in ,

New York interdit la vente d’animaux dans les animaleries

New York animaux animaleries
A New York, le Sénat a voté en faveur de l’interdiction de vendre les chiens, les chats ou les lapins dans les animaleries. Le but est d’encourager les clients à adopter plutôt qu’acheter des animaux maltraités.

 

Ce projet de loi autorise toutefois les clients de se procurer un animal auprès d'éleveurs. Mais, au moins, il sera possible de savoir exactement dans quel environnement l’animal de compagnie aura vécu.

 

New York interdit la vente d’animaux dans les animaleries

New York animaux animaleries
Source : News.Konbini

A New York, le sénat a voté en faveur de l’interdiction de vendre les animaux dans les animaleries. Une décision pour le moins considérable !

Ainsi, la vente de chiens, de chats et de lapins n’est possible qu’auprès d’éleveurs, de refuges ou d’organismes de défense. Par contre, les clients peuvent aussi adopter un animal de compagnie au lieu d’en acheter.

Sauver les animaux maltraités

Cependant, l’Assemblée n’a pas encore examiné le projet de loi. Mais cela ne saurait tarder très longtemps. Et pour cause !

Il s’agit là d’une loi d’importance cruciale ! Pourquoi ? Eh bien, elle permettra notamment de sauver un nombre incalculable d’animaux maltraités.

Pourquoi interdire la vente d’animaux dans les animaleries de New York ?

New York animaux animaleries
Source : Dailygeekshow

En effet, l’objectif de cette décision est de mettre fin aux élevages industriels. Le but est, par ailleurs, aussi de promouvoir l’adoption.

C’est ainsi que Michael Gianaris, Sénateur de l’Etat de New York, a déclaré que beaucoup d’animaux ont besoin d’être sauvés.

Il n’est donc pas nécessaire que les animaleries en vendent. D’autant plus qu’ils proviennent principalement d’usines de chiens et de chats.

« Nos compagnons doivent être traités avec respect »

D’ailleurs, il a aussi assuré que les clients ignorent « ce qui se passe dans les coulisses avant qu’un animal arrive dans les animaleries ».

Par la même occasion, il a affirmé que « nos compagnons à quatre pattes doivent être traités avec respect et non pas comme des marchandises ».

De ce fait, grâce à ce projet de loi, les choses pourront bien changer ! Il sera même possible de voir dans quel environnement l’animal a grandi avant d’en acheter auprès d’un éleveur, par exemple.

New York : les animaleries s’opposent à la décision de ne plus vendre d’animaux


Source : Dailygeekshow

Bien entendu, cette décision impact directement les animaleries. Cependant, les partisans du projet de loi soutiennent que les gains des animaleries de New York sont majoritairement issus de la marchandise et non pas des ventes d’animaux.

Toutefois, les propriétaires d’animaleries, estiment le contraire ! Ils se sont justement montrés particulièrement opposés à l’idée de ne plus vendre d’animaux puisque la majorité de leurs profits proviennent de la vente de chiens, chats et lapins.

L’achat en ligne non réglementé

De plus, le People United to Protect Pet Integrity (PUPPI), une coalition regroupant les propriétaires d’animaleries à New York, est également contre ce projet de loi. Ce groupe a même affirmé que les clients doivent avoir la possibilité d’acheter ou d’adopter.

Plus encore, il souligne également qu’il existe des personnes qui ont recours à l’achat d’animaux en ligne, ce qui n’est pas réglementé.

Néanmoins, l’interdiction de vendre des animaux dans les animaleries permettra au moins de protéger un peu plus les chiens, chats et lapins maltraités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Un garçon utilise une tablette de magasin pour faire ses devoirs

A l’intérieur de l’hyperloop de Dubaï, un projet à 22 milliard de dollars