in

Nigeria : Les violeurs seront castrés chirurgicalement en vertu d’une nouvelle loi

castrés violeurs
Pour protéger la population contre les violeurs, l’Etat de Kaduna, au Nigeria a pris des mesures drastiques. En effet, en vertu d’une nouvelle loi, les hommes reconnus coupables de viol risquent la castration chirurgicale. Quant à ceux qui violent un enfant de moins de 14 ans, ils risquent la peine de mort.

 

Une sanction pour le moins extrême mai qui s’explique par la hausse considérable de viols au sein de la population au cours des derniers mois. Ce qui avait d’ailleurs conduit à un mouvement de contestation. Par conséquent, cette loi a pour but d’éviter la récidive dans les affaires de viols.

 

Kaduna : Les violeurs castrés et les pédophiles condamnés à mort

castrés violeurs
Source : intellivoire

Dans l’Etat de Kaduna, au Nigeria, les violeurs seront désormais castrés. Et ce n’est pas tout ! La loi est encore plus lourde en cas de pédophilie. Car les hommes ayant violé un enfant de moins de 14 ans seront punis purement et simplement de la peine capitale.

En effet, les législateurs de l’état ont approuvé à l’unanimité, le 14 septembre, une loi visant la castration chirurgicale pour toutes personnes reconnues coupables de viol, quelle que soit son âge. Même les femmes subiront l’ablation des trompes de Fallope.

Une augmentation considérable d’agression sexuelle au Nigeria

Toutefois, si cette décision est, certes, très sévère envers les violeurs, elle s’explique néanmoins par une augmentation considérable d’agressions sexuelles, de violences domestiques et de viol, durant ces derniers mois.

Justement, la crise du coronavirus a eu un impact considérable sur les populations les plus fragiles, notamment au Nigeria. Les crimes sont ainsi devenus très fréquents. A tel point qu’un mouvement de contestation a débuté dans le pays au moins de juin.

Les violeurs castrés : une loi qui se veut dissuasive

castrés violeurs
Source : authorityngr

Aujourd’hui, cette nouvelle loi, signée par le gouverneur de l’Etat de Kaduna Nasir Ahmad el-Rufai, vise principalement à dissuader les violeurs de commettre un tel crime. Bien entendu, l’intérêt est également d’éviter la récidive dans les affaires de viol.

Cependant, il s’agit là de la loi la plus stricte en matière punitive du Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique. Normalement, le pays prévoit une peine allant de 14 ans à la perpétuité.

Un doute sur l’efficacité de la loi

Néanmoins, les législateurs des Etats peuvent fixer des règles différentes pour les condamnations. Et pour faire face une fois pour toute aux violeurs, ces derniers seront castrés au Kaduna.

Pourtant, bien que cette nouvelle loi soit extrême en punition, certaines personnes doutent de son efficacité. Et ce n’est pas sans raison !

Les violeurs castrés au Kaduna : une bonne idée ?

castrés violeurs
Source : independent

En effet, cette décision pourrait malgré tout être assez difficile à mettre en œuvre. La raison ? Eh bien, elle nécessite que les victimes se plaignent.

Ce qui est malheureusement assez rare à cause de la stigmatisation. Le nombre de condamnations reste donc très faible en comparaison avec d’autres pays.

Les victimes portent rarement plainte

Ainsi, si les victimes ont le courage de porter plainte, et aller au bout de la procédure, il est fort probable que cette nouvelle loi empêche les agresseurs sexuels de s’en prendre à de nouvelles personnes.

Après tout, les violeurs seront forcément découragés sachant qu’ils risquent d’être castrés, ou pire, condamnés à mort en cas où la victime a moins de 14 ans. En tout cas, on l’espère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les 10 araignées les plus venimeuses du monde

Urgent ! Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo