in

Les scientifiques créent un filtre à air qui tue le coronavirus

Filtre à air coronavirus
Alors que les chercheurs tentent de trouver un vaccin pour le Covid-19, d’autres semblent avoir trouvé une toute autre solution pour freiner la propagation du virus.

 

En effet, des scientifiques ont conçu un filtre à air chauffé qui peut non seulement piéger le virus mais aussi le tuer de manière instantanée.

À voir aussi :

 

Un filtre à air qui tue le coronavirus

Filtre à air coronavirus
Source : leseco

Les scientifiques de l’Université de Houston ont trouvé une nouvelle façon de combattre le Covid-19. Ils ont en effet mis au point un filtre à air capable de piéger le coronavirus et de le tuer instantanément.

Dans leur étude, publiée dans la revue Materials Today Physics, ils ont rapporté que des tests viraux au Galveston National Laboratory ont révélé que 99,8% du virus a été tué en un seul passage.

Ils ont même indiqué que ce filtre peut éliminer également 99,9% des spores de l’anthrax. Ce qui est pour le moins remarquable !

Une ingénieuse invention

Filtre à air coronavirus
Source : Futura-sciences

Toutefois, s’ils sont arrivés à un tel résultat, c’est parce qu’ils savaient d’une part que le virus ne peut rester dans l’air plus de trois heures environ. Et d’autre part qu’il ne peut survivre à des températures supérieure à 70 degrés Celsius.

Ils ont alors compris que la conception d’un filtre pourrait très bien aider à freiner la propagation du virus. Ainsi, les chercheurs ont décidé d’utiliser un filtre fabriqué à partir de mousse de nickel chauffée à 200 degrés.

L’idée d’utiliser la mousse de nickel n’est pas un hasard ! En fait, elle répond à plusieurs contraintes puisqu’elle est poreuse, permettant donc la circulation de l’air. De plus, elle peut être chauffée et elle est facile à exploiter.

Les multiples applications du filtre à air qui tue le coronavirus

Filtre à air coronavirus
Source : Doctissimo

Par ailleurs, les applications du filtre à air, destiné à tuer le coronavirus, sont divers. Selon Zhifeng Ren, directeur du Texas Center for Superconductivity de l’Université de Houston, cette technologie peut être utilisée dans les établissements de soins. Mais aussi dans les avions, les bureaux et les navires de croisières.

Par conséquent, « cette nouvelle technologie de protection de l’air intérieur offre une prévention de première ligne contre la transmission aéroportée et aérosolisée du SRAS-CoV-2 », ont déclaré les auteurs de l’étude.

Avant d’ajouter que « elle sera à l’avant-garde des technologies disponibles pour lutter contre la pandémie actuelle et toutes les futures pandémies ».

Le filtre à air : un moyen de freiner la propagation du coronavirus

D’ailleurs, les scientifiques prévoient même un modèle de bureau qui pourrait purifier l’air dans l’environnement immédiat d’un employé. Cet appareil sera donc indéniablement très utile à la société.

Cependant, le filtre à air ne pourra évidemment pas éradiquer le coronavirus. De ce fait, il faudra encore attendre qu’un vaccin ou que des médicaments thérapeutiques voient le jour avant de lutter définitivement contre le nouveau virus.

D’ici là, le filtre à air pourra au moins jouer un rôle majeur pour freiner les contaminations dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Alain Soral arrêté

Alain Soral a été arrêté et placé en garde à vue

A l’intérieur du seul hôtel 7 étoiles du monde : Burj Al Arab