in

Les questions que l’on se pose tous les jours

Tout le monde se pose fréquemment des questions sans vraiment chercher à trouver des réponses. On s’est, par exemple, toujours demander qui était l’homme le plus grand du monde, ou encore pourquoi bâille-t-on quand on voit quelqu’un bâiller ?

 

Eh bien, rassurez-vous, aujourd’hui nous allons vous donner les réponses à ces questions , et bien plus encore car voici les questions que l’on se pose tous les jours. Si le format vous plait , n’hésitez pas à nous donner toutes vos questions en commentaire pour un prochain épisode. On commence

À voir aussi :

 

Qui était l’homme le plus grand du monde ?


Source : L’express

En 2009, les experts du livre Guinness des records ont enregistré la taille d’un dénommé Sultan Kosen. Ce dernier est l’homme le plus grand du monde en 2019 puisqu’il a atteint en 2011 la taille de 2,51 m. Par la suite il a été contraint de stopper sa croissance grâce à un traitement. Il détient quand même depuis chaque année , le titre de l’homme le plus grand du monde. Mais si la taille de Sultan Kosen est impressionnante , je vous garantis qu’il paraitrait petit en comparaison à l’homme qui était le plus grand de tous les temps : Robert Pershing Wadlow , un américain né en 1918. À sa naissance, Robert est de taille normale et pèse environ 3,85 kg. Sa croissance commence à interpeller ses parents lorsque, à l’âge de six mois, il mesure 88 cm et pèse déjà 13 kg. À dix-huit mois, il mesure 1,30 m et pèse 28 kg. À l’âge de cinq ans, alors qu’il n’est encore qu’à l’école maternelle, Robert mesure déjà 1,64 m. Il porte des vêtements qui correspondent normalement à la taille d’un jeune homme de dix-sept ans. Au final , il atteindra la taille exceptionnelle de 2,72 m pour un poids de 199 kg. N’est-ce pas incroyable ? Robert est ainsi considéré comme étant l’homme le plus grand ayant existé dans l’histoire moderne et dont la taille a pu être vérifiée et attestée. Seulement, atteindre une telle taille, comme vous l’imaginez peut-être, n’est pas normal. En effet, sa grande taille était due à l’hypertrophie de son hypophyse, ce qui s’est traduit par une production et un niveau anormalement élevé d’hormones de croissances. Robert Waldow a vécu difficilement dans un monde bien trop petit pour lui , avant de s’éteindre très, très jeune, à seulement 22 ans.

Il figure aujourd’hui dans le livre des Guinness World Records comme étant l’homme le plus grand de l’histoire. Et probablement personne n’arrivera jamais à battre le record de Robert.

Pourquoi les tirelires sont-elles en forme de cochon ?


Source : Youtube

Dès qu’on pense aux tirelires, la première image qui nous vient en tête est forcement celle du cochon. Pourtant si la forme de cet animal, devenue emblématique et universelle, est souvent utilisée pour épargner son argent, bien peu de personnes savent aujourd’hui le pourquoi du comment. Vous vous êtes certainement déjà demandé pourquoi la forme de cet animal est utilisée pour mettre ses petites économies ! Bah oui , pourquoi un cochon est pas un serpent , une girafe , ou une panthère par exemple ? Eh bien en fait, la forme de la tirelire est apparue au 18e siècle dans les campagnes britanniques où l’élevage porcin s’était fortement développé pour nourrir les villes industrielles. Ainsi, durant cette époque, posséder un cochon était synonyme de bon investissement et garantissait aux éleveurs un avenir sans difficulté financière. En effet, les éleveurs prenaient très soins de leurs cochons afin que la vente de la viande et du gras soit bien rentable. On comprend donc déjà le rapprochement entre les cochons et l’épargne financière.

De plus, l’issue fatale – la mort du porc donc – a d’ailleurs été reprise symboliquement dans les premières tirelires anglaises en céramique et en porcelaine, puisqu’il fallait les briser pour pouvoir en récupérer le contenu. Une pratique qui a perduré jusqu’à très récemment. Mais aujourd’hui, comme vous le savez peut être déjà, il est possible de retrouver son dû sans avoir à casser la tirelire, et ce grâce aux tirelires qui sont plutôt fabriquées en bois, en plastique ou encore en métal et qui sont munies d’un capuchon qui permet à son propriétaire de prendre l’argent sans devoir la casser. Certaines tirelires plus modernes incluent même un système électronique qui calcule le montant épargné. Ainsi, les tirelires en forme de cochon ont une vraie histoire, qui l’aurait cru ?

Pourquoi bâille-t-on quand on voit quelqu’un d’autre bâiller ?


Source : Youtube

Il faut en convenir : il est difficile de résister à l’envie de bâiller lorsque l’on voit quelqu’un bâiller. Et ne dit-on pas que « un bon bâilleur en fait bâiller dix » ? L’expression est totalement véridique. Que l’on ait sommeil ou pas, ou que le bailleur soit un proche ou non, il est presque impossible de résister à l’envie de bâiller quand on voit une personne le faire. C’est d’ailleurs si fréquent que la contagion du bâillement à un nom : l’échokinésie du bâillement. Mais pourquoi ce phénomène existe, diriez-vous ? Eh bien, cela peut être expliqué. Selon les scientifiques c’est par empathie que l’on imite le bâillement. En fait, l’homme est naturellement social. C’est donc parce qu’on vit en groupe et parce qu’on a des interactions avec nos semblables qu’on a acquis l’aptitude particulière qu’est l’empathie. C’est á dire tout simplement la compréhension des émotions de l’autre. Ainsi, bâiller quand on voit quelqu’un le faire est l’une des rares manifestations physiques de l’empathie. Néanmoins, cela se fait de manière inconsciente, un peu comme le rire… Par ailleurs, cela a une toute autre raison qui est ; bien-sûr, fortement liée à la première. Il s’agit des neurones dits « miroirs ». Ces derniers nous permettent de nous mettre à la place de l’autre lorsqu’il agit. Normalement, les neurones moteurs empêchent le corps de lancer un mouvement d’imitation physique, si bien que l’on se contente d’observer. Mais ce n’est pas le cas lorsqu’il s’agit du bâillement. On ne peut presque pas s’en empêcher. Selon les scientifiques, cette exception aurait été sélectionnée par l’évolution puisqu’elle permettait à nos ancêtres de maintenir le niveau de vigilance de leur groupe. C’est vraiment fascinant, vous ne trouvez pas ?

Pourquoi nos doigts se fripent-ils dans l’eau ?


Source : 24heures

Après un long bain ou encore une séance de natation, le constat est le même : les doigts se fripent lorsqu’ils sont trop exposés à l’eau. Tout le monde s’est déjà demandé pour quelle raison nos doigts agissaient ainsi en contact de l’eau. Et… la réponse est assez complexe puisque même les scientifiques ne sont pas unanimes. Néanmoins, nous avons rassemblé pour vous les théories les plus populaires. Pendant longtemps, les chercheurs ont pensé que nos doigts se fripaient sous l’eau à cause du caractère spongieux de notre peau. Mais cela n’est pas la bonne explication. En 2011, les scientifiques américains ont avancé une nouvelle théorie, bien différente. Celle-ci voudrait que nos doigts fripent à cause d’un processus dicté par notre système nerveux. Et qui dit système nerveux, dit fonction spécifique. Suite à de multiples tests, les chercheurs ont fini par émettre leur conclusion : notre cerveau commande à nos doigts de se friper après un long contact avec l’eau afin d’améliorer notre adhérence sur des surfaces humides. Cette explication n’est pas très convaincante pour d’autres scientifiques qui pensent plutôt que c’est un caractère que nous avons hérité de nos ancêtres. Il ne nous reste plus qu’a attendre quelques années pour que les scientifiques reviennent avec une interprétation plus pertinente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les enfants qui ont fait des découvertes étonnantes chez le docteur

Les personnages de jeux-vidéo qui ressemblent à des personnes réelles