in

Les naissances d’animaux les plus incroyables du monde

Un requin qui accouche de trois manières, un hippocampe mâle qui s'occupe de la gestation, une guêpe qui utilise d'autres animaux pour pondre ses œufs ou encore un crapaud qui accouche par la peau...

 

Installez-vous confortablement, certains animaux n'ont pas du tout la même manière de mettre au monde leurs petits que les autres. Voici comment ces 9 animaux mettent au monde.

 

La Pieuvre : Sacrifier sa vie pour les petits

Source : Youtube

Les pieuvres femelles sont des mamans exceptionnelles. Car leur gestation et leur accouchement n’est pas du tout comme celui des autres animaux de la terre. 

Lorsqu’une pieuvre décide de pondre ses œufs, cela signifie pour elle qu’elle doit se préparer à de longues semaines de sacrifice. Car plus elle les protège plus ils ont de chance d’éclore et de survivre.

La femelle pond ses œufs en grappes sur une paroi rocheuse, les couve, les surveille, les défend contre les prédateurs potentiels. Elle balaye doucement les courants sur eux afin qu’ils soient constamment approvisionnés en eau fraiche et oxygénée.

Une maman parfaite

Elle ne les laisse jamais seuls et refuse même de se nourrir afin de rester tout le temps disponible pour eux. Une fois que ses centaines de milliers d’œufs éclosent, ceux-ci dévoilent des minuscules petites pieuvres, qui se laissent toutes emporter par le courant océanique.

naissance Pieuvre

Source : salon

Quant à la malheureuse pieuvre, celle-ci se retrouve fatiguée. Sa couleur change, la texture de sa peau également, elle devient affaiblie, se réduit de moitié, et finit par mourir.

Cette mort est génétiquement programmée du fait qu’elle possède deux glandes optiques qui sécrètent des substances endocriniennes créées pour cet effet.

En donnant naissance à ses petits, la pieuvre fait sacrifice de sa vie. N’est-ce pas le plus beau cadeau qu’une mère puisse offrir à ses petits ?

Les guêpes Pepsis pondent leurs œufs sur le dos des araignées

naissances incroyables guêpes

Source : thinglink

La guêpe Pepsis est un spécimen assez particulier. Elle peut mesurer jusqu’à 5cm, ses couleurs sont vives dissuadent ses prédateurs, sa piqûre est considérée comme l’une des plus douloureuses au monde selon l’index Schmidt. Et son accouchement fait qu’elle est un insecte encore plus incroyable que l’on puisse s’imaginer!

Lorsqu’elle est fécondée et que la guêpe veut pondre ses œufs, facile, elle ne cherche pas longtemps! Elle met le grappin sur la première araignée qu’elle croise sur son chemin.

Oui une araignée pour lui servir de nounou!

Enfin pour être plus exacte, la guêpe va pondre un œuf dans l’abdomen d’une mygale ou d’une autre espèce d’araignée après l’avoir paralysée avec sa piqûre.

L’araignée va alors malgré elle couver l’œuf et lorsque ce dernier va éclore, il donnera naissance à une larve, qui va se nourrir à partir du corps de la mygale qui l’a couvé, tout en évitant de manger ses organes vitaux afin qu’elle reste envie (quand même), il ne faut pas trop en demander non plus!

Pendant ce temps, la maman guêpe continue son petit bonhomme de chemin, tandis que la larve poursuit son développement  et ne sortira du corps de la mygale qu’une fois devenue adulte!

Bon, l’inconvénient c’est qu’elle n’assiste ni à l’éclosion, ni à la naissance de ses petits! Dommage, elle en rate bien des choses!

Mais l’avantage c’est qu’elle n’aura pas à se farcir la nourriture, le nettoyage des petits et tout le bazar. Elle sait ce qu’elle fait, pas folle la guêpe!

L’accouchement incroyable de l’ornithorynque

Source : Youtube

L’ornithorynque est un mammifère exceptionnel. Il s’acclimate aussi bien à l’eau qu’à la terre! Il possède un physique singulier, un étrange mélange de castor et de canard. Et sa reproduction n’est pas non plus sans particularités.

En effet, l’ornithorynque est un mammifère certes, mais curieusement la femelle est ovipare. C’est à dire qu’elle pond des œufs. Et lorsqu’elle décide de les pondre, elle n’en pond pas plus de 3.

Ensuite pendant une dizaine de jours, la mère se roule en boule sur eux, pour les couver comme chez les oiseaux. A leur naissance, les jeunes ornithorynques sont encore très fragiles, ils ne voient rien, et sont dépourvus de poils.

Les jeunes restent totalement dépendants de leur mère

Ils s’accrochent alors à elle et de son côté, elle les protège, s’enroule sur eux, les nourrit en les allaitant, bien qu’elle ne possède pas de mamelons apparents.

Toutefois, la maman secrète des gouttes de lait  à travers de petites ouvertures dans la peau. Toute la période d’incubation et d’allaitement se passe ainsi. La maman ne quitte jamais son nid, si ce n’est pour aller se nourrir très rapidement.

accouchement étrange ornithorynque

Source : blog.nature

Ceci lui demande des efforts et des sacrifices monumentaux, d’autant plus que ces périodes durent plusieurs longues semaines, voire des mois.

Ce n’est qu’au bout de 3 ou 4 mois que les petits sortent enfin de leur nid. Ce n’est qu’à ce moment-là que la mère retrouve sa liberté. Mais bon, en même temps, ces durs sacrifices lui donnent au moins la satisfaction de devenir mère!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les lieux les plus hallucinants qui restent des énigmes scientifiques

Kiosque Fae : les abonnements magazines en promo