in

Les plus grandes évasions d’animaux sauvages de zoo

Si les parcs zoologiques réunissent bien souvent les meilleures conditions que l’on puisse espérer pour garantir la sécurité et la tranquillité de ses occupants, il n’en demeure pas moins que les animaux possèdent une soif insatiable pour la liberté. il arrive ainsi que certains animaux ne supportent plus la monotonie de leur enclos et décident finalement d’aller découvrir de nouveaux horizons.

 

Mais l’idée d’un rhinocéros ou d’une autruche déboulant dans nos rues est à ce point incongru, qu’elle a souvent été mise en scène dans des films hollywoodiens, comme le très comique Jumangi. Pourtant il arrive que la réalité dépasse de loin la fiction, et c’est ce que nous allons vous montrer aujourd’hui voici les10 animaux sauvages qui se sont évadés d'un zoo ! On commence !

 

Le panda roux fugitif

Source : Youtube

Saviez-vous que la mascotte de la fondation Mozilla n’était pas un renard, mais plutôt un panda roux? C’est d’ailleurs ce mignon petit glouton et grand amateur de bambou qui est visible dans le logo de Firefox, le navigateur lui-même.

Ce petit mammifère bizarre de la famille des Ailuridés, mesurant de 50 à 64 cm de long pour six kilos, ressemble plus à un raton laveur et n’a donc rien à voir avec son lointain cousin, le panda géant.

Mais ce qu’il perd en muscles, le panda roux le gagne en malice et en espièglerie. Comme nous le prouve si bien le terrible Rusty, qui a décidé par un beau jour d’été, d’aller voir de l’autre coté de sa clôture si des fois, l’herbe n’y serait pas plus verte.

Evadé pour faire seulement…un petit tour

Pensionnaire vedette du zoo de Washington, le panda fugitif s’est en effet fait la malle de son enclos. Et ce, pour aller très probablement faire un petit tour, histoire de se dégourdir un peu les pattes et de profiter de la belle météo.

Source : belfastlive

Immédiatement après la découverte de son évasion, les responsables du zoo ont lancé un appel à témoins sur internet. Ils préviennent donc les gens par la même occasion de ne pas trop s’approcher du fugitif à fourrure. Et ce, au risque éventuellement de se faire mordre ou griffer par lui.

Heureusement il n’en fut rien de tout cela, car ce bon vieux Rusty sera retrouvé quelques heures plus tard, grâce à l’intervention des équipes de l’établissement zoologique. le roi de l’évasion à queue touffue a donc pu rejoindre son nid douillet,

Le pingouin fugitif «  No 337  »

Source : Youtube

Malgré tout le confort et l’attention qu’on leur prodiguent, les animaux sauvages en captivité aspirent toujours à la liberté. Et les manchots aussi ne dérogent pas à cette règle.

Voulant à tout prix changer l’accablante routine de son aquarium, un jeune manchot de Humboldt pensionnaire du Tokyo Sea Life Park au Japon, a donc décidé de prendre la poudre d’escampette, direction le large.

Plus connu sous le nom de 337, l’intrépide volatile marin a carrément escaladé tout un mur. Et il s’est glissé à travers une clôture, avant d’aller rejoindre une des rivières qui se jettent dans la baie de Tokyo.

Source : bbc

Pendant les deux mois qu’a durée sa cavale, on a aperçu le jeune manchot à plusieurs reprises entrain de se baigner tranquillement dans la rivière. Et il ne semblait vraisemblablement pas s’ennuyer le moins du monde.

Mais ses douces vacances se sont finalement interrompues, lorsque le fugitif à bec et pieds palmés fut enfin appréhendé par les officiers du parc aquatique, qui l’ont coincé sur une des berges de la rivière.

337 a donc pu rejoindre son aquarium sain et sauf et cerise sur le gâteau. Il a ramené avec lui des souvenirs du voyage, qu’il pourra compter à ses amis manchots, au coin d’un bon feu.

Le cobra égyptien

Source : Youtube

Le cobra égyptien est l’une des espèces de serpents les plus venimeux au monde. Et sa morsure peut tuer un homme adulte en moins de 20 minutes.

Inutile donc de préciser que ce n’est pas le genre de reptiles que vous aimeriez croiser au détour d’une ruelle ou d’un rayon de supermarché. D’autant plus que son habitat naturel n’est pas vraiment ce que l’on peut qualifier de très urbain.

Pourtant ce cobra originaire des dunes et des plaines désertiques de l’Afrique du nord s’est retrouvé à faire une escapade touristique à New York, ayant réussi à s’échapper par on ne sait quel moyen de son vivarium du zoo du Bronx.

Le petit Houdini à sang froid avait en effet littéralement disparu de sa cage. Actionnant par la même occasion un véritable branle bas de combat au zoo et plongeant la ville de New York en entier dans la psychose.

Source : bbc

Mais après 6 jours de cavale, on a pu finalement retrouver le fugitif à crocs et à la langue fourchue. Et ce n’était pas au pied de l’Empire State Building ni dans un recoin humide de Central Park qu’il s’était terré.

Le cobra était en fait tapi dans un coin sombre et calme, à moins de 30 mètres de son vivarium. Heureusement, les équipes de nettoyage l’ont découvert. Le serpent fugueur a pu ainsi regagner son petit coin de paradis qu’il avait quitté quelques jours plus tôt. Et la ville de New York a pu de nouveau dormir tranquille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Cristiano Ronaldo prêt à revenir au Real Madrid ?

Sa femme déprime car elle se trouve trop grosse, il lui fait perdre 14 kilos en 3 semaines