in

Voici plusieurs choses étonnantes que vous ne saviez pas !

L’article continue en page suivante

De l’origine des masques chirurgicaux à l’histoire incroyable et passionnante de la fabrication de M&M’s...

 

Voici plusieurs choses que vous ne saviez pas !

 

Des choses étonnantes sur le masque facial

Source : bbc

Wu Lien-Teh est un médecin d’origine malaisienne, né en 1879, à l’époque où le pays était sous l’empire colonial britannique. Il étudia la médecine et se révéla un élève très brillant. A la fin de ses études, il devint médecin et chercheur, et s’intéressa beaucoup aux pathologies dangereuses.

Mais son intérêt principal, c’était la santé publique. Il venait en aide aux opiomanes, en créant des associations de lutte contre la toxicomanie. Et tout en soignant ses patients, il cherchait les causes et les remèdes de maladies graves telles que le béribéri.

En 1910, il fut appelé en Mandchourie, territoire asiatique, pour étudier de près une maladie terrifiante et inconnue, qui tuait toutes les personnes atteintes. C’était la fameuse peste de Chine, qui a pris naissance à Hong Kong, et qui s’est propagée dans tous les continents.

Si l’histoire a retenu les noms de grands savants, dont les lumières ont permis d’expliquer et de combattre ce fléau,  Wu Lien-Teh n’a pas hérité de la même gloire.

Pourtant, il faut lui faire honneur

Wu Lien-Teh fut l’un des premiers à établir ce fait nouveau. Il avait découvert, lors d’une autopsie, que la peste pulmonaire se transmettait par voie aérienne. Il conseilla donc au gouvernement de faire adopter des mesures que l’on connaît très bien aujourd’hui.

Source : koonyewyin

Par exemple, la distanciation sociale, la quarantaine et la désinfection des surfaces. Mais surtout, il se mit en devoir de fabriquer un masque qui protégerait efficacement les patients et les soignants. On utilisait surtout, à l’époque, un masque facial qui comportait une seule couche.

Wu Lien-Teh en a rajouté plusieurs, pour mieux filtrer l’air. Ce progrès a donc permis la conception des masques actuels.

Un homme pas comme les autres

Par son travail généreux et novateur, Wu Lien-Teh a sauvé des milliers de vie. Il était plus qu’un scientifique, c’était un bienfaiteur. En effet, il soignait gratuitement les patients, qui venaient en très grand nombre à son cabinet. Quand l’épidémie cessa, son génie fut salué et reconnu par ses pairs, en Chine et dans le monde.

Cependant, durant sa vie, et comme tous les hommes de génie, il vécut de petites injustices pénibles comme par exemple le racisme. A la fin de ses études, il n’eut pas le droit d’occuper des postes éminents, réservés exclusivement aux Britanniques, au sein des territoires colonisés.

Plus tard, quand il sut comment se prémunir de la peste, et qu’il s’avisa de conseiller des agents de santé, un médecin français lui a ri au nez, en disant : « Que pouvons-nous attendre d’un Chinois ? ». Une dernière injustice fut l’oubli qui a enveloppé son œuvre scientifique et humanitaire.

Mais la situation tend à s’inverser. Pour le 142e anniversaire de sa naissance, Google a honoré sa mémoire.

L’article continue en page suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chargement…

Chargement…

0
Voici des maisons spectaculaires que vous n'avez jamais vu auparavant

Voici des maisons spectaculaires que vous n’avez jamais vu auparavant!

A combien s’élève la fortune de Will Smith ? Comment il dépense ses millions ?