in

Pourquoi Psy a ruiné sa carrière

Il y a des vidéos qui ont marqué l’histoire d’internet à jamais, et le clip du titre « Gangnam Style », interprété par Psy et publié en 2012, en fait assurément partie. Visionnée plus d’un milliard de fois, la vidéo a ainsi battu tous les records en devenant la séquence la plus visionnée sur la planète, et en créant un véritable phénomène de mode qui a duré pas mal de temps.

 

Alors, pourquoi Psy est-il si aisément oublié aujourd’hui, alors qu’en 2012, il était pratiquement l’être humain le plus connu du monde ? Et pourquoi sa carrière musicale a-t-elle périclitée, au point qu’il est revenu à son point de départ ? C’est à ces questions et à quelques autres aussi que nous allons tenter de répondre dans cet article.

À voir aussi :

 

Un clip hilarant de Psy

Source : Youtube

Souvenez-vous, en plein été 2012, au moment où les internautes du monde entier, transpirant de chaleurs sur leurs claviers, discutaient avec angoisse de la fin du monde selon le calendrier Maya. Une bouffée d’air frais aurait vraisemblablement fait du bien à tout le monde.

Et c’est dans ce contexte chaud et assez tendu qu’est apparue la vidéo complètement loufoque et hilarante d’un jeune coréen qui ressemblait à Kim Jong-un et qui trépignait sur place dans une sorte de danse bizarre.

Entrainé par une musique électronique rythmée et des paroles que presque personne ne comprenait, à part les coréens, bien entendu, on a massivement relayé le titre par les internautes du monde entier.

Un succès phénoménal

Et en l’espace de quelques mois seulement, vers la fin de l’année 2012, le clip vidéo avait déjà dépassé la barre d’un milliard de vues sur la plateforme « Youtube ».

Un succès phénoménal et une véritable aubaine pour Psy qui n’était à l’époque qu’un obscur ménestrel de K-pop, et qui, du jour au lendemain, accède à une notoriété quasi universelle.

Le titre est entré dans la pop culture, et huit ans après, il figure toujours dans le top 10 des videos les plus vues sur « YouTube », arrivant en 7e place avec plus de 3.525 milliards de vues à ce jour.

Succès provenant des Etas-Unis

Source : greenwalledtower

Il est aussi très intéressant de noter le quota du nombre de vues par pays, car comme vous le constaterez plus tard, il s’agit la d’un indice très indicateur sur le déclin de la star coréenne.

Environ 47 % du total du nombre de vues venaient des États-Unis, 7 % du Royaume-Uni, 6,8 % du Canada et seulement 4 % de la Corée du Sud qui est, pourtant, le pays natal du chanteur.

Il ressort de ces statistiques que le nombre de visionnage le plus flagrant est du fait des internautes américains, et pour comprendre l’origine de ces chiffres et leur conséquences, il faudrait revenir à la genèse de cette affaire.

Psy soutenu par des stars

Selon « The Wall Street Journal », c’est en fait le rappeur américain  T-Pain  qui aurait été l’un des premiers à avoir partagé la vidéo sur le net sur le site de réseau social « Twitter ». La vidéo sera ensuite reprise le 30 juillet 2012 par le blogueur Gawper Neetzan Zimmerman qui aurait déclaré que cet artiste de hip-hop sud-coréenne underground a produit le meilleur clip de l’année.

Le clip vidéo a, alors, attiré l’attention de nombreux médias tels que « CNN International », « CBC News », le « Los Angeles Times » et même « The Washington » qui s’accordent tous à  qualifier le clip vidéo de musique virale.

Ainsi, c’est donc sous l’impulsion de célèbres acteurs de la scène Hip Hop américaine que la vidéo a pu être partagée autant de fois, pour atteindre finalement les proportions qu’on lui connait. L’effet boule de neige a, par la suite, été automatiquement enclenché et l’attention croissante des medias US n’ont fait que mettre le feu aux poudres.

Pourquoi la carrière de Psy s’est retrouvée ruinée ?

Source : Ici

On peut considérer, en fait, que le déclin de Psy était programmé à l’avance, comme une sorte d’obsolescence programmée. Car si le chanteur affiche des kilos en trop comme feu Pavarotti, il n’en a nullement les capacités artistiques ni les cordes vocales. Dans les faits, Psy n’a pas réussi à surfer sur sa propre vague.

Les titres et albums qui ont suivi « Gangnam Style » sont passés quasiment inaperçus, sauf, peut être en Corée du Sud, ou chez certains nostalgiques du chanteur.

Mais ce n’est pas seulement à cause de cela que la carrière de Psy est ruinée, car n’oublions pas que de nombreuses stars de la chanson ne possèdent pas vraiment de capacités vocales, et abusent d’auto-tune et d’autres artifices sonores afin de masquer leurs faiblesses.

Une chute malgré les efforts !

Psy aurait donc très bien pu continuer sur sa lancée, et compte tenu que la majorité de ses fans étaient américains, il aurait pu chanter en anglais, en reprenant, bien entendu, tous les ingrédients qui ont fait le succès de « Gagnam Style ».

Mais finalement, même s’il avait agi ainsi, nous aurions constaté que Psy était condamné, quoi qu’il en soit, à disparaitre de la scène médiatique, vu qu’il subirait bientôt un véritable boycott de la part des Américains. Oui ! Ces derniers, qui l’avaient auparavant porté aux nuées, allaient finalement le laisser, subitement, tomber, et nous allons très vite en découvrir la cause.

Les vraies raisons de sa chute

Source : lefigaro

Reprenons. Pour comprendre donc pourquoi les Américains ont décidé de laisser tomber Psy, après l’engouement à nul autre pareil qu’ils lui ont témoigné, il faudrait revenir, un petit peu, en arrière dans le temps, en 2002 plus précisément.

À cette époque, Psy n’était encore qu’un obscur chanteur de pop coréenne, la fameuse et édulcorée K-pop qui évoluait dans un milieu extrêmement saturé et ultra compétitif. Et en raison aussi de son aspect physique assez peu flatteur ainsi que de l’attrait des coréens pour l’idéal de beauté.

On peut imaginer sans peine que Psy devait fournir des efforts considérables afin de se démarquer et essayer de sortir du lot. Le chanteur va ainsi se saisir d’un événement tragique survenu en Corée du sud, afin de prouver son engagement patriotique et tenter, par la même occasion, de gagner le cœur du public.

Contre les américains !

En effet, lors d’un concert en 2002, le chanteur est monté sur scène pour condamner la mort de deux écolières coréennes écrasées, malencontreusement, par un char américain.

Le jeune artiste protestera alors d’une manière bien trop virulente contre la présence des quelques 37 000 soldats américains positionnés en Corée du Sud, et pour donner plus de théâtralité à ses protestations, il ira même jusqu’a détruire le prototype d’un char d’assaut miniature en pleine scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Derek Chauvin

Qui était Derek Chauvin, le policier qui a tué Georges Floyd

Héros de Montereau

Ces jeunes sauvent un vieil homme d’un immeuble en feu