in

Les histoires de jumelles de couleurs différentes

De nombreux gènes contrôlent la couleur de la peau, et si les vrais jumeaux appelés aussi monozygotes sont censés partager complètement ces gènes, ce n’est pas tout à fait certain en pratique. Eh oui, le phénomène est rare, très rare, mais il arrive (une chance sur plusieurs millions) qu'une femme donne naissance à des jumeaux qui ne sont pas exactement de la même couleur. Cela vous surprend ?

 

Eh ben , ça tombe bien car aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir les histoires de jumelles de couleurs différentes qui ont surpris le monde il y a quelques années , et surtout de voir ensemble ou elles en sont aujourd’hui. Ont elles vécu le racisme , ou la discrimination ? Comment sont elles considérées par leurs copains d’école ou d’université ? Installez vous bien , c’est parti .

 

Lucy et Maria


Source : Boredpanda

La génétique est définitivement l’une des parties les plus fascinantes de la biologie humaine. Quand on attend des enfants, on peut légitimement penser que ceux-ci seront un mix de l’apparence des deux parents mais ce n’est pas toujours le cas et en voici la preuve.

Le 16 janvier 1997, Donna Douglas et Vince Aylmer, un couple de Gloucester, en Angleterre, ont accueilli Lucy et Maria, dans leur famille. Des jumelles, certes, mais avec des teintes de couleurs de peau complètement différentes.

La grande surprise pour la famille

D’ailleurs, au premier abord, rien ne peut laisser penser qu’elles sont jumelles car elles ne présentent aucune ressemblance physique. A la naissance, Donna n’en croyait pas ses yeux. Quand la sage femme lui a ramené ses filles, elle est même restée sans voix.

C’était un choc pour elle car elle ne croyait pas que ses nouveaux nées seraient si différentes. Maria était plutôt foncée de peau avec des cheveux bouclés et des yeux bruns comme sa mère anglo-jamaïcaine et Lucy avait la peau très blanche avec des tâches de rousseur, les cheveux roux et lisses et les yeux bleus semblables à ceux de son père, caucasien d’origine.

Source : bglh-marketplace

Ces deux filles sont les dernières de la famille. Elles ont deux frères et une sœur plus âgés ayant tous un teint brun clair qui reflète leurs gènes mixés. Des cinq enfants, Lucy est la plus claire et Maria est la plus foncée.. Toutefois, cela n’a pas empêché leur maman de les vêtir pareillement pendant leur enfance car après tout, ce sont des jumelles.

Des moqueries à l’école à cause de leur différence

Par contre au fil des années, les tourments se sont malheureusement succèdes dans la famille Aylmer. D’abord, Donna et Vince ont divorcés et cela a été une épreuve pour tous les enfants du couple.

Ensuite, au fur et à mesure que les filles grandissaient, elles ont vécus des moments difficiles à cause de leur apparence. D’une part, Lucy était souvent moquée et intimidée par ses camarades à l’école, qui pensaient qu’elle avait été adoptée vu qu’elle ne ressemblait pas au reste de sa famille.

D’autre part, Maria pleurait fréquemment parce qu’elle n’aimait pas ses cheveux et souhaitait avoir des cheveux lisses. Vers l’âge de sept ans, elles ne voulaient plus s’habiller avec des tenues assorties. Puisqu’elles trouvaient que cela ne servaient à rien, car elle ne paraissaient même pas comme des sœurs et encore moins comme des jumelles.

Adolescentes, chacune des jeunes filles a donc adopté un style différent. Maria a choisi un look plus féminin alors que Lucy a opté pour vêtements plus décontractés et finalement, elles ont appris à embrasser leurs différences.

Les fausses jumelles deviennent des belles demoiselles

De nos jours, ces jumelles sont devenues de belles jeunes femmes âgées de 22 ans ayant des personnalités très opposées. Lucy est calme et timide tandis que Maria est plus extravertie. Aussi, chacune suit une formation différente.

Maria étudie le droit au collège Cheltenham dans le Gloucestershire en Angleterre, et Lucy, elle, considérée comme l’artiste de la famille a intégré une école d’art et de design toujours en Angleterre.

Malgré cela, aujourd’hui, les sœurs sont très proches et leur lien est plus fort que jamais. Même si elles ont toujours du mal à prouver leur fraternité, elles adorent dire aux étudiants de leurs écoles qu’elles ont une jumelle de couleur de peau différente.

Les deux belles fillettes d’Amanda Wanklin


Source : Wikipedia

Le 3 juillet 2006, l’anglaise Amanda Wanklin a accouché de deux belles fillettes issues de son union avec Michael Biggs qui est d’origine jamaïcaine. Ce couple mixte de Birmingham, en Angleterre ont ensuite décidé de donner à leurs filles des prénoms très proches voire identiques.

L’une s’appelle Millie Marcia Madge Biggs, l’autre Marcia Millie Madge Biggs. D’ailleurs, à la naissance, elles étaient complètement identiques. On aurait vraiment dit de vrais jumelles.

Mais à partir de 10 mois, leur teint a commencé à changer. D’abord, chez Millie qui est devenue de plus en plus foncée puis Marcia qui a eu au contraire la peau de plus en plus claire. Il s’est donc avéré que c’était de fausses jumelles.

Les fausses jumelles arc-en-ciel

Maintenant, Marcia a des yeux bleus et des cheveux châtains clair comme sa mère. Et Millie est plus grande de taille et a les cheveux noirs de son père. D’autant plus, les surnommées jumelles arc-en-ciel sont très différentes côté personnalité.

Marcia est un peu un garçon manqué, elle adore le sport et préfère la couleur bleue. Tandis que Millie est une petite princesse qui adore le rose, et tout ce qui est bling bling.

À l’âge de 11 ans, elle ont fait la Une du numéro spécial du magazine «National Geographic» d’avril 2018. Dans le but de démonter les préjugés et prouver l’absurdité du racisme. Elles sont d’ailleurs bien conscientes de ce que c’est.

Source : foozine

Ainsi, Millie a résumé en disant : « Le racisme, c’est juger quelqu’un sur sa couleur, et pas sur qui il est vraiment ». Pour l’occasion, leur maman Amanda a expliqué que les jumelles n’ont jamais fait face au racisme mais que leurs différences ont souvent suscité la curiosité des gens.

Dans ce sens, Marcia a affirmé : «Quand les gens nous voient, ils pensent que nous sommes juste meilleures amies. Quand ils apprennent que nous sommes jumelles, ils sont un peu choqués parce que pour eux : l’une est noire et l’autre blanche.» Pour sa part, la maman extatique considère ses jumelles atypiques comme un « miracle exceptionnel ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

La vérité sur l’ile de Pâques

Comment Maitre Gims dépense ses millions