in

Pourquoi le Turkmenistan ferme t-il sa porte vers l’enfer ?

Cratère de Darvaza
Source :Le voyage autrement
La porte de l'enfer se trouve au Turkménistan et est devenue la principale source de touriste.

 

Les touristes provoquant trop les démons, le président du pays veut fermer le cratère de Darvaza.

 

Qu’est-ce que c’est réellement ?

Trou de l'enfer
Source : Euronews

Une grande partie du Turkménistan est recouverte du désert de Karakum, et le principal argument de vente du désert est sa « Porte de l’enfer« , ou « Trou de l’enfer ».

Sous-produit d’une escapade soviétique ratée de forage de gaz en 1971, où tout l’équipement s’est effondré dans une caverne souterraine, le « cratère de Darvaza« , qui est son nom officiel brûle sans fin depuis des années.

Les responsables de l’époque ont essayé d’arrêter la fuite de méthane qu’ils avaient créée eux-mêmes en jetant une allumette dans le cratère, pensant qu’elle se consumerait en quelques semaines. Mais non.

Elle continue de rugir « aussi fort qu’un moteur à réaction », comme un « colisée de feu » composé de milliers de flammes, selon la description de l’explorateur George Kourounis en 2013.

Désormais n’importe qui peut réserver une voiture, un vélo ou un chameau pour parcourir des centaines de kilomètres depuis la capitale du Turkménistan, Achgabat, et séjourner dans une yourte (tente du désert) près du site.

Toutefois, le président Berdymukhamedov pense que tout cela doit disparaître et au plus vite.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Santeré-Mawé

L’étrange et dangereux rite brésilien pour devenir un homme

Scientifiques qui étudient les façons de mourir

Les scientifiques nous disent quelles sont les pires façons de mourir