in

(Malcolm) : Frankie Muniz n’a plus aucun souvenir de tournage

Il y a peu de gens à qui le visage de Frankie Muniz n’est pas familier. Devenu célèbre dès son  jeune âge, cet acteur mène en apparence une vie de rêve, couronnée de succès précoces et de récompenses en tout genre.

 

En réalité son existence n’a pas été des plus tranquilles, et plusieurs drames ont profondément ébranlé son parcours. 

 

Biographie de Frankie Muniz

Frankie Muniz-Malcolm

Source : teenidols4you

Frankie Muniz est né le 5 décembre 1985 dans le New-Jersey, d’un père portoricain et d’une mère aux origines italiennes et irlandaises. En 1989, la famille a déménagé en Caroline du Nord. Sa grande sœur, Christina, jouera sans le savoir un rôle déterminant dans sa destinée.

C’est dans cette famille ordinaire, tranquille et heureuse que Frankie Muniz grandira en développant son goût au jeu, et peut-être déjà son talent.

A vrai dire, vers l’âge de huit ans, Frankie avait souvent eu l’occasion de voir sa sœur Christina jouer de petits rôles dans un théâtre local. Et c’est grâce à elle que cet enfant prodige s’est passionné pour le jeu d’acteur, et pour l’art de la comédie de manière générale.

Il est clair que rien n’aurait pu  contrarié ce penchant naissant, chez Frankie Muniz. Sa sœur lui ayant montré la voie du bonheur, le futur acteur s’y est engagé sans avoir à faire face aux obstacles qui se présentent aux artistes précoces. Au contraire, toute sa famille était derrière lui.

Un succès prometteur

Frankie Muniz a commencé d’abord par de la figuration dans des publicités télévisées, puis par des apparitions dans quelques films, comme To dance with Olivia et What the deaf man heard, diffusés en 1997. A cette époque, les propositions s’offraient à lui en abondance, et le talentueux Frankie n’avait que l’embarras du choix.

Devant ce succès prometteur, sa mère avait décidé de lui faire quitter l’école, et de se charger elle-même de son apprentissage à la maison. La décision de sa mère a permis au jeune acteur d’avoir des journées moins contraignantes, et d’accepter plusieurs rôles.

Malcolm in the middle

Frankie Muniz-Malcolm troubles mémoires

Source : lci

Frankie Muniz a bien compris qu’il fallait beaucoup s’exercer. Et à défaut de suivre une formation classique dans un conservatoire, il a plutôt appris sur le tas, à force de jouer divers petits rôles. Ce fut la méthode gagnante, car les emplois d’acteur se succédaient.

Petit à petit, il se fit un nom dans le monde de la télévision. Et lorsqu’il joua dans Lost & Found, en 1997, son visage devint encore plus familier pour des millions d’américains.

A l’âge de onze ans, ses parents s’étaient séparés. Et Frankie Muniz dut vivre avec sa mère qui continuait à l’instruire et à l’éduquer. Il était déjà clair en ce temps-là que Frankie Muniz allait devenir un grand acteur. Sa carrière précoce était prolifique, à l’instar de tous les acteurs qui deviennent célèbres.

Une série qui cartonne

En 1998, il apparaît dans la série Spin City et Sabrina, l’apprentie sorcière. Et il obtient des rôles sur le grand écran, dans le film Mon chien Skip, en 2000. C’est dans la même année que Frankie Muniz a obtenu le rôle qui le propulsera au rang de célébrité mondiale : Malcolm in the middle.

Dans ce sitcom très connu, Frankie Muniz joue le personnage central « Malcom », un enfant surdoué, dont la mère est hystérique, et le père irresponsable. Le comique de la série réside dans l’exposition souvent burlesque de la vie quotidienne de cette famille déjanté et extravagante.

Frankie Muniz-série Malcolm

Source : mouv

Comme vous devez certainement le savoir, cette série se distingue par l’originalité des apartés du héros. En effet, Malcolm se tourne souvent vers le téléspectateur pour décrire ses impressions dans des situations diverses.

Il y a une particularité de plus dans cette série, c’est qu’en 7 saisons, on n’a jamais pu connaître le patronyme de cette famille. Lorsqu’on interrogeait Bryan Cranston, qui joue le père de Malcom, il s’amusait souvent à répondre : « Our last name is Nolastname. » .

Si cette famille ne possède pas de nom de famille, c’est fait exprès, afin qu’elle ne soit apparentée à aucun groupe ethnique ou religieux.

Une série dont on ne se lasse jamais

Source : Youtube

Cette série, comme nous le savons tous, est un carton plein à tous les niveaux. Aux Etats-Unis aussi bien qu’en France, la série Malcom a été suivie, plébiscitée et acclamée. Tout au long des saisons, son public lui est resté fidèle.

Cette consécration, Frankie Muniz y a beaucoup contribué, avec « sa vulnérabilité et son innocence aux yeux écarquillés », comme disait le journaliste Peter Stack, du San Francisco Chronicle.

L’un des enfants les mieux payés au monde

La part majeure qu’il a occupée dans le triomphe de cette série fut telle, qu’en 2004, il a été l’un des enfants les mieux payés au monde. D’ailleurs, dès qu’il a obtenu son permis de conduire, il s’est offert une superbe Porsche Speedsters.

Car tenez-vous bien, pendant les premières saisons de « Malcolm », Frankie a gagné un salaire de 30 000 dollars par épisode. Cela représente 480 000 dollars pour la première saison, 750 000 dollars pour la deuxième saison et 660 000 dollars pour la troisième saison.

Frankie Muniz- Malcolm

Source : programme-tv

Pour les quatrième, cinquième et sixième saisons, il a gagné 75 000 dollars par épisode. Cela représente 4,95 millions de dollars pour ces trois saisons. Dans la dernière saison, Frankie a gagné 150 000 $ par épisode. Ce qui représente 3,3 millions de dollars.

Si l’on fait le total, Frankie a gagné environ 10,15 millions de dollars en salaires de base uniquement pour les premiers épisodes de Malcolm.

S’éloigner un peu des caméras

De plus, son engagement dans la série Malcolm ne l’a pas empêché d’incarner différents rôles à la télévision et au cinéma. Par exemple dans les deux chapitres de Cody Banks, agent secret ainsi que dans Les voyous de Brooklyn.

Quand la série Malcom a pris fin en 2006, Frankie Muniz a décidé de se retirer des plateaux de tournages afin de s’adonner à d’autres activités, dont une de ses grandes passions : la course automobile. Car le jeune acteur est aussi pilote automobile, et il s’est consacré à ce hobby pendant de longues années.

Un grand admirateur de sport

Effectuant d’abord ses débuts en Formule BMW, une discipline pour débutants, il s’est lancé ensuite dans la Formule Atlantic. C’est un championnat nord-américain de voitures de course où il a fini assez bien classé et avec une petite prime à la clef !

Cette évolution s’est faite sur quatre ans, et même après, le jeune prodige n’a pas cessé de progresser dans ce sport. Aussi bien dans sa maîtrise que dans son classement.

Malheureusement, cette passion ne lui a pas apporté que de la joie. Si vous pensiez jusque-là que Frankie Muniz n’avait profité que des belles choses de la vie : richesse, succès et liberté, ce n’est pas tout à fait vrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les évasions les plus spectaculaires pour s’enfuir du pays

Le Prince William élu chauve le plus sexy au monde