in

Éloignez vos enfants de ces 10 parcs dangereux !

parcs dangereux terrains du jeux
Du toboggan en forme de râpe à fromage aux aires de jeux remplis de détritus où les enfants s’amusent à des travaux manuels risqués...

 

Voici 10 parcs d’attractions dangereux, alors éloignez vos enfants de ces lieux !

 

Les parcs dangereux de New Jersey

parcs dangereux de New Jersey

Source : history

Il existe peu de parcs d’attractions plus dangereux qu’Action Park. Ce parc aquatique situé au New Jersey, aux Etats-Unis, fut ouvert en 1978, et dut fermer définitivement en 1996, à cause des nombreux accidents qui s’y étaient produits. Ce fut l’homme d’affaire Eugene Mulvihill qui eut l’idée de le construire.

Il possédait des domaines skiables qui n’accueillaient du monde qu’en hiver. Il souhaita donc bâti un site de jeux qui serait ouvert au public le reste des saisons.

Peu à peu, Action Park s’étendit, et s’agrémenta d’une soixantaine de manèges. Eugene Mulvihill y avait aménagé des toboggans très hauts et très raides, de larges piscines à vague, et d’autres attractions ambitieuses.

Dès l’ouverture de ce parc aquatique, ce fut un immense succès. Des millions de personnes y vinrent chaque année. Pourtant, il s’y produisaient de nombreux accidents, de causes variées. Certains manèges étaient mal conçus. Il y avait des luges à roulettes sans freins.

Parfois les équipements de sûreté faisaient défaut. Il y avait des noyades, des chutes mortelles, et même des électrocutions.

parcs dangereux de New Jersey-Eugene Mulvihill

Source : express

Ces malheurs, qui faisaient peu de bruits, n’empêchaient pas les visiteurs de venir en foule. Eugene Mulvihill s’enrichissait, autant par le succès de ses manèges dangereux que par les fraudes à l’assurance auxquelles il se livrait.

Mais cela ne pouvait pas continuer ainsi. Les hôpitaux à proximité recevait des centaines de blessés chaque semaine. Les procès devenaient innombrables, et ses escroqueries étaient percées à jour.

L’inexpérience du personnel, la sécurité indigne, les attractions défaillantes causaient trop de dégâts. L’Etat décida de fermer pour toujours ce parc aquatique.

Une expérience américaine…à vous de juger!

parcs dangereux-terrain jeux créatif

Source : artsy

A présent, nous allons évoquer un genre d’espace de loisir moins conventionnel et moins connu. Ce sont des zones de jeux pour enfants, mais sans attractions ni manèges. En revanche, il s’y trouvait toutes sortes d’objets, d’outils et de matériaux entassés comme dans un dépotoir. L’idée d’un pareil espace de jeu vient de psychologues américains.

Selon eux, les enfants ont parfois besoin de s’amuser en créant leurs propres jeux, selon leurs propres fantaisies, sans se brider, sans se soumettre à des règles. Cette idée, comme on va le voir, a des avantages et des inconvénients. De là sont nées ces aires de jeux qui ressemblent plus à des terrains de décharge.

Un terrain jeux unique au monde

Ces espaces étaient remplis d’une pile de vieux objets malpropres ou dangereux : scies, marteaux, pneus, meubles cassés, mannequins démembrés, morceaux de ferraille, détritus de toute espèce, etc.

parcs dangereux-terrain jeux créatif amérique

Source : artsy

Les enfants n’étaient pas mécontents de s’y amuser, seuls entre eux et loin des parents. Ils creusaient des trous dans la boue, escaladaient des plateformes rouillés, cassaient ou réparaient des objets selon leurs caprices.

Cependant, vous l’aurez deviné, ces amusements n’étaient pas sans danger. Ces enfants étaient à peine surveillés par les éducateurs ; ils maniaient des outils tranchants et encrassés, qu’ils pouvaient utiliser les uns contre les autres en cas de chamailleries.

Ne parlons même pas des maladies qui les menaçaient forcément dans un environnement aussi sale. Bref, c’est pour ces raisons que l’idée novatrice de ces aires de jeux d’aventure ne connut pas de succès.

Un étrange parc en Espagne

parcs dangereux-long toboggan espagne

Source : theolivepress

Un jour, en Espagne, le maire d’Estapona, une ville en bord de mer située dans la province de Malaga, eut une idée cocasse qu’il voulut mettre en œuvre. Il voulut construire un toboggan qui relierait deux rues de la ville, à dix minutes de distance l’une de l’autre.

Cette piste de descente seraient pour les habitants, enfants et adultes, un précieux gain de temps. De plus, ce serait le plus long toboggan urbain de tout le pays. Il fut donc construit ; et, à vue d’œil, ce toboggan achevé n’était guère rassurant, car il comprenait plusieurs pentes escarpées.

Le maire d’Estapona était cependant fier de son ouvrage aussi extravagant qu’inutile. Son contentement dura une journée, car le toboggan fut fermé moins de 24 heures après. En empruntant ce raccourci, un grand nombre de personnes s’étaient blessées.

Certains ne descendaient pas jusqu’au bout, et volaient dans les airs à mi-chemin. On s’écorchait aux coudes, au visage, aux jambes, aux côtes. Les habitants  étaient indignés de cette invention nuisible.

Le toboggan d’Estapona a donc duré moins d’un jour. Les habitants continuèrent à aller à pieds de l’une à l’autre rue, et préféraient perdre du temps plutôt que l’usage d’un membre.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Son pénis a rétréci de 4 cm depuis qu’il a eu le covid

Un homme dévoré par un grand requin blanc à Sydney