in

Ces maisons impressionnantes résistent aux catastrophes naturelles!

L’article continue en page suivante

Des maisons qui flottent en cas d’inondations, jusqu’aux logements circulaires qui défient les ouragans..

 

Voici les maisons impressionnantes qui résistent aux catastrophes naturelles.

 

Une maison résistante au Tsunami

Source : inhabitat

Habiter dans l’île Camano, dans l’Etat de Washington, aux Etats-Unis, c’est mener une existence exposée à bien des dangers. En effet, cette île ne peut pas offrir un cadre de vie sereine, à cause de ses particularités géologiques.

L’île Camano est relativement instable ; les tremblements de terre y sont fréquents. Au 19e siècle, un fragment de terre s’était détaché de l’île, ce qui avait causé un tsunami virulent. Les habitations furent détruites. Si une famille veut emménager dans cette île, il faut qu’elle prenne certaines mesures nécessaires.

Un architecte réputé

Cette famille est au courant des dangers qu’elle court en s’installant dans ce pays en proie aux catastrophes naturelles, et qui ne compte que 13 000 habitants. Il faut donc que la sécurité soit une priorité, et pour cela, il leur faut habiter une maison qui les protège.

Cette famille fait appel à un architecte réputé : Dan Nelson. Cet architecte, très inventif, a conçu de nombreuses maisons en bord de mer, qui résistent très bien aux marées hautes et aux submersions. Il imagine donc pour cette famille une maison prémunie contre toutes les rigueurs climatiques.

Après plus d’une année, cette maison voit enfin le jour. Elle est d’un aspect aussi élégant qu’étrange, et a été bâtie au nord de l’île. La famille l’a attendue avec impatience, et après l’avoir meublée, elle n’est pas du tout déçue du résultat.

Une maison vraiment originale

En effet, cette famille découvre avec joie les particularités de cette habitation originale. Sa superficie est de 290 m², et les deux étages principaux s’élèvent à trois mètres au-dessus du sol. L’espace intermédiaire, composé de cloisons vitrées bordées par des colonnes, c’est ce que l’architecte appelle « la salle d’inondation ».

Vous le devinez : en cas de tsunami, seule cette zone devrait être touchée. Le flot qui s’abattrait sur la maison, selon sa force, pourrait briser les vitres : mais quoi qu’il arrive, les étages supérieurs, où vivra la famille, seront épargnés. De plus, cette maison peut résister à des rafales de vent de plus de 140 km/h.

Cependant, cette propriété où l’architecte a mis tout son génie a dû coûter pour la famille une somme exorbitante, mais c’est le prix à payer pour jouir d’une entière sécurité dans l’île Camano. Et désormais, la famille peut s’installer en toute quiétude dans cette habitation agréable et indestructible.

Une maison en forme de dôme

Source : monolithicdome

Rendons-nous maintenant dans une autre île, où les éléments de la nature ne sont pas plus cléments : l’île de Sullivan, située en Caroline du Sud, aux Etats-Unis. Cette île est périodiquement rudoyée par des ouragans d’une grande violence.

En 1989, un cyclone dévastateur, surnommé depuis l’ouragan Hugo, a ravagé cette île. L’architecte George Paul eut le malheur d’apprendre que la maison de sa famille avait été complètement détruite.

Déterminé à surmonter ce malheur, il voulut concevoir une maison familiale sur laquelle les déchaînements climatiques n’auraient aucune prise. Ainsi, comme il l’a dit lui-même, ses parents auraient l’esprit tranquille pour le restant de leur vie.

Le désir de George Paul était plus ambitieux que vous ne pourriez le croire. Il ne se contentait pas d’imaginer une maison indestructible, mais il voulait qu’elle soit aussi une merveille architecturale. Sa maison devait être remarquable à tous égards.

Une belle maison pour éviter les catastrophes naturelles

Grande et luxueuse, elle devait aussi avoir une forme géométrique qui surprenne, et produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. George Paul pouvait compter sur une entreprise de bâtiment située à Charleston et où travaillait son neveu. Cette entreprise s’attela donc à l’exécution de ce projet ambitieux, dirigé par George Paul.

Les travaux prirent fin en 1991, et le rêve de l’architecte avait pris corps : la maison était fantastique. Elle se présente sous la forme d’un dôme, comprend quatre étages, et sa superficie est de 376 mètres carrés. Entièrement dépourvue d’angles et de poutres, cette énorme coque d’acier a été construite d’une singulière façon.

Au départ, c’était une sorte de demi-lune en béton, compacte, non encore travaillée. Elle a ensuite été pulvérisée de l’intérieur, pour aménager l’espace selon les plans de l’architecte.

Enfin les deux couches, interne et externe, ont été revêtues d’acier. C’est une forteresse circulaire. Les ouragans les plus féroces ne pourraient pas endommager sa structure.

Source : monolithicdome

De plus, cette habitation offre un prodige de luxe. Les vues sont époustouflantes, les terrasses sont belles et spacieuses, les chambres à coucher et la salle de bain donnent sur la mer : c’est une maison de rêve. Les habitants du voisinage l’ont surnommée : The Star Wars Home.

Ce logement, destiné à l’époque aux parents de George Paul, est mise en vente depuis quelques années, et elle coûte 5 millions de dollars.

Malgré son luxe attrayant et sa forme unique, la maison est située dans un milieu trop hostile, et qui rappelle trop de tragédies, pour intéresser sérieusement beaucoup de monde. Cependant, sa conception restera un grand mérite de l’architecte George Paul.

Deltec Homes, la maison parfaite contre les catastrophes

maisons catastrophes naturelles-maisons Deltec

Source : foxnews

Clyde Kinser est un entrepreneur américain qui a travaillé durant son jeune âge à Asheville, dans la Caroline du Nord, aux Etats-Unis. Il dirigeait dans les années 40 une petite société qui vendait des isolants thermiques. Lui-même faisait du porte-à-porte pour satisfaire les besoins des habitants.

Il était toujours à leur écoute, et il désirait sincèrement leur offrir, grâce à ses installations, des conditions de vie plus économiques et plus sûres.

Clyde voyait sa réussite future dans un projet conçu par une autre entreprise : il s’agissait de maison de forme ronde, que leur structure aérodynamique protégeait des vents forts.

Clyde acheta ces conceptions et les améliora. Il voyait que les habitants préféraient de plus en plus ces habitations circulaires, car la côte subissait fréquemment des tempêtes.

Clyde se consacra donc à ce projet de conception, qui allait séduire de plus en plus de monde. L’entreprise voyait grand : elle changea de nom, et s’appela Deltec Homes.

Une maison originale qui résistent aux catastrophes

Deltec Homes avait conçu de nombreuses maisons en Caroline du Nord depuis les années 50. Mais c’est dans les années 80 et 90, que ces constructions sont devenues très prisées.

Les ouragans les plus cruels, qui s’étaient abattu dans cette région, avaient tout emporté sur leur passage, sauf les maisons de Deltec.

Aujourd’hui c’est une des sociétés les plus importantes dans la conception de maisons circulaires. Si elles sont résistantes, c’est parce qu’aucune partie extérieure de la maison ne permet aux vents d’agir avec force sur un point quelconque.

En effet, la maison étant circulaire, la pression des vents se disperse sur toute la structure. Si, par exemple, la maison avait été rectangulaire, la rafale s’attaquerait à un côté plus qu’à un autre, et c’est cette accumulation de pression sur une partie du bâtiment qui aurait fini par le détruire.

Source : Foxnews

Bien entendu, la forme extérieure ne fait pas tout

Les moindres composantes des maisons Deltec sont conçues pour réduire les dégâts, depuis les fenêtres jusqu’aux revêtements. Il y a des milliers de maisons Deltec dans le monde.

Cependant, il ne serait pas exact de dire que toutes ces maisons ont été sans exception épargnées par les catastrophes climatiques. Il existe deux habitations qui ont été endommagées, une aux Bahamas, l’autre aux Iles Vierges.

Mais dans ce dernier cas, c’était aussi à cause de l’insouciance du propriétaire, qui a oublié de barricader les fenêtres, alors que soufflait l’ouragan Irma, en 2017.

Cependant, ces deux exceptions tristes, qui ont causé uniquement des dégâts matériels, ont constitué une occasion d’apprentissage et d’amélioration pour la société Deltec Homes.

La maison amphibie qui résiste aux inondations

Source : youtube

A cause du changement climatique, l’Europe est de plus en plus exposée aux inondations. Depuis plusieurs décennies, les agences de protection de l’environnement alertent sur le danger croissant qui plane sur les habitations européennes.

Certaines sociétés d’architectes prennent en compte ces avertissements. C’est le cas du cabinet anglais Baca Architects, fondé en 2003 par Richard Coutts.

Ces dernières années, Richard Coutts et son équipe devait réaliser un projet ambitieux dans un comté du Sud-Est de l’Angleterre. Il devaient construire la plus grande maison amphibie, et elle serait située sur la rive nord de la Tamise, dans une région très exposée à la montée des eaux.

Face aux inondations

Une maison amphibie, c’est tout simplement une maison conçue pour flotter en cas d’inondations. Richard Coutts ainsi que son équipe devaient donc déployer leur génie dans l’édification d’un bâtiment qui serait un « coffre-fort », comme il l’a dit lui-même. Ce coffre-fort doit défier les enjeux de l’environnement, et constituer aussi un lieu de vie agréable.

Pour réaliser ce projet, les architectes avaient dû collaborer avec l’agence de l’environnement locale, afin de mieux connaître le site et déterminer les plans de construction.

Finalement, les architectes réussirent brillamment ce défi. Cette merveille d’architecture fut appelée « Formosa », qui signifie « formidable ». Comme on peut le voir dans l’animation, lorsqu’il y a un déferlement d’eau, cette maison résistantes aux catastrophes naturelles se surélève, et laisse le flot passer sous elle.

maisons catastrophes naturelles-maisons flottantes

Source : wedemain

Un réservoir, située sous l’étage principal, se remplit d’eau, et rehausse la maison jusqu’à une hauteur de 3 mètres. Celle-ci, maintenue par des poteaux d’acier, ne va pas à la dérive.

Respect de l’environnement

Quant aux canalisations et aux gaines électriques, elles suivent l’ascension de la maison. De plus, ces habitations consomment peu d’énergie, et ne dégradent pas l’environnement.

Le mauvais côté de l’histoire, c’est que ces logements sont coûteux et relativement rares, par rapport aux besoins des populations. On ne les voit d’ailleurs que dans les pays développés.

Cependant, Richard Coutts et son équipe ne se découragent pas pour autant, ils poursuivent leur rêve de rendre ces logements plus accessibles et en harmonie parfaite avec la nature.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

Il donne un rein à la mère de sa petite amie, celle-ci épouse un autre homme!

Schrödinger, le père de la physique quantique, était un pédophile