in

L’origine du mème des africains qui dansent autour d’un cercueil

Vous avez probablement vu apparaître au mois de Mars 2020, un même qui a fait un buzz incroyable sur les réseaux sociaux. Ce mème particulièrement étrange montre des croque-morts africains en train de danser en portant un cercueil ! S’il vous est déjà arrivé de regarder ces vidéos, vous avez certainement dû être surpris de voir ces porteurs de cercueils ainsi que d’autres personnes danser joyeusement au moment des funérailles d’une personne décédée, au lieu de tenir un mouchoir et de pleurer ! Eh bien, sachez qu’il ne s’agit pas d’une scène de film, mais de la réalité ! Ces funérailles dansantes sont bel et bien réelles et ont lieu en Afrique de l’Ouest.

 

Vous voulez savoir qui sont ces gens qui portent des cercueils tout en dansant, pourquoi dansent-ils et où cela se passe-t-il ? Nous vous dirons tout ! Installez-vous donc très confortablement car aujourd’hui, nous allons vous parler de l’origine de ce mème pas comme les autres ! C’est parti !

À voir aussi :

 

Les danseurs de la mort

Source : Youtube

La vidéo de ces danseurs de la mort qui portent un cercueil sur leurs épaules, et qui dansent avec est apparue pour la première fois en 2015. Par la suite, nous avons eu l’occasion de revoir cette joyeuse danse funèbre en 2017, lors d’un reportage réalisé par la BBC News Africa. Les internautes ont eu alors l’idée de reprendre cette vidéo pour en faire un mème vraiment intéressant et très en vogue en ce moment. D’où vient la question la plus posée dans le net : D’où vient ces danseurs de la mort ?

Les « pallbearers »

Source : YouTube

Bien évidemment, ces mêmes ont suscité un grand étonnement et ont attisé la curiosité de tous les internautes qui ont pu voir ces scènes insolites se déroulant lors d’une cérémonie qui ressemble plutôt à une fête.

Car, à première vue, on pourrait dire que ces funérailles sont célébrées dans la joie et la bonne humeur. Eh bien, c’est le cas ! Comme nous vous l’avons dit au début, cela se passe en Afrique de l’Ouest, plus précisément au Ghana.

Dans ce pays, beaucoup de funérailles ne se passent pas comme chez la plupart des personnes qui vivent sur notre planète. En effet, lorsqu’une personne décède là-bas, sa famille organise pour elle des funérailles très spéciales et fait appel à des croque-morts pas comme les autres. Exit la mine grave et l’air impassible !

Les pallbearers : Danseurs de la mort au Ghana

Au Ghana, ces porteurs de cercueils, appelés aussi « pallbearers » en anglais, sont engagés par la famille du défunt pour danser, mais aussi pour faire danser le corps sur une musique très joyeuse, au rythme des percussions et des instruments à vent.

Cela peut vous paraître bizarre, mais sachez qu’il existe peut-être une explication claire derrière cette tradition. En effet, dans ce pays africain où les croyances estiment qu’il y a une vie après la mort et que la mort est signe d’un nouveau départ pour la personne décédée, il est important d’organiser des funérailles joyeuses afin que le défunt puisse regagner sa nouvelle vie dans la joie.

Voilà pourquoi, les cérémonies des funérailles au Ghana sont aussi festives qu’une célébration de mariage ou n’importe quelle autre fête joyeuse. Et c’est pour ajouter plus de joie à la cérémonie funèbre que l’on fait appel à des danseurs à l’enterrement.

L’origine de cette tradition


Source : YouTube

Cependant, en dépit de cette explication liée aux croyances africaines quant à la mort, l’origine de cette tradition qui consiste à danser en portant un cercueil reste encore floue.

Il est vrai qu’il existe une pratique similaire dans d’autres régions du monde comme au Nigeria, ou encore chez la communauté afro-américaine du sud des Etats-Unis, où certaines funérailles sont célébrées joyeusement au rythme de la musique.

Cependant, d’après certains professionnels qui travaillent dans le domaine de l’organisation des funérailles, il ne s’agirait pas d’une tradition, mais bien d’une pratique qui a vu le jour dans les années 90. L’idée reviendrait à celui qui a créé le premier service de portage de cercueils au Nigeria dans les années 80, avant d’y introduire des danseurs de la mort.

Toutefois, il convient de dire que cette pratique funéraire hors du commun n’est encore réservée qu’à une certaine élite, comme des célébrités ou bien d’anciens chefs d’état. Pourquoi donc ? Eh bien, en raison de son coût faramineux. Car ce genre de cérémonies peut avoisiner facilement les 2000 euros, voire même plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Ce que nous avons trouvé à l’intérieur de ces choses, à priori normales

Voici pourquoi Will Smith est extraordinaire