in

Maddy Rybkin, un enfant qui avait l’air d’être enceinte de 8 mois mais…

Des maladies rares atteignent chaque jour de nombreuses personnes sur Terre. Découvrez ainsi trois cas de maladies rares, qui ont été repérées grâce à un gonflement particulièrement important du ventre des personnes atteintes.

 

Voici l'histoire de Maddy Rybkin, un enfant qui avait l'air d'être enceinte de 8 mois mais le médecin a découvert tout autre chose

 

L’histoire de Maddy Rbykin et le ventre anormal

Source : shareably

Paul Rybkin et Karen Rodas, un couple du New Jersey, aux Etats-Unis, ignoraient qu’ils étaient porteurs du gène récessif de la polykystose rénale type dominant (PKD), une maladie rare qui provoque le développement de kystes et qui peut entraîner une insuffisance rénale et hépatique .

Ce n’est que lorsque Karen a donné naissance à Nathaniel qu’ils l’ont tragiquement découvert. En effet, ce dernier est malheureusement décédé 36 heures à peine après sa venue au monde.

A ce moment, le couple savait pertinemment qu’il y avait une chance sur quatre, pour que leurs futurs enfants développent également cette maladie.Et qu’ils n’aient que de faibles chances de survivre.

La polykystose rénale, l’immense peur des parents

Malgré cela, Karen et Paul ne voulaient pas abandonner leur rêve d’avoir des enfants. Ainsi, après être tombée enceinte, Karen était pour le moins très heureuse. Mais sa joie fut de courte durée !

Eh oui, au bout de sa vingtième semaine de grossesse, elle apprit que les reins de son bébé étaient hypertrophiés. C’est un signe certain que son enfant était atteint de la polykystose rénale.

A cet instant, le couple, bien décidé à ne pas perdre de nouveau leur enfant, n’a évidemment pas envisagé la possibilité d’avorter. Bien au contraire!

Un grand espoir pour Maddy Rbykin

Source : thesun

Déterminés, ils ont donc trouvé, après de multiples recherches, un médecin à Philadelphie qui savait comment soigner les bébés atteints d’une telle maladie. Ce qui a permis de les rassurer dans un premier temps.

Mais les parents étaient à ce moment là encore loin d’imaginer le combat qu’ils devront mener pour sauver la vie de leur fille. Et pour cause ! Lorsque Karen a donné naissance à la petite Maddy, le 7 novembre 2013, au bout de 33 semaines de grossesse, elle a découvert que son enfant avait l’estomac gonflé de manière très alarmante.

Son ventre était si gros que la pauvre fille semblait enceinte. Par conséquent, cette dernière a été hospitalisée en urgence pendant sept longues semaines. Suite à cela, Karen et Paul ont enfin pu ramener leur enfant à la maison.

Mais ça devient encore plus critique

Au fil des mois, la petite fille commença à se rétablir petit à petit. Elle avait certes encore besoin de tubes et d’un apport extérieur enoxygène, mais son état devenait de plus en plus stable.

Malheureusement, les choses n’ont pas tardé à prendre une tout autre tournure. En effet, à l’âge d’un an et demi, la santé de la petite fille s’est particulièrement détériorée.

Alors qu’elle était âgée de deux ans, Maddy avait des reins trois fois plus grands que ceux d’un adulte. Sans grande surprise, l’enfant était complètement épuisé. Elle dormait même jusqu’à 18 heures par jour et vomissait constamment.

Son état de santé devint donc critique. D’ailleurs, les médecins redoutaient qu’elle ne meure à moins qu’elle ne trouve un donneur de rein dans les plus brefs délais.

Le papa héro va donner son rein

Source : thesun

Fort heureusement, son père a été rapidement identifié comme étant compatible. Ainsi, il a pu offrir à sa fille la possibilité d’être opérée. En revanche, une telle situation était très inquiétante pour Karen.

Celle-ci a déclaré en ce sens que : « en voyant Paul et Maddy, deux des personnes qui me sont les plus chères, subir une opération chirurgicale, mes nerfs étaient à vif ». Ce qui est tout à fait compréhensible.

Cependant, l’opération, qui s’est déroulée le 19 janvier 2016, a été un véritable succès pour le père comme pour sa fille. Depuis, la vie de cette famille a été métamorphosée.

Source : thesun

Karen a justement affirmé que : « le don de son père a sauvé notre petite fille. Maintenant, elle a une énergie sans faille. Son imposant ventre semble désormais à peine un peu arrondi, et c’est une petite fille de deux ans heureuse et en bonne santé ».

Maddy Rybkin vit normalement

Quant à Paul, il a assuré que « n’importe quel père aurait fait ce que j’ai fait, en offrant mon rein à Maddy. Cela fait partie du rôle de parent ». A cela, il ajoute : « Maintenant, nous sommes au paradis et nous pouvons voir Maddy grandir ». Toutefois, la jeune fille aura besoin d’une autre transplantation de rein dans 25 ans.

Mais ses parents ne préfèrent pas y penser pour le moment. Après tout, la petite Maddy Rybkin est aujourd’hui une enfant épanouie. Elle est d’ailleurs entrée à l’école maternelle et son ventre, qui lui donnait l’air d’être enceinte, a totalement repris sa forme normale. Néanmoins, elle continue tous les jours de combattre courageusement sa maladie.

Source : huffingtonpost

Car, oui, suite à l’opération, Maddy a, certes, eu la vie sauve, mais elle a dû faire face à de nouvelles complications. Pourquoi ? Eh bien, il n’y a en réalité aucun remède à la polykystose rénale.

C’est aussi pour cette raison que la famille de Maddy a lancé en 2017 une collecte de dons sur les réseaux sociaux afin de financer les recherches.

Mais en attendant de trouver un remède durable à toutes les personnes qui souffrent de la maladie, Maddy Rybkin et sa famille partagent leur vécu sur leur page Facebook, afin de sensibiliser un maximum de gens par rapport à cette maladie rare.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les 10 choses bizarres qui arrivent à votre corps pendant le sommeil

Starship explose

Le prototype Starship de SpaceX conçu pour aller sur mars explose à l’atterrissage