in

Les serpents les plus rares et les plus bizarres du monde

Il existe dans le monde un nombre infini de serpents de formes et de couleurs différentes. Cependant, l’univers des serpents compte aussi des espèces qui sont considérées comme rares, voire menacées d’extinction.

 

Voulez-vous découvrir quelles sont ces espèces-là ? Entre le serpent qui vole, une vipère à cornes , ou encore le boa le plus rare du monde , mettez-vous bien à l’aise, car c’est parti !

 

Les Cerastes cerastes

Source : alchetron

« Cerastes cerastes » est une espèce de vipère qui se caractérise principalement par la présence de petites excroissances au niveau de sa tête. Celles-ci ressemblent à deux cornes situées respectivement au-dessus de chaque œil.

Elle vit essentiellement dans les déserts d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ces serpents sont en fait capables de vivre dans les endroits où l’eau est rare. Car ils peuvent se contenter de l’eau contenue dans les proies qu’ils ingèrent.

Une petite maison dans les sables

Diurne l’hiver, la vipère à cornes adopte un comportement nocturne une fois l’été venu, afin de se protéger contre les hautes températures qui peuvent être fatales pour elle. Pour cela, elle s’enfouit dans le sable ! Ce qui lui permet de maintenir sa température interne à un peu plus de 30°C, seulement.

Source : flygex-eatin-on-softies.tumblr

Capable de se mouvoir à reculons, elle se déplace aussi latéralement. En effet, la vipère à cornes possède deux modes de déplacement ! L’un sinueux qui lui permet de progresser en toute discrétion. Et l’autre en pratiquant des bonds, de manière à réduire le contact entre le sable brûlant et son corps évitant ainsi de se brûler.

Pour chasser, la vipère à cornes se cache généralement sous le sable et se met à l’affût de ses proies. Elle se nourrit de petits rongeurs et de lézards.

En outre, elle est considérée comme un serpent dangereux très venimeux. Elle est d’ailleurs dotée du système d’injection de venin le plus élaboré, avec une dent très longue et un canal d’injection clos sur toute sa longueur.

Calliophis bivirgata : un des serpents les plus rares au monde

Source : users.skyne

Voici l’un des plus beaux serpents au monde, mais aussi l’un des reptiles les plus dangereux. « Calliophis bivirgata » est une espèce de serpents qui vit essentiellement dans certains pays de l’Asie du Sud-Est comme la Birmanie, la Malaisie, l’Indonésie, la Thaïlande et le Cambodge.

Il est surtout reconnaissable par sa belle couleur bleue électrique et par sa tête et sa queue qui sont d’un rouge flamboyant. Surnommé « le tueur des tueurs », ce serpent nocturne qui se nourrit d’autres espèces de serpents venimeux. Comme le cobra par exemple, qui doit sa force à son venin très particulier.

Impossible qu’il passe inaperçu

Au lieu d’agir comme un sédatif comme le venin des autres serpents, le venin du serpent corail bleu agit plutôt sur tous les nerfs de la proie. Ceci a pour effet de provoquer une paralysie spastique qui se caractérise par l’apparition de spasmes, et par la contraction de l’ensemble des muscles.

Source : shotsofscience

De plus, ce serpent possède les plus grandes glandes de venin au Monde, et ces dernières couvrent plus de 25% de son corps. En revanche, bien qu’il soit un serpent venimeux et mortel, le serpent corail bleu possède des propriétés bien particulières.

Oui, son venin est considéré comme… un antidouleur pour les humains ! C’est à peine croyable ! Cette étonnante découverte est le fruit d’une étude qui a été réalisée, il y a quelques années.

En effet, des chercheurs australiens de l’Université de Queensland sont parvenus à isoler du venin du serpent corail bleu. C’est une toxine nommée « calliotoxine » qui est responsable de la paralysie du corps. Mais qui pourrait agir sur la transmission de la douleur, car ce venin cible un type particulier de canal sodium.

Et pour votre information, les canaux sodium sont connus pour leur rôle dans la conduction des messages nerveux et la transmission de la douleur.

Montivipera wagneri

Source : commons.wikimedia

« Montivipera wagneri » est une espèce de serpents que l’on trouve principalement en Turquie orientale, mais aussi en Iran. Cette espèce vit essentiellement au niveau des zones herbeuses ou rocheuses. A une altitude comprise entre 1.200 et 2.000 m. Et souvent à proximité des points d’eau.

Il s’agit, cependant, d’une espèce rare, découverte récemment, qui a été nommée ainsi en hommage à l’explorateur allemand Moritz Wagner.

La vipère de Wagner avec un corps gris ou brun

Il a des motifs marron entourés de cercles de couleur noire, qui sont répartis le long de la colonne vertébrale et allant de la nuque jusqu’au début de la queue.

Elle est souvent de taille moyenne, puisqu’elle mesure généralement de 50 cm à  70 cm environ. Et elle peut atteindre parfois jusqu’à 95 cm. En outre, elle possède une tête assez large et allongée qui se démarque nettement du corps.

La vipère de Wagner est un serpent venimeux qui utilise son venin pour capturer et tuer ses proies. C’est aussi un serpent solénoglyphe. C’est-à dire qui possède des crochets à venin situés à l’avant de la mâchoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Jeffree star nie les rumeurs sur sa relation avec Kanye West

Après Jeffree Star, Cole Carrigan prétend avoir été l’amant de Kanye West

Donald Trump banni de Twitter après envahissement Capitole

Guerre entre Trump et les réseaux sociaux. Twitter bannit à vie le président