le Pakistan adopte une nouvelle loi anti-violeurs. Cette dernière consiste à la castration chimique des personnes jugées coupables de viol.

 

Le premier ministre du Pakistan a proposé une loi afin de réprimander sévèrement toute personne jugée coupable de viol : la castration chimique.

 

Le Pakistan lutte contre le viol avec une nouvelle loi

pakistan viol

Source : mei.edu

Imran Khan, premier ministre du Pakistan, a annoncé la future mise en place d’une loi anti viol. Cette loi consiste à la castration chimique des personnes jugées coupables de viol. D’abord mentionnée en début d’année 2020, elle sera très prochainement active dans le pays.

La prise de décision sur le sujet s’est accélérée suite à une sombre histoire. En effet, la semaine dernière, une femme a été violée sur une autoroute. Ses enfants ont assisté à la scène, et sont restés sous le choc devant la violence de la scène.

Les responsable du viol retrouvés

Les secours arrivent vite sur les lieux. Une enquête s’ouvre rapidement. Les forces de police retrouve l’un des deux responsables peu de temps après. Les autorités ont appréhendé son complice quelques temps plus tard.

Suite à ces arrestations, le premier ministre du Pakistan annonce souhaiter voir les coupables de viol être pendus en place publique, ou bien castrés chimiquement. La justice optera pour la deuxième des solutions évoquées. Pour cela, une nouvelle loi anti viol est actuellement en cours de développement. Elle est actuellement en cours de conception. Elle sera proposée au gouvernement du pays dans les jours à venir.

La castration chimique pour lutter contre les violeurs

viol pakistan

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0
village fucking fugging

Autriche : Le village de « Fucking » devient « Fugging » pour mettre fin aux moqueries

Selena Gomez santé mentale

Selena Gomez se livre sur sa santé mentale et sa dépression