in

La ville de Paris condamnée à 90.000 euros d’amende pour avoir nommé… trop de femmes directrices

Paris condamnée amende femmes
Alors que la fonction publique se féminise assez lentement, la ville de Paris a été condamnée à verser 90.000 euros d’amende pour avoir embauché trop de femmes à des postes de direction.

 

En effet, durant l'année 2018, la Ville de Paris avait ouvert des postes de cadres dirigeants qui ont bénéficié à seize personnes. Mais sur ces seize personnes nommées, il n'y avait que cinq hommes. Ce qui a entraîné une sanction financière de la part de l’Etat.

 

Trop de femmes directrices : la Ville de Paris condamnée à verser une amende

Paris condamnée amende femmes
Source : Capital

Bien malin celui qui aurait imaginé que la mairie de Paris serait un jour sanctionnée pour avoir manqué à la parité. Pourtant, c’est bel et bien ce qui est arrivé. En effet, en 2018, l’équipe municipale de la maire socialiste Anne Hidalgo a effectué 16 nominations de directeurs et sous-directeurs dans de nouveaux emplois.

Cependant, cela a bénéficié à 11 femmes. Mais à seulement cinq hommes. Soit un taux de nominations féminines de 69%. Les élus croyaient donc bien faire. Sauf que… pas du tout !

La loi Sauvadet

« Ce chiffre très élevé contribue fortement à la féminisation des emplois de l’encadrement supérieur et dirigeant. Il aboutit toutefois à un non-respect de l’objectif légal de 40% de nominations de personnes de chaque sexe dans ces emplois », reconnaît le ministère de la fonction publique dans son bilan annuel du dispositif des nominations équilibrées institué en 2013.

Ainsi, la ville de Paris a été condamnée à verser 90.000 euros d’amende à l’Etat pour avoir nommé trop de femmes directrices. Et notamment à cause de la loi Sauvadet. C’est là une situation véritablement étonnante ! Eh oui, une ville sanctionnée pour ses efforts de rééquilibrage des postes de direction a de quoi surprendre.

Trop de femmes directrices : une situation paradoxale pour Antoine Guillou

Paris condamnée amende femmes
Source : Yahoo

D’ailleurs, Antoine Guillou, l’adjoint d’Anne Hidalgo chargé des ressources humaines, a affirmé que : « il est paradoxal de nous reprocher des nominations qui permettent de rattraper le retard que nous avions ».

Et pour cause ! Malgré ces nominations, le taux de femmes cadres supérieures à la mairie de Paris était de 47 %. Ce qui n’est finalement pas si déséquilibré !

« Vraiment, on s’excuse »

Sans grande surprise, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint d’Anne Hidalgo, a aussi réagi à la sanction selon laquelle la ville de Paris a nommé trop de femmes directrices. Ainsi, sur Twitter il déclare avec ironie : « vraiment, on s’excuse ».

Trop de femmes directrices : une nouvelle disposition

Paris condamnée amende femmes
Source : Leparisien

Pourtant, à quelques mois près, Paris aurait pu éviter une amende pour avoir nommé trop de femmes directrices. En effet, avec la loi de transformation de la fonction publique, d’août 2019, les employeurs ne sont plus sanctionnés si la parité n’est pas respectée lors des nominations.

A condition que cela ne crée pas un déséquilibre dans les emplois concernés. Ce qui était en fait le cas de la Mairie de Paris. Malheureusement, cette disposition n’est entrée en vigueur qu’en juin dernier.

La ville de Paris continue de féminiser ses effectifs

Néanmoins, si la ville de Paris a été certes condamnée à verser une amende pour avoir nommé trop de femmes directrices, elle ne se décourage pas pour autant. Elle espère même continuer à travailler sur la féminisation de ses effectifs.

D’autant plus que, dans plusieurs secteurs, les femmes sont encore sous-représentées. Elles ne représentent justement que 40 % des ingénieurs des services techniques, et 5 % des éboueurs.

Un plan « Paris employeur inclusif »

L’objectif est également de réduire les écarts de rémunération. Après tout, au sein des fonctionnaires de la ville, les femmes touchent encore 6% de moins que leurs collègues masculins.

Ainsi, un plan « Paris employeur inclusif » devrait être lancé au premier trimestre 2021. En attendant, la ville de Paris doit néanmoins payer l’amende pour avoir nommé trop de femmes directrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

15 personnes qui ont fait des choses vraiment stupides

cambriole pizzeria prépare pizza

Il cambriole une pizzeria…et se prépare une pizza !