in

Qu’est ce qui détruit la terre

La vie de l'homme moderne est beaucoup plus heureuse et confortable qu'il y a deux décennies. De nos jours, vous pouvez commander tout ce que vous voulez sur Internet, vous pouvez voyager partout dans le monde et trouver partout de la nourriture délicieuse, ainsi que de l'eau potable. En outre, les scientifiques ont trouvé le remède à de nombreuses maladies.

 

La terre est un vrai paradis, mais cette vie heureuse a un prix très élevé. En effet, le confort humain coûte énormément à la planète, même si beaucoup ne le savent pas. Eh bien, comme il n'est jamais trop tard pour apprendre de nouvelles choses sur notre planète, allons-y !

 

La déforestation


Source : Flickr

Vous avez probablement déjà entendu parler de ce sujet. La population de la terre augmente chaque jour et les gens ont besoin de nourriture pour survivre. La nourriture doit être cultivée pour tous, ce qui signifie que des zones franches sont nécessaires pour l’agriculture. C’est pourquoi dans certains pays , on procède à l’abattage de certaines forêts. Cependant, l’étendue de l’abattage est vraiment gigantesque.

L’abattage moderne se fait en plus à l’aide d’une technologie qui simplifie au maximum le processus. Ainsi, les arbres sont coupés plus rapidement mais les forêts n’ont tout simplement pas le temps de repousser.

Selon des données internationales, la planète perd environ 18 millions d’acres d’arbres chaque année, mais la raison n’est pas toujours l’agriculture. L’humanité se débarrasse également des forêts pour nettoyer des zones, pour mener à bien des projets de construction et/ou pour produire divers articles en bois, allant des meubles à la pâte à papier. Et tout cela a malheureusement une incidence sur le monde, car les arbres sont l’un des plus gros producteurs d’oxygène. Ce n’est donc pas bon pour les êtres vivants qu’autant d’arbres disparaissent, et en particulier pour les animaux qui vivent dans la forêt.

L’exploitation forestière menace en effet la survie de millions d’espèces différentes, ce qui augmente la quantité de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, et par conséquent entraine un réchauffement climatique .Si nous voulons garder notre planète telle que nous la connaissons, nous devrions donc peut être envisager de cesser d’utiliser les ressources de la Terre de manière aussi inconsidérée.

La pêche


Source : Wikipedia

La surpêche est l’un des problèmes les plus importants des océans du monde. Elle est pratiquée dans de nombreux pays et est actuellement l’une des causes principales du déclin de nombreuses espèces. Ceci est très sérieux car certaines espèces sont actuellement sur le point de disparaître, alors que d’autres ont d’ores et déjà disparu.

Cela s’explique par trois raisons principales : la croissance démographique, la demande et les méthodes de pêche, qui sont devenues de plus en plus considérables ces dernières années. En mer ou dans l’océan, les outils modernes trouvent facilement de grands bancs de poissons, et en capturent d’énormes quantités à la fois, si bien que même les restrictions en matière de pêche ne sont pas particulièrement utiles. Dans les pays du tiers monde, le braconnage est une activité florissante.

À cause de cette surexploitation, les poissons les plus populaires s’approchent progressivement et dangereusement de l’extinction. Pour faire face à cette situation, l’un des principaux écologistes marins, Andrew Sharpless, suggère que l’humanité toute entière reconsidère ses priorités en matière d’alimentation.

Par exemple , si pendant un certain temps, nous arrêtions de consommer des poissons se trouvant au sommet de la chaîne alimentaire, tels que le saumon, et que nous les remplacions par d’autres espèces, telles que le hareng, l’humanité accorderait du repos aux précieuses espèces de poissons afin qu’elles puissent récupérer et régénérer leurs populations. Mais pour le moment, il faut reconnaitre que cela est difficile à imaginer.

Le plastique et les animaux


Source : Flickr

Tout le monde sait probablement que l’humanité produit chaque jour des tonnes de déchets, mais ce ne sont pas seulement des déchets organiques, qui peuvent être traités par la nature au fil du temps. Le plastique, le cellophane et autres matériaux artificiels similaires sont utilisés en bien plus grande quantité qu’on ne pourrait l’imaginer.

Une île de déchets dans l’océan Pacifique, des décharges qui empoisonnent le sol, tout le monde en a entendu parler, mais avez-vous déjà pensé à la façon dont cela affecte les animaux et les oiseaux ? Attention : spoiler. C’est vraiment terrible.

Quand les baleines s’échouent sur des plages, cela n’a rien de spécial. Plus de deux mille créatures subissent ce destin chaque année, pour différentes raisons, et les habitants des côtes ne sont malheureusement pas particulièrement surpris par ces découvertes. Mais parfois, elles sont non seulement étonnantes, mais aussi réellement effrayantes.

Par exemple, le corps d’une baleine de Cuvier découvert aux Philippines début mars 2019 présentait des signes évidents de déshydratation et d’épuisement. Et l’autopsie pratiquée a révélé des détails beaucoup plus horribles.

Au total, 40 kilogrammes de déchets ont été retrouvés dans l’estomac du cétacé. Emballages alimentaires, sacs à ordures, déchets de bananeraie et jusqu’à 16 emballages de riz ! Le corps de la baleine a essayé de digérer les ordures pour se protéger, de sorte que le plastique a même commencé à se calcifier, mais cela n’a pas sauvé l’animal, qui a fini par mourir.

Les biologistes qui ont pratiqué l’autopsie ont admis qu’il s’agissait de la plus grande quantité de déchets jamais retrouvés dans l’estomac d’une baleine. Cela s’explique par le fait que les cétacés ne boivent pas directement l’eau de l’océan mais absorbent de l’eau fraîche par le biais de leur nourriture. Par conséquent, le plastique ingéré les tue lentement.

Mais ce ne sont pas seulement les baleines qui souffrent du plastique. L’un des exemples de pollution les plus horribles se trouve peut-être dans les îles Midway du Pacifique. Ici, vous pouvez trouver des restes d’oiseaux qui ont été littéralement tués par le plastique, qu’ils ont confondu avec de la nourriture.

Les oiseaux se nourrissent généralement de calamars et d’autres créatures qui flottent près de la surface de l’eau la nuit, mais à cause de l’odeur des algues, les oiseaux avalent accidentellement le plastique et le donnent même à leurs petits. Ce régime provoque la mort de près de la moitié des oisillons chaque année.

En effet, le plastique perce l’estomac des oiseaux et crée des blessures qui mettent leur vie en danger, tandis que d’autres meurent de déshydratation ou de famine, parce que le plastique occupe l’espace dédié à l’eau ou à la nourriture.

Malgré ces conséquences catastrophiques, il reste malheureusement très difficile d’attirer l’attention de la population sur ce problème. Nous sommes tous généralement trop habitués à ne pas réaliser ce qui se passe en dehors de notre zone de confort, et Internet ne nous aide pas à améliorer la situation.

Mais parfois, certaines de ces histoires tristes reçoivent une attention mondiale , comme en 2017 par exemple où une énorme baleine de 15 mètres de long a été trouvée sur une plage des Philippines. Le malheureux animal était littéralement rempli de déchets, de fourchettes en plastique, de bouteilles, de seaux et les images de cette baleine se sont répandues instantanément sur toute la planète.

De nombreux journaux en ont parlé et la discussion sur le sujet via les réseaux sociaux a duré plusieurs jours. Heureusement, cette baleine morte n’était qu’une sculpture. Une sculpture très réaliste, entièrement faite d’ordures retrouvées dans l’océan. Greenpeace avait ainsi utilisé ce subterfuge pour tenter d’attirer l’attention sur le problème de la pollution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les plus beaux animaux du monde

Les vraies histoires de Disney que vous devez connaitre