in

Comment Ronaldinho a ruiné sa carrière?

L’article continue en page suivante

Certains sportifs de haut niveau font tout ce qui est en leur pouvoir pour rester au sommet de la gloire, et même lorsqu’ils prennent leur retraites sportives, ils continuent à s’entrainer et à entretenir leurs supers corps d’athlètes. Car il est finalement dans leurs intérêts de préserver cette image de sex-appeal et de charisme, puisqu’elle pourra leur garantir des rentrées d’argent conséquentes via leurs sponsorats et autres contrats publicitaires. C’est d’ailleurs bien pour cette raison qu’on évoque si souvent les retraites dorées des footballeurs, dont la plupart d’entre eux réussissent avec brio leur transition de fin de carrière professionnelle. Mais il existe pourtant quelques unes de ces stars à qui le monde du football doit énormément, et qui étaient bien partis pour demeurer des légendes, sauf que les excès qui ont jalonné leurs vies les ont poussés à se ruiner corps et âmes. L’exemple le plus probant qui pourrait illustrer ces cas atypiques reste la faillite sur tous les niveaux de l’incroyablement doué Ronaldinho.

 

L’ex star brésilienne du ballon rond et inventeur de plusieurs dribbles qui resteront dans les mémoires, se trouve actuellement en détention au Paraguay. Incarcéré sous le motif d’usages de faux passeports, l’ex footballeur toujours derrière les barreaux, attend la poursuite de l’enquête policière qui semble s’éterniser, d’autant plus que la pandémie du coronavirus qui n’a pas épargné le Paraguay risque de la retarder encore d’avantage. Mais comment se fait-il qu’une star de son envergure en soit arrivée à utiliser des stratagèmes de vils contrebandiers ? Et comment Ronaldinho, qui avait pourtant récolté des cachets faramineux du temps où il jouait en Europe, a pu se retrouver quasiment ruiné et sans le sous ? Installez vous bien confortablement car c’est ce que nous allons tenter de découvrir aujourd’hui .

 

Ronaldinho Gaucho : Joueur inoubliable


Source : RMCsport

Ronaldinho Gaucho est sans conteste l’un des meilleurs joueurs de football ayant jamais existé, avec son style de jeu facétieux et ses dribbles époustouflants. Sans oublier bien sur son sens inné de buteur.

Né dans une famille pauvre au beau milieu d’une favela brésilienne, il a trouvé refuge très tôt dans le football. Aidé en cela par son père, une ancienne gloire du club local, le Cruzeiro.

Ce dernier emmène le petit Ronaldinho dès son plus jeune âge, hors des entraînements et lui fait faire coups francs. Corners, pénalités et tout ce qui peut faire évoluer son fils.

C’est le frère aîné qui prend le relais

En 1988 et avec le décès du papa, c’est Roberto Assis, le frère aîné de Ronaldinho. Ce dernier va prendre la relève et continuer les entraînements de son petit frère. Ce dernier était aussi un footballeur émérite, tout comme son paternel, et représentait un grand espoir pour son club.

Mais Roberto à du décrocher les crampons pour subvenir aux besoins de la famille. Aussi pour s’assurer d’avoir assez de temps, à consacrer à l’entrainement de son frère. Chez qui il avait décelé un encore plus grand potentiel qui n’allait pas tarder à exploser.

Ronaldinho : Le sommet de sa gloire

Source : besoccer

Sous la houlette de son frère et mentor, Ronaldinho donne en effet libre cour à son incroyable talent. Ainsi, il va très vite atteindre les sommets de la gloire. Ainsi en 2001, lorsqu’il débarque au Paris Saint Germain, c’est accompagné de son grand frère.

En sa qualité d’agent qui a conclu toutes les transactions, avec le club parisien dans le plus grand secret. Qui a dit que Ronaldinho sera ruiné après un tel talent ?!

Roberto avait en effet négocié les termes du contrat de son petit frère en toute discrétion. Car son club, le Grêmio FBPA, refusait obstinément de lâcher Ronny. La cause ! il voyait en lui une star montante, qui pouvait facilement les emmener à la suprématie du championnat brésilien.

On ne parle que des millions !

Grêmio avait même refusé en 1997, la bagatelle de quelques six millions de dollars. Elle était offerte par le club néerlandais le PSV Eindhoven, contre le jeune attaquant fluet. Ce dernier avait épaté la planète football par ses performances, lors de la coupe du monde des moins de 17 ans.

Le club brésilien avait même consenti à une augmentation conséquente du salaire mensuel de Ronny. Et qui allait passer à plus de 150 000 euros la première année, et à 413 000 euros l’année suivante. Ce fut donc un coup terrible pour Grêmio.

Lorsque la signature du contrat avec le PSG fut officialisée, et une pilule diablement dure à avaler pour les sociétaires du club.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0

Les animaux de compagnie les plus insolites que des personnes possèdent

Jaden a t’il une chance de revenir en 2020 ?