in

Les corps des naufragés du Titanic

Le Titanic : que d’évocations dramatiques suggérées par ce seul nom ! Et comment dissocier la notion de naufrage d’avec le fameux paquebot britannique ? Ce malheur, survenu en 1912, a causé tant d’émotion, et a tant frappé les esprits qu’il a donné lieu à la création de beaucoup d’œuvres d’art inspirées de ce sujet. La plus connue étant bien sûr le film Titanic de James Cameron qui, outre sa puissance émotive, est resté fidèle aux réels évènements, malgré l’intrigue romanesque.

 

Et il y a lieu de croire que l’histoire tragique de ce bateau continuera de marquer les mémoires. Mais a-t-on une idée du sort des naufragés ? Qu’est-il advenu de toutes les victimes que les eaux sombres et glacées ont fatalement accueillies ? Ont-elles été repêchées ou englouties ? Toutes ces questions n’ont pas cessé d’agiter les imaginations, et nous allons tenter d’y répondre. Vous vous demandez probablement Où sont les corps des naufragés du Titanic ?

À voir aussi :

 

Le rappel des faits


Source : Wikipedia

Appartenant au White Star Line, l’une des principales compagnies maritimes britanniques, le RMS Titanic est un paquebot transatlantique qui devait parcourir sa première traversée depuis Southampton jusqu’à New York, dont il n’aura jamais atteint le port. Le Titanic a été principalement conçu pour répondre à de nombreux défis, parmi lesquels : la rapidité du trajet, la rentabilité de la conception, la capacité d’accueil et (hélas !) la sécurité des voyageurs.
Le 11 avril 1912, ce navire flambant neuf quittait en grande pompe le port de Southampton, en direction de New York, transportant à son bord 2344 personnes. On imagine que beaucoup d’entre eux étaient remplis de l’espoir d’une vie meilleure. Les voyageurs étaient plus que satisfaits de l’excellence du service, quoique les gens de troisième classe ne bénéficiaient presque d’aucun privilège. Cette discrimination durera même pendant le naufrage. Tout le monde admirait néanmoins cette merveille flottante, longue de 270 mètres.

Les montagnes de glace


Source : Pixabay

Le premier acte de la tragédie a eu lieu après que le Titanic ait parcouru une distance de 1 451 milles, soit 2687 kilomètres. Vers 21 heures, le Titanic fut averti de la présence de montagnes de glace par des messages provenant de navires tels que le Baltic et le Californian. Il était encore temps d’agir en ce moment-là : bien des vies auraient pu être sauvées. Mais l’équipage ne tint pas compte de ces signalements préventifs. Il mésestima la menace, pensant qu’un iceberg au mois d’avril était une chose improbable. Et donc le Titanic poursuivit son chemin, à la vitesse excessive de 22,5 nœuds afin de surprendre le monde en arrivant à destination plus tôt que prévu.

C’est à 23h40 que l’immense bloc de glace émerge de la brume et frappe les premiers regards. Les veilleurs Frederick Fleet et Reginald Lee sont les premiers à l’apercevoir. Terrifiés, ils le signalent immédiatement. Le 1er officier, William Murdoch, tente par toutes ses forces de faire virer le Titanic à bâbord. Les machines sont arrêtées, le navire tourne du côté pour contourner l’obstacle mais n’y parvient malheureusement pas, à cause de l’énorme vitesse avec laquelle le navire avançait. Les griffes de la glace déchirent la coque du bateau, et un flot d’eau puissant s’engouffre dans les cinq premiers compartiments. Il existe beaucoup de reconstitutions de cette funeste scène, toutes plus précises les unes que les autres. Bien qu’il y eût plus de canots de sauvetage que le règlement n’en prescrivait, ils n’étaient pas en nombre suffisant pour accueillir tout le monde. C’était Alexander Carlisle, l’un des concepteurs du Titanic qui avait insisté pour qu’il y en ait plus que prévu : quel triste fruit de sa prévention ! Car, oui, même avec plus de canots, ce n’était pas assez !
?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les personnes qui ont fait quelque chose d’exceptionnel

Les cinq sièges d’avion les plus chers