in

René Malleville, figure emblématique marseillaise, est décédé à l’âge de 73 ans

L’emblématique supporteur de l'Olympique de Marseille, René Malleville, est décédé à l’âge de 73 ans du cancer, a annoncé son entourage sur les réseaux sociaux, ce dimanche 19 septembre.

 

Depuis, des centaines de messages d'hommage ont été publiés, venant d'anonymes comme de personnalités du monde du football. Même l'Olympique de Marseille a salué la mémoire de celui qui était « bien plus qu'un supporter ».

 

Le célèbre supporteur marseillais René Malleville est décédé

René malleville décédé
Source : insoelite

Ce dimanche, René Malleville, l’un des plus grands supporters de l’Olympuque de Marseille, est décédé. Le 18 août dernier, celui qui est considéré comme figure médiatique du football marseillais avait annoncé être atteint d’un cancer.

« Bonsoir, je crois qu’il est temps de vous dire la vérité. Demain, on me pose un appareil pour commencer les séances de chimio. Je suis super bien entouré par ma famille, j’ai un moral d’enfer et les milliers de messages de votre part y sont pour beaucoup. Merci encore les potos », avait-il posté sur les réseaux sociaux.

« Ma peine est immense »

Malheureusement, après avoir combattu la maladie durant plusieurs semaines, René Malleville est décédé à l’âge de 73 ans. C’est son ami, Samuel Massilia, journaliste et chroniqueur dans l’émission « Mon OM à Moi » sur Radio Star qui a annoncé la triste nouvelle sur Twitter.

Il a ainsi déclaré : « Ma peine est immense. Mes pensées les plus fortes à sa famille qui l’a accompagné jusqu’au bout. Repose en paix mon ange gardien ». Une annonce qui, naturellement, a choqué plus d’une personne sur la toile !

René Malleville est décédé : les hommages se multiplient


Source : cnews

C’est indéniable, Malleville était particulièrement aimé des supporters de foot. Mais pas seulement ! la preuve avec les centaines de messages d’hommage publiés à l’annonce de la mort de René Malleville, venant d’anonymes comme de célèbres personnalités.

A commencer par Cyril Hanouna. « Je viens d’apprendre la disparition de René Malleville. Je suis dévasté. Je l’aimais tant. Il a marqué l’histoire de ma vie et je garderais à jamais son sourire et les rigolades qu’on a fait ensemble gravés dans ma tête », avait-il écrit.

« Bien plus qu’un supporter »

De même, Benoît Payant, le maire de Marseille, a lui aussi tenu à rendre homme à René Malleville. « Jour de deuil un jour de match. René Malleville, l’un des supporters de l’OM les plus emblématiques vient de nous quitter. Il nous aura fait vibrer, rire et pleurer. Il aura été le porte-voix de milliers de supporters. Sa voix nous manque déjà », a-t-il confié.

Et ce n’est pas tout ! Le club de l’OM a également réagi à la mort de René Malleville. « Bien plus qu’un supporter. C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de René Malleville. L’Olympique de Marseille tient à présenter ses plus sincères condoléances à ses proches ainsi qu’à sa famille », peut-on lire.

René Malleville : un personnage emblématique


Source : peopleactmagazine

Bien d’autres personnalités et internautes ont également souhaité rendre hommage à René Malleville. Et pour cause ! Ce supporter invétéré de Marseille a marqué les esprits d’un bon nombre de personnes.

En effet, il a développé sa réputation par ses sorties médiatiques tonitruantes sur le monde du football mais aussi sur des sujets de société. Grâce à son franc-parler et son vocabulaire très personnel, Cyril Hanouna a décidé de le recruter dans l’émission Touche pas à mon poste en mars 2020 en tant que chroniqueur.

Finalement, René Malleville avait alors décidé de claquer la porte, sur un coup de colère avant de retrouver sa ville de toujours, Marseille. Il faut donc dire que l’homme est un personnage véritablement emblématique. Au-delà d’un club, il aura marqué une ville entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Anomalies rares : Personnes nées avec des parties du corps supplémentaires

Le mème discret…