in

Les Simpson ont-ils prédit ce qui arrive à Trump ?

L’article continue en page suivante

Alors que le président Donald Trump n’a pas manqué de minimiser les risques liés au COVID-19 au cours des derniers mois, il n’a aujourd’hui plus le choix d’admettre qu’il s’agit bel et bien d’un virus dangereux, qui mérite qu’on s’en protège. En effet, il a été testé positif au coronavirus et a dû être transporté d’urgence en hélicoptère à l’hôpital militaire Walter Reed.

 

Dans les heures qui ont suivi, une image apparemment issue de l’un des épisodes des Simpson faisait le tour du monde. On pouvait y voir l’homme d’état dans un cercueil… Sombre prédiction ou habile manipulation photoshop ? On vous dit tout de cette histoire aujourd’hui ! Alors, installez-vous confortablement, car aujourd’hui nous allons tenter de résoudre ce mystère !

 

Donald Trump atteint du coronavirus

Source : rfi

La nouvelle a fait le tour du monde ! Donald Trump a annoncé, ce vendredi 2 octobre, sur son compte twitter qu’il a été testé positif au Covid-19, tout comme son épouse Melania Trump, et qu’ils se mettaient en quarantaine.

Après cette annonce fracassante, le tweet a battu des records d’audience avec plus de 570.000 commentaires, quelques 900.000 retweets et plus d’1,8 million de likes.

Et ce n’est pas sans raison ! Certains y ont vu un retour de karma, ou ont simplement perçu dans cette nouvelle une part d’ironie. En effet, une multitude d’internautes se sont empressés de railler le président américain, qui a longtemps été sceptique vis-à-vis du coronavirus.

Donald Trump minimise la menace de Covid-19

En effet, depuis neuf mois, le locataire de la Maison Blanche a régulièrement minimisé la réalité du virus, et a contredit sans vergogne l’avis des experts.

Plus encore, il avait multiplié les rassemblements, souvent au mépris des règles sanitaires, et avait également qualifié le coronavirus de « grippe saisonnière ».

Et ce n’est pas tout ! Le chef d’Etat n’avait pas hésité à multiplier les formules provocatrices concernant la maladie via son compte twitter. Et aussi au cours de ses diverses apparitions officielles.

Trump est hospitalisé en urgence

Source : Youtube

Finalement, le président américain a dû rejoindre ce vendredi en hélicoptère l’hôpital militaire Walter Reed en urgence, jetant ainsi une lumière nouvelle sur ces long mois passés à se moquer du virus.

Néanmoins, le médecin personnel de l’ancien magnat de l’immobilier, Sean Conley, a affirmé que le président allait « très bien » et se portait de mieux en mieux depuis son arrivée à l’hôpital.

D’après lui, Donald Trump n’a plus de fièvre depuis vingt-quatre heures et n’est pas sous assistance respiratoire. De plus, le vendredi, ce docteur avait assuré que le président étasunien continuait, certes, « à souffrir de fatigue mais qu’il avait le moral ».

Trump atteint du Covid-19 mais son état n’est pas grave

Quant à Mark Meadows, le chef du cabinet présidentiel, il avait précisé que le président ne présentait que des « symptômes légers ».

Pourtant, si les nouvelles se veulent rassurantes, beaucoup de doutes subsistent. Et ce n’est pas à tort ! Agé de 74 ans, Donald Trump serait plutôt dans une situation pour le moins alarmante.

En effet, selon une source ayant connaissance de son état de santé « Les signes vitaux du président ces dernières vingt-quatre heures ont été très inquiétants. Et les quarante-huit prochaines heures seront critiques en termes de soins. Nous n’avons toujours pas emprunté une voie claire vers le rétablissement ».

Le traitement adopté par Trump pour Covid-19

Source : huffingtonpost

C’est ainsi que, suite à son hospitalisation, Donald Trump a immédiatement commencé son traitement pour remédier à la maladie.

Il lui a ainsi été administré du zinc, de la vitamine D, de la famotidine (un médicament qui réduit les brûlures d’estomac). Egalement de la mélatonine (une hormone traditionnellement prescrite contre les troubles du sommeil), et de l’aspirine. De plus, il prend également l’antiviral remdesivir.

Un traitement spécifique pour Trump

Plus encore, il lui a également été administré une dose du cocktail expérimental d’anticorps de synthèse développé par la société de biotechnologie Regeneron.

Source : ledroit

Il a d’ailleurs reçu la plus forte dose recommandée, soit 8 grammes. Ce qui, pour certains experts, est le signe que le président américain est dans un état de santé potentiellement préoccupant. Par conséquent, on ignore aujourd’hui quand Donald Trump sortira de l’hôpital.

L’avenir de la campagne présidentielle

Une chose est sûre, cette nouvelle est un véritable coup de tonnerre pour la campagne présidentielle américaine. Et pour cause ! Le locataire de la Maison-Blanche est désormais contraint de mettre sa campagne entre parenthèses, à un mois de l’élection présidentielle.

Et la première conséquence n’a pas tardé à surgir, puisque le président des Etats-Unis a été contraint d’annuler un meeting prévu vendredi soir en Floride. Quant aux autres événements des prochains jours, ils seront soit reportés, soit virtuels.

Sans grande surprise, l’incertitude plane aussi sur son prochain débat présidentiel, prévu le 15 octobre. Tout cela n’a pas manqué de soulever de nombreuses interrogations vis-à-vis de son éventuelle réélection.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

Trump est sorti de l’hôpital…mais pas de l’auberge !

Un homme avale accidentellement sa brosse à dents en Inde