in

Les crustacés les plus dangereux du monde

Vous aimez les crustacés ? Certes, lorsque nous parlons de gambas, de langoustines ou bien de homards, nous pensons souvent à ces mets fins et délicats, très prisés par les gourmets. Mais, loin de la gastronomie, savez-vous qu’il existe des espèces de crustacés qui sont bien plus redoutables que les savoureuses crevettes à la plancha ?

 

Eh bien, aujourd’hui, nous allons découvrir le crabe-araignée, la crevette-pistolet et bien d’autres espèces qui ne vont certainement pas vous mettre l’eau à la bouche. Installez-vous confortablement car voici les crustacés les plus dangereux du monde.

 

La crevette-pistolet, une créature marine dangereuse

Source : createdigital

Cette petite crevette qui mesure de 3 à 5 cm à peine fait pourtant partie des crustacés les plus redoutables de la planète. On la retrouve dans l’océan Atlantique, l’océan Pacifique ou encore en mer Méditerranée.

C’est un crustacé carnivore qui se nourrit principalement d’autres crevettes, de petits poissons ou de crabes. Elle se caractérise surtout par la présence d’une grosse pince qui mesure près de la moitié de sa taille et qui lui permet de chasser, de se nourrir et de se défendre.

Le cow-boy des mers

Pour chasser ses proies, la crevette pistolet fait claquer fortement sa grosse pince, ce qui crée alors une bulle d’eau qui, en implosant, va produire un éclair lumineux et projeter un jet d’eau extrêmement puissant sur sa proie, d’une vitesse d’environ 30 m/s, soit à peu près 100 km/h !

Cette pince sert en effet de « pistolet » destiné à étourdir et à tuer des proies, d’où le nom de ce véritable cow-boy des mers. Cette « détonation » génère aussi un son fort, de l’ordre de 220 décibels, qui est aussi puissant que celui émis par une fusée au décollage !

Source : Youtube

D’ailleurs, ces crevettes-là perturberaient le bon fonctionnement des sonars et autres appareils de détection marine lorsqu’elles sont nombreuses et font beaucoup de bruit !

De plus, ce crustacé peut générer une très forte augmentation de la température de l’eau à l’endroit où elle claque sa pince, et cette température peut atteindre 4700°C ! Mais en dépit de son arme redoutable, la crevette-pistolet a une très mauvaise vue.

Et pour remédier à ce problème…

Elle vit en symbiose avec un petit poisson, le gobie, qui cohabite avec elle dans le même trou et qui monte la garde. La crevette-pistolet ne serait pas redoutable si elle n’avait pas cette grosse pince qui lui sert de « canon ».

Cependant, savez-vous ce qui lui arriverait si par malheur sa pince lui était arrachée ? Vous pensez peut-être qu’elle perdrait sa férocité une fois dépourvue de son arme, n’est-ce pas ? Eh bien, non ! Car son autre pince, qui est plus petite, va grossir pour remplacer la pince arrachée tandis qu’une nouvelle repoussera au niveau de son moignon.

La crevette-mante, parmi les crustacés les plus dangereux

Source : wikipedia

On dit que l’habit ne fait pas le moine, et dans l’univers des crustacés, la crevette-mante en est un bel exemple ! Ce crustacé, qu’on appelle aussi « squille multicolore » en raison de son corps allongé vivement coloré, est en réalité une espèce redoutable.

Ne vous laissez pas berner par ses magnifiques couleurs car ce véritable monstre qui peuple les mers tropicales est connu pour sa férocité et ses coups puissants et extrêmement rapides, d’une vitesse de 80km/h, qu’elle assène avec ses pattes antérieures appelées « appendices ravisseurs ».

Ces appendices ressemblent à des pinces repliables comme celles des mantes religieuses, ou encore à de véritables gourdins, selon les espèces.

Une créature marine très dangereuse

En frappant fort, la crevette-mante est capable de briser les coquilles de ses proies les plus résistantes, voire même de fracasser les vitres des aquariums ! Une spécificité unique qui n’existerait chez aucune autre créature.

Source : curiokids

Un coup porté par la crevette-mante peut être assimilé à une balle de fusil tirée. De plus, chaque coup a un double-impact : l’impact mécanique mais aussi celui des ondes de pression dues à l’implosion des bulles de vapeur qui sont provoquées par la rapidité du coup.

Ce phénomène est appelé « cavitation », et cette vitesse crée une onde de choc qui peut à elle seule tuer une proie.

La force de l’impact représente plus de 1000 fois le poids de la squille !

Et puis, il n’y a pas que la frappe éclair qui caractérise la crevette-mante, mais aussi sa vision. En effet, cette espèce de crustacé possède la vision en couleur la plus développée du règne animal.

Grâce à sa rétine qui comporte 16 types de cônes récepteurs aux couleurs, alors que l’être humain n’en possède que trois, la crevette-mante est capable de distinguer 100.000 couleurs différentes !

L’écrevisse marbrée

Source : the-scientist

A priori, l’écrevisse n’a rien de redoutable. C’est même un mets très prisé par les fins gourmets. Pourtant, cette espèce dite «écrevisse marbrée » figure parmi les crustacés les plus menaçants de la planète.

Son danger ? Eh bien, il s’agit d’une espèce qui est extrêmement invasive car elle se propage très rapidement, de plus, elle est capable de se reproduire sans mâle !

Découverte il y a environ une trentaine d’année seulement dans un aquarium en Allemagne, cette espèce d’écrevisse pourvue de dix pattes et de deux antennes se caractérise par une spécificité unique et bien particulière.

Une peuple de clones

En effet, tous les spécimens qui existent sont des femelles et proviennent toutes de la même écrevisse-mère, qui aurait hérité de caractères génétiques très particuliers. Autrement dit, il s’agit en fait d’un immense peuple de clones !

D’ailleurs, d’après une étude qui a été menée par les scientifiques, il s’est avéré que la totalité de la descendance de l’écrevisse marbrée est identique sur le plan génétique.

Source : bbc

Chaque année, l’écrevisse marbrée pond des centaines d’œufs sans s’accoupler. Et les femelles qui naissent font de même. Probablement grâce à la parthénogenèse, une forme de reproduction qui ne nécessite pas de mâles.

Aujourd’hui, les écrevisses marbrées se propagent rapidement et se répandent dans certaines régions du monde, notamment en Europe. Mais aussi au Japon et à Madagascar, et menacent de nos jours les écosystèmes et les autres espèces locales.

Il n’empêche que ces écrevisses qui forment un clone, tout comme les tumeurs cancéreuses. Aujourd’hui les chercheurs qui se penchent sur ce modèle d’étude afin de pouvoir approfondir leurs recherches sur le cancer, et de là, pouvoir trouver un traitement contre cette maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
un homme accusé de viol acquitté en raison de la couleur de la culotte de la victime

Un homme accusé de viol, acquitté car la femme portait une culotte rouge

Donald Trump serait sur le point de se faire quitter par sa femme

En plus des élections, Trump sur le point de perdre sa femme, Melania ?