in

L’almanach des fermiers a prédit le covid-19

prédiction coronavirus
Alors que les gouvernements du monde entier luttent tant bien que mal contre le coronavirus, plusieurs internautes pensent que l'Almanach des fermiers, une revenue annuel fondée en 1918 avait prédit le coronavirus. Et ce n’est pas à tort !

 

Cette revue, connue pour ses prédictions météorologiques, aurait mentionné dans un passage publié en 1981 qu’un virus mortel apparaîtrait vers l’année 2020. Alors, L’almanach des fermiers de 1981 a-t-il véritablement prédit le Covid-19 ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir concernant ces allégations.

À voir aussi :

Oops, something went wrong.

 

Un extrait d’un livre a prédit le coronavirus

prédiction coronavirus

Sources :Gulftoday

Les internautes ont massivement partagé un passage tout à fait rocambolesque. Issu de l’Almanach des fermiers, l’extrait aurait évoqué que « Vers 2020, une maladie grave semblable à une pneumonie se propagera dans le monde entier, attaquant les poumons et les bronches et résistant à tous les traitements connus.

Plus déconcertant que la maladie elle-même sera le fait qu’elle disparaîtra soudainement dès son arrivée, attaquera à nouveau dix ans plus tard, puis disparaîtra complètement ».

Le véritable auteur

Les similitudes avec le coronavirus sont, pour le moins, étonnantes. D’autant plus que ce passage remonterait à 1981.

Toutefois, la réalité n’est pas aussi farfelue. L’édition 1981 d’’Almanach des fermiers n’aurait en fait jamais rédigé cet extrait.

En effet, ce passage est plutôt issu du livre intitulé « End of Days » ou en français « Fins des Temps » de Sylvia Browne. Publié en 2008, ce livre a visiblement bel et bien prédit le coronavirus. Mais est-ce vraiment une prophétie ?

Une prédiction du coronavirus plutôt fausse !

Prédiction coronavirus

Sources : Uniradionoticias

Attribué à tort à l’Almanach des fermiers, cet extrait est malgré tout très intriguant. Bien qu’il ne remonte pas à plusieurs décennies, il évoque très clairement l’apparition du coronavirus en 2020. Cependant, cette prédiction n’est pas vraiment exacte.

Dans la même page, Sylvia Browne prédisait également que la surdité et la cécité disparaîtront en 2020.

De plus, l’auteur était en fait un personnage controversé aux Etats-Unis. Autoproclamée medium, Sylvia avait fait plusieurs fausses prédictions concernant des enfants victimes d’enlèvements. Ce passage ne serait donc qu’une simple coïncidence !

D’autant plus qu’avant la publication de ce livre, une épidémie d’un autre type de coronavirus avait eu lieu durant le début des années 2000. A-t-elle pu s’inspirer de ces événements ? C’est probable.

Une autre origine de la prédiction du coronavirus

Prédiction coronavirus
Sources : Dnaindia
Mais alors, une question demeure toutefois sans réponse : pourquoi a-t-on attribué à ce passage la date de 1981 ?

En fait, à cette date un roman a été publié par l’auteur Dean Koontz. Intitulé « Les yeux des ténèbres » ce roman évoque un virus dont les propriétés ressemblent à s’y méprendre au coronavirus. Les passages relayés décrivent une « arme biologique » nommée « Wuhan-400 ».

Et une autre fausse prédiction

Encore une fois, cette supposée prédiction du coronavirus est fausse. Tout d’abord, le nom du virus dans le roman a changé.

Celui-ci était auparavant appelé « Gorki 400 » dans les premières éditions du livre. De plus, le virus dont parle l’auteur a un taux de mortalité de 100% et un temps d’incubation extrêmement court, ce qui n’est heureusement pas le cas du coronavirus actuel.

Ainsi, il est fort probable que Sylvia Brown se soit simplement inspirée du livre de Dean Koontz. Et au final, la prédiction attribuée à l’Almanach des fermiers ne serait qu’un mélange entre les deux livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
jeu sans fin

8 jeux vidéos dont vous n’avez jamais vu la fin

evasions de prisons

Les plus spectaculaires évasions de prison