in

Ouïghours : le cri de désespoir d’un enfant de 8 ans dans une vidéo

enfant Ouïghour vidéo
Alors que la situation des Ouïghours musulmans en Chine devient de plus en plus préoccupante, plusieurs personnes tentent de sauver leur proche en lançant des messages à travers les réseaux sociaux.

 

Comme c’est le cas de Mulhis, un petit garçon âgé de 8 ans, qui demande dans une vidéo devenue virale à ce qu’on libère son oncle.

 

La vidéo poignante d’un enfant Ouïghour

La situation des Ouïghours a pris une ampleur internationale à cause du traitement qui leur est réservé dans les camps dits de « rééducation ». C’est ainsi qu’un enfant, âgé de 8 ans à peine, a décidé de s’exprimer dans une vidéo poignante afin de tenter de libérer son oncle Ouïghour, arrêté par les autorités chinoises.

En effet, Mulhis s’est confié en déclarant : «Je suis Ouïghour et j’habite en France depuis 3 ans. Aujourd’hui, je fais un témoignage pour mon oncle, Yarmemet Tel’et».

12 ans de prison

Avant d’ajouter que son oncle s’est fait condamner à 12 ans de prison. Pourquoi ? Eh bien, le jeune garçon explique que son seul crime était d’être parti en voyage en Turquie en fin d’année 2016. Ce qui est pour le moins étonnant.

De plus, on apprend aussi dans cette courte vidéo que Mulhis est partie dans ce pays avec son oncle pour qu’il puisse rejoindre ses parents et sa sœur en France. Cependant, dés le retour de Yarmemet chez lui, il a été détenu dans un camp de concentration», sans raison valable.

Ouïghours : un appel qui fait écho à de nombreux témoignages

enfant Ouïghour vidéo

Source : Ledevoir

Pourtant, cet enfant Ouïghours n’est pas le seul à tenter de retrouver l’un de ses proches. Bien au contraire ! Les appels à l’aide de parents ou enfants sont même nombreux.

La preuve avec Gulhumar Haitiwaji qui a fait le buzz dans tous les médias. Et pour cause ! Elle essaye de retrouver sa mère qui, en 2017, a été arrêtée alors qu’elle était innocente.

Camp de « déradicalisation »

Depuis, Gulhumar soupçonne les autorités chinoises d’avoir fait interner sa mère dans un camp de « déradicalisation ».

Justement, la politique d’internement cible particulièrement les Ouïghours, une minorité musulmane dont une partie de la population cherche l’indépendance.

Témoignages glaçants sur le traitement réservé aux Ouïghours

enfant Ouïghour vidéo
Source: Francetvinfo

Par ailleurs, si l’enfant, Mulhis, et plusieurs autres personnes cherchent aussi désespérément à retrouver leurs proches, c’est bien pour une raison.

En fait, depuis des années, des milliers de Ouïghours sont enfermés dans des camps où plusieurs personnes assurent qu’ils sont traités de manière inhumaine.

En effet, dans ces camps « il y a des pratiques injustifiables qui vont à l’encontre des principes universels inscrits dans les grandes conventions internationales des droits de l’Homme », selon le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Travail forcé, stérilisation…

Il a ainsi cité « l’internement des Ouïghours dans des camps, des détentions massives, travail forcé, stérilisations forcées », et bien plus encore.

La situation est donc très critique ! Pour l’heure, cela ne semble pas encore prêt de changer. Désormais, le seul moyens pour l’enfant Ouïghour pour se faire entendre est d’avoir recours aux réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

La guerre royale est déclarée entre Fortnite et Apple

Un garçon utilise une tablette de magasin pour faire ses devoirs