in

Les histoires de jumelles de couleurs différentes

De nombreux gènes contrôlent la couleur de la peau, et si les vrais jumeaux appelés aussi monozygotes sont censés partager complètement ces gènes, ce n’est pas tout à fait certain en pratique. Eh oui, le phénomène est rare, très rare, mais il arrive (une chance sur plusieurs millions) qu'une femme donne naissance à des jumeaux qui ne sont pas exactement de la même couleur. Cela vous surprend ?

 

Eh ben , ça tombe bien car aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir les histoires de jumelles de couleurs différentes qui ont surpris le monde il y a quelques années , et surtout de voir ensemble ou elles en sont aujourd’hui. Ont elles vécu le racisme , ou la discrimination ? Comment sont elles considérées par leurs copains d’école ou d’université ? Installez vous bien , c’est parti .

 

Remee et Kian : jumelles couleurs différentes


Source : Modernghana

Ces jolies jumelles ont vu le jour au Queen’s Medical Center, une clinique de Nottingham en Angleterre, le 7 avril 2005. À la suite d’un accouchement par césarienne, Remee arriva en premier et pesait 2,69 kg. Une minute plus tard, Kian vint au monde avec un poids de 2,72 kg.

Le 21 février 2006, the Daily Mail, un journal britannique reporte pour la première fois l’histoire de la naissance des jumelles. Leur maman se rappelle parfaitement de cet accouchement pas comme les autres.

Étant très fatiguée, elle n’avait pas tout de suite remarqué la différence et elle avait expliqué : « Je ne les ai pas vues tout de suite, les infirmières avaient emporté mes filles pour leur prodiguer des soins.

La maman n’a pas remarqué qu’elle a de fausses jumelles

Lorsqu’on les a ensuite posées sur moi, j’ai juste remarqué leurs yeux, et le fait que l’une avait les cheveux noirs et l’autre les cheveux blonds. Pour moi, c’étaient mes enfants et ils étaient simplement normaux.

Pour le reste, j’étais trop fatiguée pour me rendre compte de quoi que ce soit d’autre. » Le personnel médical par contre fut lui extrêmement ébahi au moment de la naissance. Car pour eux , Remee était blanche et sa jumelle Kian était noire.

Source : naijalog

Leur maman, Kylie Hodgson, alors âgée de 19 ans, était métisse. Tout comme leur papa Remi Horder, âgé de 17 ans ! Et tous deux étaient issus de pères noirs et de mères blanches. Ainsi, les ADN des deux adolescents ont contenus certains gènes exprimant la couleur de peau qui ne se sont pas manifestés dans leurs traits mais l’ont fait chez leurs enfants.

À la conception, Remee a donc hérité de gènes exprimant une couleur de peau plus claire alors que Kian a reçu les gènes exprimant une couleur de peau bien plus foncée. Cet état de fait est impressionnant surtout quand on sait qu’il n’y a qu’une chance sur un million que des jumeaux naissent avec des teints différents.

Le grand moment

Ce n’est que le lendemain que la maman et le papa ont commencé véritablement à se poser des questions. Ils demandèrent même conseils à leurs parents qui leur dirent de ne pas s’inquiéter et que la peau de Remee allait devenir de plus en plus foncée au fur et à mesure qu’elle grandirait.

Pourtant le temps passa mais c’est plutôt le contraire qui se produisit. Au fil des semaines, Kian s’assombrissait et Remee s’éclaircissait, et tandis que les yeux de Kian se changeaient en marron, les yeux de Remee restaient bleus.

Tout le monde s’attendait à ce qu’elles deviennent plus semblables et que la différence entre elles soit moins évidente mais leurs couleurs se faisait encore plus frappantes.

Toutefois, elles se ressemblaient dans certaines choses : elles aimaient toutes les deux les pommes et le raisin, et leur émission de télévision préférée était les Teletubbies. Et comme tous les jumeaux du monde, elles étaient incroyablement attachées l’une à l’autre.

Tout le monde s’intéresse à la famille exceptionnelle

En 2012, les filles âgées de 7 ans ainsi que leur mère, désormais séparée de son compagnon, font l’objet d’un nouvel article dans le même quotidien. Elles suscitent toujours autant l’intérêt et l’admiration du public.

Aussi, leurs photos authentiques, prises par un photographe freelance du nom de Gary Roberts, impressionnent la Toile. Elles partagent peut-être le même sourire angélique, mais côte à côte, elles se ressemblent à peine. Remee est encore très blonde et ses cheveux sont restés dorés. Par contre, la peau de Kian est encore plus foncée que lorsqu’elle est née.

Pour leur part, les deux fillettes sont conscientes de leur différence et sont plus proches que jamais. Elles savent qu’elles sont jumelles mais n’ont jamais remis en question leurs teints.

 

Elles ont grandi à l’école avec des personnes issues de tous les horizons. Loin des préjugés raciaux, elles sont juste elles-mêmes , elles sont nées comme ça et l’ont toujours accepté. Aussi, elles ont un lien incroyablement fort entre elles.

Cependant, comme le confirme Kylie, mère à plein temps, les deux sœurs ont des distinctions autres que leurs couleurs de peau.

Elles grandissent différemment

Les jumelles n’ont pas appris à marcher et à parler au même moment. Bien que le premier mot qu’elles ont prononcé était le même, le mot « Jus ».

Elles ont aussi des personnalités très différentes. Kian est un peu autoritaire et n’hésite pas à crier quand quelque chose ne lui plaît pas. Alors que Remee est moins impulsive, plus réservée et réfléchit toujours avant de faire quelque chose.

Leurs centres d’intérêts divergent également. Par exemple , Kian adore les animaux alors Remee aime plutôt la cuisine. Ce qui les rapproche, c’est la musique. Les jumelles, de couleur de peau différente, adorent les mêmes chansons.

Elles aiment danser ensemble sur les mêmes morceaux, principalement des tubes de Rihanna et de Lady Gaga. Aussi, chacune a un groupe d’amis différent. D’ailleurs, Kian et Remee ont même été dans des classes différentes à l’école primaire.

Néanmoins, elles restent les meilleures amies du monde. Et à la maison, elles sont inséparables. Elles jouent tout le temps ensemble, vont nager, lisent des livres et s’entraident constamment.

Le racisme ne devrait plus exister

Extraordinairement, la génétique fait sa loi et transmet un message de mixité et d’ouverture d’esprit. Comme quoi, peu importe notre couleur, nous faisons tous partie d’une grande famille nommée l’humanité. Nos différences sont ce qui nous rendent uniques et spéciaux.

Si nous étions tous les mêmes, le monde serait vraiment très ennuyeux. S’entendre et se respecter comme ces petites filles, c’est peut être donc la clé d’un monde meilleur.

L’histoire de ces trois jumelles de couleurs différentes est particulièrement inspirante. Êtes vous du même avis ? Laquelle de ces histoires vous a le plus surpris ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

La vérité sur l’ile de Pâques

Comment Maitre Gims dépense ses millions