in

Les hackers les plus connus et recherchés par le FBI

Les attaques informatiques à travers le monde ont entraîné des pertes financières de plusieurs millions de dollars, notamment dans les années 80-90, pile en pleine émergence d’Internet. Cependant, ces pertes pourraient bientôt dépasser plus d'un milliard de dollars.

 

Le piratage informatique constitue une menace sérieuse non seulement pour vos données ou votre argent, mais aussi pour le fonctionnement de l'ensemble de la société, et même de l'État et de son économie.

À voir aussi :

Oops, something went wrong.

 

Gary McKinnon, le « Solo »

Source : independent

Voici le plus déjanté des hackers! Gary McKinnon est surtout connu sous le nom de « Solo », peut-être parce qu’il est le seul à avoir réalisé, le plus grand piratage informatique militaire de tous les temps. C’est l’un des hackers les plus connus dans l’histoire.

Cet administrateur système a été accusé de s’être introduit dans 97 ordinateurs. Ces derniers appartenaient à la NASA, au Pentagone, à la marine, à l’armée de l’air et de terre.

Une passion pour les extraterrestres

L’objectif du britannique était « simplement » de trouver des informations sur des travaux de l’armée américaine au sujet des OVNI, et de prouver l’existence de vaisseaux spatiaux d’origine extraterrestre.

Il en était d’ailleurs si obsédé qu’il vivait reclus en peignoir, à essayer de pirater les ordinateurs militaires, depuis la maison de sa tante à Londres!

Résultat des courses, cette passion aveuglante pour les petits bonhommes verts aurait causé aux américains des dommages estimés entre 700 000 et 800 000 dollars, et lui aurait fait perdre à lui, son job et sa campagne qui l’aurait quitté! Bravo Maestro!

Christopher Doyon : Un des hackers les plus connus

Source : vice

Il voulait se faire un nom dans le monde du piratage et a trouvé celui qui lui irait le mieux : Commander X.

Depuis, le masque est tombé pour Christopher Doyon, ce pirate informatique qui a été pendant longtemps à la tête du plus grand mouvement de cybercriminalité au monde. En conséquence, il a entrainé avec lui des centaines de milliers d’activistes masqués.

Son histoire est celle d’un enfant solitaire, qui grandit dans une maison complètement isolée dans le Maine. Qu’est-ce qu’il fait ?  Eh ben, il passe des journées entières face à un Citizen Band, qui permet la communication entre les routiers sur la bande des basses fréquences.

Un un sacré bonhomme

Par pur hasard, il intercepte un jour l’appel au secours d’un routier en danger, et réussit à le sauver en se faisant passer pour un adulte. C’est ainsi qu’est née sa vocation de vouloir porter secours et être au service des autres. À cela s’ajoute sa passion pour les premiers ordinateurs portables.

Cette dernière le conduira à intégrer, à l’âge de 14 ans, le « Massachussetts Institute of Technology Cambridge », un centre de la contre-culture informatique émergente.

À Cambridge, Doyon enchaine les petits jobs, et lui arrive même de mendier, préférant la liberté de dormir sur des bancs publics à la monotonie d’un travail régulier.

Surnommé « Commander X »

En 1985, il fonde avec des amis le « People’s Liberation Front », une sorte de milice électronique. Ils empruntent des pseudonymes, et Doyon s’octroie celui de « Commander X ». Et c’est au sein de ce groupe qu’il fait ses premiers pas en tant que hacker.

Source : Wikipedia

Il y gagne une expérience très probante sur le plan technologique mais également sur le plan politique et médiatique. En décembre 2010, il lance plusieurs attaques contre des sites d’administrations municipales de Santa Cruz, car il juge le traitement des sans-abri très mauvais.

. Il part en cavale, mais se fait arrêter par les fédéraux qui lui tombent dessus et saisissent son ordinateur, rempli de données compromettantes, avant de le laisser libre.

De grandes missions de piratage

En 2011, Doyon lance l’Operation Tunisia et pirate les sites de la bourse de Tunisie, de son ministère de l’Industrie, de sa Présidence et de son Premier ministre. Un sacré carnage!

Source : Youtube

Une fois avoir intégré le groupe Anonymous, Doyon va assiéger les sociétés bancaires telles que MasterCard, Visa et Paypal et saboter leur fonctionnement. Bien-sûr, la liste de tous les hacks qu’il a effectués avec sa bande reste encore bien longue!

Aujourd’hui, le quinquagénaire vivrait quelque part au Canada, et selon certaines sources, il ne serait pas au mieux de sa forme. Il a été contraint à l’exil, fuyant les autorités et un passé glorieux…ou pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Greta Gulbenkian ONG

Greta Thunberg donne sa récompense de 1 million d’euros à des ONG

premier vaccin coronavirus

Coronavirus : La Russie a développé le «premier» vaccin, annonce Vladimir Poutine