in

Pourquoi il ne faut jamais libérer ces animaux dans la nature !

Les animaux, ces êtres magnifiques et complexes qui nous font penser aux grands espaces et à la nature sauvage. Saviez-vous que certains ne devaient jamais être relâchés dans la nature.

 

Aujourd'hui, nous allons vous expliquer pourquoi il ne faut jamais laisser ces animaux en liberté.

 

Ne relâchez jamais une tortue dans la nature

libérer tortue dans la nature

Source : blog.cwf-fcf

La tortue est un reptile à carapace très attendrissant. 343 espèces de tortues existent dans le monde, des géantes et des toutes petites. Certaines sont terrestres et d’autres aquatiques.

Et contrairement aux tortues ninja leur alimentation ne se limite pas aux pizzas. Mais elles sont généralement herbivores ou omnivores et très rarement carnivores.

Faciles à entretenir, les tortues sont connues également pour être des reptiles facilement domesticables. Mais que se passera-t-il si l’envie vous prend de relâcher votre tortue de compagnie dans la nature ?

Nous nous confrontons alors à deux cas de figure. Soit vous aviez sorti votre tortue de son habitat naturel pour en faire un animal domestique. Soit vous l’avez acheté dans une animalerie.

Eh bien il y a une raison derrière cela !

Si votre tortue indigène a passé un bon moment de sa vie dans un terrarium ou un aquarium dans votre maison, il sera cruel de la remettre dans la nature.

En effet, elle n’aura pas assez développé son système immunitaire pour survivre à l’état sauvage, ainsi la bactérie la plus inoffensive l’achèvera. Elle ne pourra pas non plus subvenir à ses besoins alimentaires, puisqu’elle a perdu tout instinct de prédation dans son nid douillé chez vous.

Dans le cas où votre tortue provient d’une animalerie, elle sera confrontée aux mêmes risques qu’une tortue d’origine sauvage. Mais elle pourrait aussi représenter un grand danger, vu qu’il est susceptible qu’elle soit porteuse de maladies étrangères et nuisibles pour ses congénères indigènes.

Que faire pour ne pas libérer ces animaux dans la nature !

Mais comment faire pour vous séparer d’une tortue de compagnie sans pour autant la mettre en danger. Elle, ni l’écosystème auquel vous souhaitez l’introduire ?

Rien de plus simple! Il vous suffira de la confier à un organisme spécialisé, ou la proposer pour l’adoption chez une autre famille.

Le serpent : ce qu’il faut savoir avant de libérer cet animal

Source : cbsnews

Quoi de plus dangereux et d’imprévisible qu’un serpent ? Juste le fait de penser à croiser le chemin d’un serpent dans la nature me fait froid dans le dos et j’imagine que c’est le cas pour la plupart d’entre vous.

Figurez-vous que certains en font leurs animaux de compagnie. Quoique, plusieurs maîtres de serpents ont été amenés à se séparer de leurs reptiles parce qu’ils devenaient trop menaçants ou trop chers à entretenir.

Alors ils optaient pour la solution qui leur semblait la plus logique, libérer ces animaux dans la nature !

Mais cette solution est néfaste pour l’environnement

Les serpents sont des animaux très envahissants et risquent de s’accaparer les ressources alimentaires disponibles. Empêchant ainsi les animaux dont c’est l’habitat naturel de prospérer et chamboulant la chaîne alimentaire.

Et à moindre mesure, un serpent qui n’a jamais eu à chasser pour se nourrir peut avoir des difficultés à survivre dans un milieu sauvage. Alors libérer ces animaux dans la nature, ou dans un milieu qui lui est étranger, relève de la cruauté.

Il existe toutefois des alternatives pour se séparer d’un serpent en toute sécurité. A titre d’exemple : le confier à un zoo, à une animalerie spécialisée ou lui trouver de nouveaux propriétaires.

Ne pensez pas à libérer ces animaux mignons dans la nature

Source : nationalgeographic

Les lapins sont des animaux très mignons à la fourrure incroyablement soyeuse. Ce n’est pas que sautés à la moutarde que nous les aimons, ils sont également des animaux de compagnie très appréciés.

Très appréciés, même si la fidélité leur fait défaut, si vous êtes l’heureux propriétaire de l’une de ces adorables bêtes, vous avez sûrement été confronté à une fugue de votre animal chéri. Ce qui peut vous amener à penser qu’il sera meilleur pour lui de le relâcher de la nature.

Eh bien ! C’est une mauvaise idée

Si votre lapin quitte son confort domestique, il sera mené à une mort quasi certaine. Le premier danger qui le guette est le trafic routier. Nous ne comptons plus le nombre des malheureux lapins qui ont péri écrasés sous une voiture.

Ceci sans parler des prédateurs, votre lapin domestique fera la plus facile des proies. C’est parce qu’en le choyant dans votre jardin, son instinct de survie n’a jamais été suscité, ni aiguisé. Idem pour son système immunitaire qui ne s’est pas développé convenablement pour contrer les maladies

Si votre lapin s’échappe, courrez vite le chercher !

Et si vous voulez vous séparer de lui pour une raison ou une autre, l’idéal serait de le faire adopter ou le confier à une association.

Les tigres en captivité

Source : theconversation

Maintenant, je vais vous parler des fauves et pas des petits minous domestiques que nous aimons tant mais plutôt des grands félins.

Les lions, les tigres, les léopards, les pumas, les jaguars et les guépards sont des bêtes féroces et sauvages que vous ne voudriez surtout pas voir traîner dans votre salon .

Mais saviez-vous que 7000 tigres sont apprivoisés rien qu’aux états unis. Soit presque le double de la population sauvage existante ?

Vous avez surement dû voir ou entendu parler du documentaire Netflix Tiger King. Il s’agit d’un zoo privé qui permet à ses visiteurs d’être en contact direct et sans barrière avec de gros félins.

Mais plusieurs associations de protection animale dénoncent les mauvaises conditions de détention de ses majestueux fauves. Et ils soulèvent la question éthique d’apprivoiser un grand félin, habitué à chasser et vivre dans de grands espaces et le priver de son habitat naturel. Ce qui pourrait nous laisser croire qu’il suffirait tout simplement de les relâcher dans la nature.

Mais l’histoire est beaucoup plus compliquée que cela

En effet les fauves élevés en captivité sont pour la plupart soit consanguins à l’espérance de vie très limitée, ou génériques. C’est-à-dire qu’ils sont les fruits de croisements généralement non réglementés.

Source : theconversation

Ce qui a donné vie à des bêtes pour le moins improbables. Et surtout des animaux incapables de survivre aux changements météorologiques extérieurs. Alors ne pensez jamais à libérer ces animaux dans la nature !

Les fauves ayant toujours vécu en captivité, n’ont pas non plus les compétences nécessaires pour chasser une proie. Et vu qu’ils ont toujours été en contact avec des humains, ils tendraient plutôt à chercher ce qui leur est familier. Et s’ils ont faim, ils constitueraient un danger mortel pour ceux qui ont le malheur de les rencontrer.

Donc, seule une réintroduction en milieu naturel en douceur et sous la surveillance de mains expertes est envisageable pour éviter le pire pour ses animaux et pour nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
humains venimeux avenir étude

Les humains pourraient devenir venimeux comme les serpents, selon une étude

marwa loud sorcellerie

Marwa Loud : accusée de sorcellerie, elle se fait lyncher sur la toile !