in

Les routes les plus folles du monde, une d’elle est sous l’eau !

Quand nous pensons á des routes, nous imaginons tous certainement des autoroutes pleines de lignes droites et répétitives, pourtant notre planète est immense et toutes les routes sont loin de se ressembler.

 

Intrigantes, dangereuses ou magnifiques…, installez vous confortablement car aujourd’hui nous allons découvrir les routes les plus folles du monde. C’est parti !

 

La route spaghetti


Source : Journalmetro

Des bretelles sur cinq niveaux, des voitures dans toutes les directions,…. L’échangeur de Huangjuewan, surnommé « l’échangeur spaghetti ».

C’est parce qu’il ressemble à un plat de spaghetti avec ses bretelles qui s’entremêlent, affole les automobilistes chinois qui sont obligés d’utiliser leur GPS pour ne pas se perdre. Cet ouvrage monumental tout en béton et haut de 37 m a nécessité huit années de travaux. On a pu l’achever début juin 2017.

Selon la municipalité, pas moins de 15 bretelles ont dû être construites pour permettre aux véhicules de passer d’un niveau à l’autre, dans huit directions différentes. De quoi vous faire perdre le nord !

Le passage du Gois, une route impossible


Source : Youtube

Connaissez-vous l’île de Noirmoutier ? C’est une île française du golfe de Gascogne, située dans le département de la Vendée. Pour y aller, il existe un pont qui relie l’île au continent, construit au début des années 70 et ouvert à la circulation depuis juillet 1971.

Mais il y aussi le passage du Gois, une petite chaussée pavée qui relie le continent à l’île. Pour l’emprunter toutefois, il faut que la marée soit basse, car la mer recouvre la route deux fois par jour.

Eh oui ! Vous avez bien compris !

Le passage du Gois est une route sous la mer, probablement la seule en Europe. Long d’un peu plus de 4 km de Beauvoir-sur-Mer à l’île de Noirmoutier, ce passage peut se retrouver sous 6 mètres d’eau à marée haute.

Ne vous inquiétez pas toutefois car il existe des panneaux installés de chaque côté du passage pour informer les automobilistes s’ils peuvent le traverser ou pas. Généralement, il est possible de l’emprunter depuis une heure et demi avant, jusqu’à une heure et demi après l’heure de la marée basse.

Bien qu’il soit potentiellement dangereux, le passage du Gois est un lieu très prisé des passionnés de pêche à pied, lors des grandes marées. C’est aussi un endroit où l’ostréiculture est développée.

Site classé en 2017, avec l’île de la Crosnière et le polder de Sébastopol, il pourrait même bientôt figurer au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La route folle de l’Atlantique


Source : Youtube

Si vous êtes de ceux qui aiment les voyages alliant nature et sensation, cette route vous fera certainement vivre une expérience inoubliable ! Appelée route de l’Atlantique, ce parcours d’un peu plus de 8 km part du village de Bud, dans la commune de Fræna, jusqu’à Karvåg sur l’île de Averøy.

Cette section qui fait partie de la RN 64 serpentant au nord-ouest de la Norvège est l’une des plus belles routes du monde, sinon « la plus pittoresque au monde » selon le journal The Guardian.

Une route impossible

Reliant plusieurs îles et récifs à travers huit ponts, la route folle de l’Atlantique se trouve à fleur d’océan. Elle a été inaugurée en 1989 après six années de travaux, durant lesquelles il a fallu faire face à douze ouragans. Ces derniers ont sérieusement mis à l’épreuve les fondations et la qualité de la route.

Si un jour vous vous rendez en Norvège, eh bien sachez que cette route vaut vraiment le détour. Cyclistes, pêcheurs et plongeurs s’y rendent pour une virée en mer ou pour découvrir les magnifiques paysages de cette région côtière très prisée par les touristes.

D’ailleurs, elle a également servi de décor à plusieurs publicités. Nous vous laissons un peu imaginer le tableau que cela donne lorsque la mer est agitée. Époustouflant !

La route de la mort de la Bolivie


Source : Wikipedia

La route de la mort ! Rien que le nom de cette route fait froid dans le dos. Situé à environ une heure de La Paz, la capitale bolivienne, la Ruta de la Muerte, «  route de la mort » en français ou encore route des Yungas est considérée comme la route la plus dangereuse du monde.

En raison de ses pentes abruptes, de la présence d’une seule voie, large de seulement trois mètres à certains endroits, et de l’absence de garde-corps, cette route devint réputée extrêmement dangereuse.

À cela s’ajoutaient l’abondance de pluie et de brouillard

En plus, le sol boueux et les cailloux tombant des montagnes. La dangerosité de cette route était aussi amplifiée par la fréquence de camions, et de poids lourds qui transportaient des produits agricoles de la région à La Paz et des agrumes. Ainsi que des passagers arrivant de l’extrême nord du pays dans le sens inverse.

On estimait que dans les années 90 et au début des années 2000 , entre 200 et 300 personnes y perdaient la vie chaque année . Pourquoi ne pas construire une autre route alors tout simplement , si celle la était aussi dangereuse ? Eh bien, c’est ce que les autorités ont fini par faire, mais vous allez le voir, cela n’a pas complètement résolu le problème.

Il faut être trop prudent

En effet ,en 2007 , une alternative beaucoup plus sécurisée a enfin été construite et rares sont désormais les automobilistes locaux qui se risquent à emprunter la route de la mort. Elle est cependant désormais devenue une attraction à touristes adeptes de sensations fortes qui adorent la dévaler à vélo.

Or, bien que les cyclistes les plus intrépides puissent emprunter cette route rocailleuse nichée au cœur d’un cadre montagneux époustouflant, où le silence est parfois déchiré par les cris perçants des condors qui survolent votre tête.

Une seule règle doit être respectée : la prudence et point de distraction. Car un seul faux pas peut être fatal ! Ainsi , malgré les efforts des autorités, la route de la mort tue toujours aujourd’hui 30 à 40 personnes par an dont plusieurs cyclistes malchanceux ou trop imprudents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les moments les plus embarrassants des chanteurs

Les plages les plus étranges du monde