in

La vérité sur Brooklyn, le fils aîné de David Beckham

L’article continue en page suivante

Brooklyn Beckham est le fils ainé, d’un des couples les plus célèbres et les plus emblématiques de la planète Terre. Mais comme la plupart des enfants de stars, le jeune homme de 21 ans éprouve bien des difficultés à sortir de l’ombre de ses parents et àa briller par ses propres moyens.

 

Brooklyn Beckham, que tout prédestinait à suivre les pas de son père en devenant footballeur professionnel, a finalement choisi une autre voie. Raccrochant ses crampons et abandonnant le rêve de jouer pour un grand club, le jeune homme s’est lancé dans une carrière de mannequin et plus tard, de photographe de mode. Un choix de carrière totalement incongru pour certains ! Aujourd’hui, nous allons découvrir toute la vérité, et rien que la vérité, sur Brooklyn Beckham !

 

Brooklyn, le fils de David Beckham et Victoria Adams

Source : parismatch

Brooklyn Joseph Beckham a vu la lumière du soleil pour la première fois le 4 mars 1999, à l’hôpital Portland de Marylebone, à Londres. Ce petit bout de chou était le fruit de l’union de deux stars de très gros calibre, le talentueux footballeur du Manchester United, David Beckham et la sulfureuse Spice Girl, Victoria Adams.

Mais si les parents sont des vedettes du showbiz, on ne peut pas en dire moins pour le parrain et la marraine du petit Brooklyn. Puisqu’il s’agit ni plus ni moins du célébrissime Elton John, ainsi que de l’actrice britannique Elizabeth Hurley.

Le petit Brooklyn grandira ainsi au milieu des stars les plus emblématiques de notre époque. Et de ce fait, il sera très tôt exposé au feu nourri des projecteurs.

Une tentative de kidnapping

Son enfance sera en effet extrêmement médiatisée, avec des dizaines de paparazzis tournant constamment autour de sa famille. Et ce, dans le but d’alimenter les tabloïds et les magazines de presse people.

Source : leparisien

Cette médiatisation excessive de leur enfant n’allait pas se dérouler sans problèmes pour le jeune couple de stars. Et ce dernier ne se doutait pas de la terrible menace qui pesait sur leur fils. Ainsi, alors qu’il n’était âgé que d’à peine trois ans, le petit Brooklyn a failli être kidnappé par un gang composé de trois vilains malfaiteurs.

Les trois hommes sans scrupules avaient en effet comploté afin de tendre une embuscade au couple de célébrités pour leur voler leurs deux jeunes garçons, Brooklyn et son petit frère, Roméo.

Heureusement, cette tentative de kidnapping avait été avortée. Et la jeune famille a pu s’en sortir indemne et contrecarrer cette menace.

Doubler la sécurité pour dormir tranquillement

Les Beckham avaient suite à cette histoire triplé leur service de sécurité, employant les meilleurs agents de protection rapprochés de tout le pays. Et ils pouvaient donc dormir tranquillement sur leurs deux oreilles.

Mais cet épisode de terreur aura finalement un réel impact sur Victoria, qui était déjà à l’époque une mère paranoïaque surprotégeant ses enfants.

Tandis que son père brillait de mille feux au Real, le petit Brooklyn, à peine plus haut que trois pommes, l’accompagnait très souvent sur les terrains et se familiarisait déjà avec le ballon rond.

 ➡ Aller plus loin avec….une barrière de service pour enfant

Une nouvelle vie à Los Angeles

Source : wwd

Mais le doux séjour sous le soleil espagnol finit par prendre fin en 2007. C’est la date à laquelle David Beckham signa un contrat plutôt juteux avec les Galaxy de Los Angeles.

La même année, toute la petite famille Beckham alla s’installer dans un magnifique manoir dans le quartier chic de Beverly Hills. Brooklyn fréquenta alors la Curtis School pendant quelques années ! Avant de rejoindre la « Willows Community School » pour le premier cycle du secondaire.

Brooklyn tente le football

Le jeune garçon était un élève tout ce qu’il y a de plus normal. Il adorait jouer au foot, caressant le rêve de suivre les pas de son père et de devenir un grand footballeur de classe mondiale.

Il jouera ainsi sous les couleurs du LA Galaxy Academy, et fera la fierté de ses deux parents, qui ne rateront d’ailleurs aucun de ses matchs. Le petit Brooklyn voulait tellement plaire à son footballeur de papa. Son père qu’il s’acharnait à donner le meilleur de lui lors des entraînements et poussait souvent ses propres limites à bout.

 ➡ Aller plus loin avec…une cage de foot pliable

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

Les moments les plus marquants et les plus drôles en MMA

Pour François Bayrou, gagner « 4000 euros par mois » relève de la classe moyenne