in

Quand les joueurs tricheurs se font chopper !

Entre les « Aimbots », ces programmes visant vos ennemis à votre place sur les jeux de tir, les « Wallhacks » qui permettent de voir à travers les murs où se cachent vos adversaires, ou encore les « maphacks » vous autorisant à voir au travers du brouillard de guerre qui ont un temps sévi sur Starcraft II, les moyens de tricher sont devenus de plus en plus nombreux avec le temps.

 

Et avec la récente explosion du sport électronique, des fortunes amassées par certains joueurs, et des récompenses toujours plus importantes durant les tournois, la triche s'invite au plus haut niveau, exactement comme dans le sport traditionnel. Mais il y a des situations où ils sont pris la main dans le sac et se font démasquer honteusement en face de la communauté des joueurs. Aujourd'hui nous nous intéressons aux joueurs qui ont été surpris en train de tricher.

 

Un joueur tricheur à la finale de qualification de DOTA 2


Source : Wikipedia

Ce fut un jour très long pour eux. Les rumeurs qui accusaient l’équipe Virtus.pro d’avoir triché lors de la finale du Summit 5 ne s’arrêtaient pas, et on finit par découvrir le pot aux roses.

Pour vous mettre dans le bain, voici ce qui arriva : Virtus.pro était en train de jouer contre Ad FINEM lors de la finale de qualification de DOTA 2. Le joueur de Virtus.pro, AlohaDance, perdit la connexion pendant la troisième partie.

On mit le jeu en pause pour lui donner le temps de se reconnecter. Mais le joueur déclara qu’il s’agissait d’une erreur au niveau de son réseau domestique et qu’il devait aller dans un cybercafé.

Tout le monde était d’accord et a décidé d’attendre son retour pour reprendre le jeu. Après 20 minutes, et voyant qu’il ne s’était pas encore connecté, il fut décidé au niveau de l’administration de ne plus attendre et de faire reprendre la partie avec seulement quatre joueurs.

Ils perdirent logiquement. À un niveau si élevé, l’absence d’un joueur condamne la partie. Heureusement, pendant la quatrième partie, AlohaDance déclara qu’il avait récupéré la connexion et entra pour jouer. Et comme dans un film de Disney, ils gagnèrent au dernier moment.

Par contre, il se passait quelque chose d’étrange

Ceux qui regardaient la partie, et qui ont un niveau suffisant pour se pencher sur les détails, se rendirent compte que AlohaDance jouait différemment.

Je ne sais pas si ce fut pour les mécaniques ou pour les objets qu’il choisissait. Je ne sais pas comment un joueur se distingue d’un autre dans DOTA 2, mais le fait est qu’on l’avait remarqué, et la spéculation devint très forte.

Une autre personne était en train d’utiliser son compte, quelqu’un qui évidemment jouait beaucoup mieux que lui et qui fit gagner l’équipe. La rumeur devint si insistante qu’avant même que les dernières pièces du mystère ne soient réunies, ils avouèrent qu’ils avaient triché et quittèrent le tournoi.

Sur le coup, il fut simplement annoncé qu’ils avaient enfreint les règles. Toutefois, on apprit plus tard qu’une autre personne avait effectivement joué avec le compte de AlohaDance.

La dernière pièce du puzzle a été la négligence du remplaçant Minenco, un type qui jouait en direct et qui, quand tout cela arriva, s’arrêta tout à coup en disant qu’il devait remplacer quelqu’un de Virtus.pro. Il supprima la vidéo de ce direct, mais il était déjà trop tard.

Histoire d’une triche lors de la compétition de Halo World


Source : Flickr

Voici maintenant un cas qui fut une farce totale depuis le début, mais qui vaut la peine d’être vu juste pour l’effort qui a été fait ! Lors de la compétition de Halo World Championship, une équipe du nom de Mi Seng se présenta et réussit à atteindre les demi-finales.

Étant plutôt une petite compétition, tout ce qu’on savait à leur sujet, c’est qu’ils étaient taïwanais et que leurs noms dans le jeu étaient Ai Chel Ji, Blu Pen Five, Chi Teng et Hai Deng. La plaisanterie avait déjà commencé mais personne ne s’en était encore rendu compte.

Le nom de l’équipe et des joueurs faisait référence à une communauté curieuse au sein de HALO, qui se dévoila durant la cinquième partie………Oui , c’est bien ca ! Ils se cachèrent en dehors de la carte…

Se cacher en dehors de la carte semble stupide…

…mais cette possibilité donna lieu à la création d’une communauté du nom de « Hidden League Gaming ». ? Non seulement à cause de cette habitude étrange de sortir de la carte, mais surtout parce que c’était une nouvelle façon de gagner.

Dès qu’ils étaient en tête, ils se cachaient jusqu’à la fin du temps et ils gagnaient. C’est avec eux donc que la communauté a grandi, s’apprenant mutuellement les endroits où se cacher et comment le faire. Naturellement, même s’ils gagnèrent cette partie en se cachant, ils furent disqualifiés.

Et c’est à ce moment-là que les noms prirent un sens. Le nom de l’équipe « Mi Seng » ressemble à « Missing », qui veut dire « disparu », « Chi Teng » à « Cheating », qui veut dire « tricher », « Hai Deng » à « Hidding », « caché », « Ai Chel Ji », phonétiquement les initiales HLG « Hidden League Gaming », et « Blu Pen Five », eh bien ça ne veut rien dire, ou bien ils n’avaient plus d’idées, ou alors c’est le couronnement de la plaisanterie.

Une histoire incroyable mais vrai

C’est comme si j’avais cinq enfants qui s’appellent Peca, Peco, Peque, Pequi et Jean Daniel. C’est une drôle d’histoire car ils avaient atteint les demi-finales en respectant les règles, ce qui voulait bien dire qu’ils n’étaient pas mauvais.

Mais, gagner une partie en se cachant, et en direct en plus, c’était une idée bien plus marrante apparemment. Je suis assez d’accord car, après tout, le tournoi n’était pas un gros événement dont tout le monde parlait !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les lieux de Fortnite qui existent dans la vraie vie

Les choses que les chiens peuvent faire et que vous ne saviez pas