in

Les familles les plus riches du monde

L’article continue en page suivante

Se faire de l’argent c’est bien, se faire de l’argent en famille c’est encore mieux. C’est l’assurance de passer d’excellents moments avec ses proches autour de dîners copieux où on parle voitures de luxe et villas sur la côte. Les cadeaux groupés pour les anniversaires ne sont plus un problème puisque chacun peut lâcher un ou deux millions tranquilou et on ne s’inquiète pas trop pour les enfants car on sait qu’ils survivront même s’ils vont pas au bout de leurs études.

 

Eh oui, ces gens là n’ont pas les mêmes soucis que vous, laissez moi vous présenter les familles les plus riches du monde.

 

La famille Vanderbilt


Source : Wikipedia

La famille Vanderbilt est une famille américaine, qui a joué un rôle important dans l’histoire des États-Unis. Les Vanderbilt sont l’une des familles « princières » des Etats Unis, et l’une des familles les plus riches du monde.

En fait, Cornelius Vanderbilt est le quatrième enfant d’une famille modeste de Staten Island. Parler de lui aux Etats-Unis c’est presque comme parler de Louis XIV en France.

Son parcours correspond exactement à ce que l’Amérique offrait au 19e siècle, lorsqu’elle s’ouvrit à une forte immigration.

Une famille de milliardaires

D’un côté, la recherche du bonheur, la prise de risques et l’ouverture à la nouveauté. Et de l’autre la recherche de la garantie, la lutte pour les acquis sociaux et l’enracinement dans la tradition. Aux yeux même des Américains, l’exemple de ce qui était possible en Amérique vient de Cornelius Vanderbilt.

Né le 27 mai 1794 , Cornelius est le quatrième enfant de Phobe et Cornelius Van Der Bilt. Pourtant, ce sont des Hollandais établis depuis 1650 dans la colonie hollandaise de » New Netherlands », au bord de l’océan près d’un petit village de pêcheurs, dans l’Etat de New York.

Ses parents vivent dans une cahute construite de planches, aussi de recyclages sur l’île de Staten Island. Or, c’est cette même île qui deviendra la porte d’entrée de millions d’immigrants.

Source : lmathieu

A l’époque, elle était occupée par des paysans qui trouvaient tout juste dans leur labeur de quoi nourrir leur nombreuse progéniture.

Un instinct de commerçant assez développé

Il fallait travailler dur pour cultiver des légumes, qui servaient à nourrir les leurs et avec le surplus. Aussi pour gagner quelques misérables piécettes sur le port de New York. Cornelius père était rude au travail, et avait un instinct de commerçant assez développé.

Il acheta ainsi un bateau appelé « periauger », pour faire la navette avec ses produits entre Staten Island et les quais de New York. Dés son plus jeune âge, le fils Cornelius apprit à manœuvrer ce difficile bateau. Et sa réputation ne fut plus à faire à seize ans : il traversait sans problèmes par tous les temps.

Alors ce jeune homme grand et fort, n’hésitait pas à jouer des poings contre ses concurrents, quand il se sentait berné. Comme beaucoup de Hollandais venus s’installer dans la région, les Van Der Bilt étaient travailleurs. Ils étaient aussi frugaux et tranquilles, mais ils avaient horreur des dettes, n’aimait pas les lois ni le gouvernement.

Bah oui , ils avaient ainsi quitté les régimes tyranniques de l’Europe, ce n’étaient pas pour se retrouver hantés par un autre régime autoritaire. Pourtant ils restaient ambitieux, inventifs, pragmatiques et durs en affaires.

L’américain le plus riche à cette époque

A sa mort, le 4 janvier 1877, la fortune de la famille de Cornelius avait dépassé les 100 millions de dollars. Comparée à celle des plus riches de notre époque, elle serait cinq fois plus élevée. Jamais un Américain n’avait accumulé une telle richesse pendant le cours de sa vie.

Mais elle partit vite en fumée lorsque les héritiers, loin d’être aussi capables que le père, se disputèrent les dépouilles financières des sociétés Vanderbilt au cours d’un retentissant procès, le 12 novembre 1877.

La famille royale saoudienne, que des milliardaires


Source : Algerie patriotique

L’Arabie saoudite est fondée sous sa forme actuelle en 1932, par Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud, dit Ibn Saoud. Ce dernier, décédé en 1953, a officiellement eu 89 enfants.

Six de ses fils ont successivement régné sur le pays depuis sa mort. Le dernier en date est le roi Salmane (ben Abdelaziz) qui a pris ses fonctions le 23 janvier 2015.

La famille royale saoudienne représente, aujourd’hui, l’une des dynasties les plus riches et les plus prospères de la planète. Avec elle, on ne parle pas qu’en milliards, mais aussi en billions. 1,4 billion de dollars plus précisément, soit 1400 milliards de billets verts.

Cette fortune est due aux gisements de pétrole découverts, il y a près de huit décennies sous le règne du roi Abdelaziz ibn Saoud.

Albert Boehringer


Source : Apotheke

La compagnie pharmaceutique  Boehringer Ingelheim a été fondée en 1885 par Albert Boehringer à Ingelheim am Rhein en Allemagne. Plus d’un siècle plus tard, cette entreprise, qui ne comptait à ses débuts en 1885 que 28 employés est devenue un grand groupe international.

Présente sur tous les continents, elle emploie près de 50.000 personnes. D’ailleurs, elle appartient au groupe des 20 entreprises pharmaceutiques les plus puissantes au monde. Et son chiffre d’affaires a été estimé à 18,1 milliards de dollars (soit environ 15,73 milliards d’euros) en 2016.

Dans le cadre de ses activités de recherche et développement pour les médicaments innovants, l’entreprise se focalise principalement sur les domaines thérapeutiques des maladies cardiovasculaires, respiratoires, du système nerveux central, métaboliques, virales et de l’oncologie.

La famille Rothschild, une famille de milliardaires


Source : Les moutons rebelles

La richesse de la dynastie Rothschild est cinq fois plus élevée que celle des 8 plus grands milliardaires du monde combinés, Les Rothschilds sont tellement riches et puissants qu’ils sont la seule famille au monde à avoir le privilège d’imprimer de l’argent à partir de rien ils peuvent imprimer autant d’argent qu’ils le désirent et ils sont les seuls au monde à en avoir le droit.

La famille Rothschild s’est jointe avec la maison Orange de Hollande (une famille royale) pour fonder la Banque d’Amsterdam au début des années 1600, elle devint donc la toute première banque centrale privée au monde. On estime leur fortune à environ 350 milliards de dollars.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

Les étranges créatures marines – Photos terrifiantes

Les enfants stars qui ont mal vieilli : Transformation extrême