in

A l’intérieur du seul hôtel 7 étoiles du monde : Burj Al Arab

Il existe dans le monde des milliers d'hôtels luxueux, qui offrent des services hors pair, des vues panoramiques, ou encore une gastronomie d'exception. Généralement, ces hôtels sont très côtés et ne sont fréquentés que par une infime partie de la population mondiale, souvent il s'agit de la classe la plus aisée du monde.

 

Et parmi tous ces hôtels, se trouve en tête de liste le plus magnifique, le plus somptueux et surtout le plus royal, celui qu'on a si joliment baptisé "Burj Al Arab". Du haut de ses 321m, exhalant l'opulence à des milliers de kilomètres, cet hôtel est incontestablement le plus fastueux du globe. Installez-vous confortablement, aujourd'hui nous plongeons au cœur de l'hôtel le plus incroyable que vos yeux n'aient jamais vus !

À voir aussi :

 

Burj Al Arab : L’un des hôtels les plus chers

Source : pixabay

Fièrement dressé au milieu de l’eau, le plus luxueux hôtel du monde règne sur la côte sud du Golf persique à Dubaï comme maître de tous les bâtiments d’Arabie, comme son nom l’indique.

Le Burj Al Arab, ou Tour d’Arabie est bâtie sur une île artificielle à 300 m de la plage de Jumeirah à Dubaï. C’est l’un des hôtels les plus hauts du monde, mais aussi l’un des plus chers!

Cette magnifique voile géante est devenue l’un des symboles les plus connus de l’architecture planétaire et le plus représentatif du skyline de Dubaï. Et derrière cette merveille, se cache toute une histoire, la voici.

Hôtel Burj Al Arab : Un projet fou et gonflé !

Ce building ultra-luxueux a été construit à partir de 1994, et n’a ouvert ses portes qu’en décembre 1999.  Son fondateur tenait à ce que le Burj Al Arab soit prêt avant le passage du nouveau millénaire.

Source : Pixabay

Pour se faire, on a du mettre les bouchées double. Et oui, il a fallu plus de 3 500 ouvriers issus de 3 000 sociétés différentes pour bâtir l’empire.

Et tiens puisqu’on en parle, cet hôtel est le fruit de l’imagination du Cheikh Mohammed Ben Rachid Al Maktoum, un projet fou dont les fonds ont principalement été issus du pétrole.

L’idée était de faire de son hôtel un endroit dédié au tourisme luxueux, qui serait également une grande référence internationale dans le monde du luxe.

Une merveille sur une île artificielle

Source : bubblemania

Conscient que Dubaï est l’endroit parfait pour construire un si beau projet. Le riche émirat amoureux de la pêche et de la perle, a choisi alors d’amarrer sa gigantesque voile sur une île artificielle.

Le cheikh souhaitait que “son hôtel” se dresse comme un phare au milieu de l’eau. Et ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, puisque c’est de l’iconique architecte Mr Thomas Wills Wright que viendra l’idée de créer cette immense voile gonflée par les vents.

Une architecture hors du commun

Construire Burj Al Arab a été un grand défi en soi, puisqu’il se situe dans une région favorable aux séismes. Dubaï étant naturellement placé sur une faille terrestre !

Source : dakarbuzz

S’ajoute également le risque de tempêtes qui s’abattent très fréquemment sur le Golfe Persique, et qui détruisent tout sur leur passage.

C’est pour cela que les ingénieurs ont imaginé une île située à 280 mètres du rivage, de 150 mètres de côtés, situés à 7,50 mètres au-dessus du niveau de l’eau et entourée de milliers de cubes de béton.

Et pour supporter le poids de ce monstre, on a implanté 250 piliers d’1,50m de diamètres et de 40m de long, profondément enfoncés dans le sable.

Chaque détail a été bien étudié avant !

Source : Youtube

L’emplacement du bâtiment et son orientation sont aussi très singuliers. Puisque ce dernier se situe dans une zone spécifique, afin que l’ombre de la voile ne couvre pas la plage.

Les poutres du gratte-ciel pèsent 165 tonnes et mesurent 85 mètres. Avant d’entreprendre les travaux de décoration, les ingénieurs ont d’abord installé l’imposante voile en fibre de verre recouverte d’une couche de téflon. C’est pour protéger l’édifice de l’usure due aux vents des sables provenant du désert.

Sur le toit de l’hôtel Burj Al Arab

Le Burj est composé de 56 étages au total dont 3 au sous-sol. Avec ses 321 m de hauteur, il était jusqu’en 2007, le plus haut hôtel de Dubaï.

Venons-en à présent au plus intéressant. Sur le toit de l’hôtel se trouve une plate-forme pour hélicoptère qui peut également être utilisée comme terrain de tennis.

Source : bubblemania

D’ailleurs, les tennismen professionnels Andre Agassi et Roger Federer, ont déjà eu l’occasion de taper la balle lors de tournages de spots publicitaires pour le compte de l’établissement.

Le sommet du gratte-ciel comporte également un immense restaurant panoramique flottant à 200 mètres d’altitude, divisé en deux ailes : le Al Muntaha et le Skyview Bar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Filtre à air coronavirus

Les scientifiques créent un filtre à air qui tue le coronavirus

Les 7 liquides les plus chers du monde