in

Coronavirus : L’OMS n’écarte plus la possibilité d’une transmission aérienne du Covid-19

Le 7 juillet, l’OMS a reconnu qu’il existe actuellement des preuves qui commencent à émerger en ce qui concerne la possibilité d’une transmission aérienne du Covid-19.

 

Si l’organisation est arrivée à ce constat c’est bien grâce à plus de 200 scientifiques qui avaient publié la veille une lettre assurant que ce mode de transmission était à prendre au sérieux.

 

La transmission aérienne du Covid-19

OMS transmission aérienne covid-19
Source : News.yahoo

Le coronavirus peut-il vraiment se transmettre par voie aérienne ? La question n’est toujours pas tranchée. Néanmoins, un groupe de 239 scientifiques internationaux a incité l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à reconnaître la possibilité d’une transmission aérienne du Covid-19.

En s’appuyant sur plusieurs études, ces chercheurs pensent en effet qu’il existe aujourd’hui un risque considérable que le virus puisse se transmettre par des gouttelettes respiratoires microscopiques.

Plus encore, selon les scientifiques, le coronavirus peut même se déplacer dans l’air sur plusieurs mètres. Ce qui expliquerait tous les cas de contaminations sans contact rapproché.

Les nouvelles précautions à prendre

Par conséquent, une personne pourrait bel et bien respirer de l’air infecté par le virus, bien qu’il ne soit pas encore possible de le prouver officiellement. Malgré cela, il est très important de prendre des précautions.

Ainsi, il est recommandé désormais de mieux ventiler les endroits clos, comme les écoles ou les lieux de travail. Ajouter à cela, il serait très utile aussi d’installer des outils, comme la lumière ultraviolette pour lutter contre les infections dans l’air.

Par ailleurs, dans la rue, les gestes barrières devraient suffire à se protéger du virus. Il s’agit notamment de garder une distanciation physique, de préférence de deux mètres, de porter un masque et de se laver les mains.

L’OMS reconnaît ce mode de transmission

OMS transmission aérienne covid-19
Source : La-croix

Cependant, l’OMS n’avait, jusqu’à présent, jamais reconnu une transmission aérienne du Covid-19.

Avant, elle estimait simplement que le virus était transmis par des gouttelettes projetées dans un périmètre de 1 mètre. Une fois expulsées par la toux ou l’éternuement, les gouttelettes tombent rapidement au sol.

Pourtant, plusieurs indices existent depuis plusieurs mois concernant la propagation du virus par l’air ! Mais l’Organisation a toujours refusé de les prendre en considération.

Ce qui lui a valu de nombreuses critiques ! D’autant plus que l’OMS était déjà accusée d’avoir tardé à recommander le port des masques.

Des preuves qui émergent

Mais grâce à l’appel des scientifiques, l’OMS a reconnu le 7 juillet que des «preuves émergeaient» sur la transmission du Covid-19 par l’air.

C’est ainsi que lors d’une conférence de presse virtuelle, Benedetta Allegranzi, une responsable de l’OMS, a admis qu’une telle possibilité ne pouvait être exclue. Mais «les preuves doivent toutefois être rassemblées et interprétées».

Une fiche d’information bientôt publiée

Dès lors, l’OMS tente de renforcer ses connaissances sur ce mode de transmission du virus.

Mais en attendant, l’Organisation publiera dans les jours à venir une note d’information qui traitera du sujet. On devrait donc bientôt en savoir davantage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
YouTube changement politique monétisation

YouTube change sa politique historique de monétisation

La malédiction des acteurs de Glee : Suicide, disparition, décès…