in

Près d’un jeune sur deux estime que la police est raciste

police raciste
Une étude administrée en ligne auprès d'un échantillon de 627 jeunes issus de la communauté #MoiJeune représentatif des Français âgés de 18-30 ans, montre qu’un jeune sur deux (48%) estime que la police française est raciste.

 

Un constat qui témoigne indéniablement du malaise profond qui anime une partie de la population, alors même que les violences policières s’accumulent, écornant ainsi l’image des forces de l’ordre aux yeux des Français.

 

Un jeune sur deux estime que la police est raciste

police raciste
Source : police-nationale

L’étude menée par OpinionWay, et administrée en ligne du 11 au 15 décembre 2020 auprès d’un échantillon de 627 jeunes issus de la communauté #MoiJeune représentatif des Français âgés de 18-30 ans, s’est concentrée sur le lien entre les jeunes et la police.

Et le moins qu’on puisse dire est que les chiffres sont accablants. En effet, elle montre que près d’un jeune sur deux (48%) estime que la police française est raciste. Et ce n’est pas tout !

Une très large majorité d’entre eux (79%) considère que les violences policières sont une réalité. Ils sont même plus de neuf sur dix (92%) à réclamer une réforme de l’IGPN, la « police des polices ».

47% n’ont pas confiance en la police

Celle-ci est justement très critiquée dans sa gestion des affaires de violences policières. Surtout depuis la diffusion des images du tabassage du producteur Michel Zecler par des policiers. Ainsi, au total, 47% des jeunes « n’ont pas confiance » en la police, jugée raciste, contre 33% dans l’ensemble de la population, d’après l’institut OpinionWay.

Selon Anne Wuilleumier, docteure en science politique et chercheuse à l’Inhesj, « Le discours institutionnel repose sur l’idée que certains policiers et gendarmes dérapent parfois. Mais que ce n’est pas le système global qui produit de la violence. Cette approche est partagée par les jeunes interrogés ».

Que pensent les jeunes de la loi «sécurité globale»?

police raciste
Source : La-croix

Cependant, en ce qui concerne la proposition de loi sur la « sécurité globale », ils sont 45% à se dire favorables ou plutôt favorables à « l’interdiction de diffuser des images permettant d’identifier un policier ou un gendarme en opération avec des commentaires incitant à la haine ».

D’ailleurs, plusieurs manifestations contre cet article controversé, et plus largement les violences policières, ont eu lieu. Lors de la dernière mobilisation, celle du samedi 12 décembre, près de 150 manifestants avaient en fait été interpellés.

Sentiment d’inquiétude en présence de policiers

A ce propos, les jeunes déclarent avoir un sentiment d’inquiétude en présence de forces de l’ordre. Et principalement lors d’une manifestation. « Le gros point crispation, c’est les manifestations. Le sentiment qu’il devient dangereux d’aller manifester est partagé parmi une partie des jeunes », souligne Théo Ponchel, chargé d’études au département « opinion et politique » chez OpinionWay.

De plus, les jeunes adultes estiment que les policiers traitent différemment les Français en fonction « de leur couleur de peau » (81 %), de leur lieu d’habitation (79 %) ou encore de leur âge (67 %).

Emmanuel Macron reconnaît les violences policières

police raciste
Source : police-nationale

Par ailleurs, lorsque le président de la République, Emmanuel Macron, a accordé une interview exclusive à Brut, il a évoqué la question des violences policières.

Ainsi, le chef de l’Etat a reconnu qu’il existait « des violences par des policiers. Je n’ai pas de problème à répéter le terme de violences policières, mais je le déconstruis. C’est devenu un slogan pour des gens qui ont un projet politique. (…) Il y a des « Zéro tolérance des deux côtés »

Ensuite, il explique : « J’attends des policiers l’exemplarité. Mais on ne doit pas avoir qu’un regard sur la violence ». D’autre part, Emmanuel Macron a rappelé la présence de « la violence dans notre société », pour laquelle il doit y avoir « zéro tolérance des deux côtés ».

Ce n’est donc pas sans raison que les jeunes adultes sont aussi nombreux aujourd’hui à penser que la police française est raciste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Baleine à bosse près de la statue de liberté

Une baleine à bosse aperçue devant la statue de la Liberté

des inquiétudes sur le statut halal du vaccin covid-19

«Le vaccin Covid-19 est-il halal ? » : craintes dans certains pays musulmans