in

Les terribles erreurs dans l’histoire qui ont coûté très cher

Dans le monde du travail comme dans la vie quotidienne, il nous arrive à tous de faire des bourdes. Seulement voilà, faire tomber son café sur la photocopieuse ou arriver au travail en pantoufles n'est pas la même chose que de faire perdre des milliards à son employeur !

 

Si tout le monde peut à un moment ou un autre porter l’étiquette du Gaston Lagaffe de son lieu de travail, vous allez voir aujourd’hui que d’autres ne manquent pas de faire preuve de génie en ce qui concerne le manque de compétence. Parce que oui, du génie il en faut pour faire ce qui va suivre, et un tel talent, ce n’est pas donné à tous !

À voir aussi :

Oops, something went wrong.

 

La catastrophe du lac Peigneur

Source : Youtube

En Louisiane, au nord de la ville de Delcambre, se situe le lac Peigneur. C’est un plan d’eau douce peu profond qui était très apprécié des pêcheurs de la région. Il comportait une magnifique île botanique et une petite flottille de crevettiers et de bateaux de pêche.

La région était aussi très prisée par les dizaines d’industries pétrolières qui y exploitaient les combustibles fossiles. Bien qu’il ne soit pas si grand, ce lac de 455 hectares a causé une catastrophe industrielle dans les années 80. Ce qui a fait du bruit à l’époque.

Une mine de sel au dessous !

Le lac était situé exactement au dessus d’une mine de sel, encore exploitée. En effet, celle-ci était en service depuis 1919 et avait été reprise par la Diamond Crystal Salt Company.

De plus, le lac avait la particularité d’être également situé à proximité d’un gisement d’hydrocarbures du delta du Mississippi, exploité celui-ci par la plateforme pétrolière Texaco.

Source : curioushistorian

Cette conjoncture géographique a malheureusement été la source d’une malheureuse histoire le 20 Novembre 1980.

Ce jour-là, la société Texaco avait accidentellement percé, avec une tête de forage, le dôme de sel. Alors que ce dernier recouvrait le troisième niveau de la mine. Ainsi, elle a créé une brèche d’environ 36 cm, suffisamment grande pour que les eaux s’engouffrent d’un seul coup dans la mine.

Mais, comment les ingénieurs ont pu avoir la merveilleuse idée de percer le fond du lac ? Et ainsi accéder à la mine de sel me demanderez-vous !. Eh bien, l’erreur est due à une mauvaise lecture des coordonnées de la zone à forer !

Une immense erreur qui a coûté très cher

Suite à cette erreur, plus qu’anodine, les choses n’ont fait qu’empirer. En l’espace de 7h seulement, le trou s’était agrandi, laissant passer l’eau, laquelle avait dissous tout le sel de la mine.

Cette dernière a ensuite commencé à s’effondrer, élargissant encore plus le trou et formant un grand tourbillon.

Source : curioushistorian

Lorsque toute cette eau s’était retrouvée coincée dans la mine, la compression de l’air a quant à elle, provoqué une énorme explosion. Comme une sorte de geyser de 121 m, couplé à des jets d’air assourdissants. C’est pareil à un dessin animé, où le personnage enlève le bouchon du fond du lac, comme s’il s’agissait d’une baignoire !

Le lac s’est ensuite vidé en sa totalité, emportant pas moins de 25 hectares de terrain avoisinant. Onze barges, des maisons mobiles, un remorqueur et des dizaines de barques de pêche. Certes, c’est une des terribles erreurs dans l’histoire.

Source : curioushistorian

Heureusement, personne n’a été blessé et aucune victime n’est à dénombrer de ce sombre chapitre. Par contre, sur le plan économique, les choses ne sont pas aussi réjouissantes. Puisque des habitants ont été évacués en urgence, et une plate-forme pétrolière était détruite.

Egalement, une mine de sel disparue, la salinisation du lac et surtout une indemnisation pour le coup très « salée », qu’a dû verser la Texaco à la Diamond Crystal. Bien sûr, pour ne pas avoir su bien placer sa perceuse… franchement qui ne sait pas utiliser une perceuse ?

La terrible erreur du pont du Millenium

Source : Youtube

L’un des plus beaux ponts de la capitale du Royaume-Uni est le pont du Millenium. Une magnifique passerelle en acier, qui relie le quartier de Southwark sur la rive gauche, à la Cité de Londres, sur la rive droite.

Élégante et épurée, la « lame de lumière », ainsi surnommée par son architect, Norman Foster, mesure 320 m de long et 4 mde large.  Cette structure, située à 10 m au-dessus du fleuve, a été construite et inaugurée en 2000.

Source : fracademic

Et visiblement, le passage du nouveau millénaire ne lui a pas tellement réussi, puisque le pont Millennium avait la tremblote, et oui il faut appeler un chat un chat !

Le pont qui tremble accueille toujours des passants

En effet, deux jours seulement après son ouverture, la passerelle s’est mise bizarrement à tanguer sous le poids des quelque 150.000 personnes venues la traverser.

Source : fracademic

Chapeau l’artiste  ! Les autorités ont dû en bloquer l’accès d’urgence pour voir ou était « la faille » ! Après vingt mois de travaux, le pont a pu être stabilisé grâce à une fixation d’amortisseurs sous la superstructure. Tout cela pour corriger la terrible erreur !

La légende raconte que les architectes et les ingénieurs sont toujours en train de se crêper le chignon pour le financement des réparations. Pendant que le pont lui accueille chaque jour des milliers de passants. Depuis cette histoire, le public londonien l’appelle affectueusement « le pont qui tremble ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Ciel apocalyptique San Francisco

Ciel apocalyptique à San Francisco à cause des incendies en Californie

Explosion Beyrouth survivant

Un mois après la double explosion à Beyrouth, les sauveteurs cherchent un éventuel survivant