in

Les choses les plus incroyables que peu de gens peuvent faire !

Des enfants nomades de la mer qui peuvent voir sous l’eau tels des dauphins, aux gens qui peuvent entendre bouger leurs propres globes oculaires...

 

...découvrons ensemble les 10 choses les plus incroyables, que seulement 1% des gens peuvent faire ! Allez on commence !

 

Ces personnes exceptionnelles ont une tolérance à l’arsenic

Source : smithsonianmag

Personne n’est aussi heureux, que les habitants de San Antonio de los Cobres, une petite ville nichée dans les Andes argentines.

En effet, la beauté grandiose des paysages vierges, ajoutée à la pureté de l’air montagnard, font de cet endroit un lieu magique propice au bonheur.

Malheureusement, l’emplacement géologique de cette petite bourgade n’est pas vraiment ce que l’on pourrait appeler de lieu sûr, puisqu’elle est construite sur de la roche volcanique, naturellement riche en arsenic.

Les analyses effectuées prés de San Antonio, montrent que le niveau d’arsenic présent dans l’eau est vingt fois plus élevé que le niveau déclaré sûr par l’Organisation mondiale de la santé.

Un poison mortel

Connu depuis l’antiquité, cet élément chimique est un metalloïde extrêmement toxique tant pour l’homme que pour les animaux. Cette substance est d’ailleurs considérée comme l’un des poisons les plus virulents de l’histoire.

Toutefois, il faut dire que ce poison n’affecte pas tellement les habitants de San Antonio, puisqu’ils tolèrent très bien l’arsenic.

Ces montagnards robustes sont ainsi, arrivés à développer une immunité quasi-totale contre cet élément toxique. Et même s’ils sont exposés à des taux très élevés d’arsenic, ils ne développent aucun symptôme d’empoisonnement.

Grâce à cette incroyable capacité de tolérance, les habitants de cette charmante petite ville argentine peuvent vivre tranquillement leurs vies, sans se soucier d’avoir un centre antipoison à proximité, puisqu’ils sont totalement immunisés.

Ces enfants voient clairement sous l’eau

Source : bbc

Les enfants Moken sont les descendants d’un peuple de nomades maritimes qui vit en Asie du sud-est, non loin des côtes birmanes et thaïlandaises. Considérés par les autorités comme des citoyens de seconde zone, voire même des parasites, ce peuple a donc été interdit de posséder des terres.

Alors pour se nourrir, les Moken et leurs enfants ont du se tourner vers l’océan, dont les fonds regorgent de poissons et de crustacés, mais encore faut-il savoir les pêcher.

Ce peuple marin a donc développé une technique infaillible qui lui permet de faire des pêches miraculeuses. Une technique qui a laissé les chercheurs et biologistes marins totalement perplexe.

Des enfants exceptionnels

Le secret des enfants Moken réside dans le fait qu’ils peuvent littéralement voir sous l’eau, exactement comme un dauphin ou un autre cétacé. Une faculté développée au cours des siècles de vie maritime. Cependant, elle semble ne s’appliquer qu’aux enfants.

Quand ils vieillissent, leurs pupilles deviennent moins flexibles, et à l’âge adulte, ils perdent cette capacité de s’accommoder sous l’eau ».

Cette incroyable particularité de leurs globes oculaires, à cependant permis aux Moken de ne pas mourir de faim et de prospérer, malgré leur mode de vie nomade. Et aujourd’hui encore, les enfants de la tribu Moken sont comme des poissons dans l’eau !

 ➡ Aller plus loin avec…un Gilet de Flotteur de Natation pour des Enfants

Entendre le mouvement des globes oculaires

Source : livescience

Imaginez vous que votre ouïe est si fine que vous pouvez entendre des chuchotements à une distance de 50 mètres, ou le bruit d’une fourchette qui tombe à l’autre bout de la cantine, pourtant plongée dans une cacophonie infernale.

Mais quel que soit votre degré d’acuité auditive, vous ne pourrez pas concurrencer les porteurs du syndrome de déhiscence du canal supérieur, ou SCDS.

Cette affection est causée par un petit trou dans l’os recouvrant l’oreille interne. Ce qui se traduit la plupart du temps par la distorsion de l’audition ainsi qu’une altération de l’équilibre.

Mais le symptôme le plus hallucinant de cette pathologie est le fait de pouvoir littéralement entendre ses yeux bouger à l’intérieur de leurs orbites.

Une maladie insupportable

Vous pouvez bien croire que ce ne sont que des salades, et que personne ne possède une ouïe aussi développée ! Mais il vous faudra alors affronter le courroux de ces pauvres patients atteints de cette maladie génétique, et qui auraient bien aimé ne pas avoir à le faire.

Car rien n’est plus désagréable en vérité, que ces terribles sons étranges qu’ils entendent au creux de leurs oreilles, à chaque fois que leurs globes oculaires se meuvent dans leurs trous.

Alors, si vous pensez toujours qu’avoir un super sens de l’ouïe est une bénédiction, cet article vous montre que vous avez tort, surtout si vous habitez à proximité d’un aéroport international.

 ➡ Aller plus loin avec… des lunettes de Sécurité/ Antipoussière/ Antivent

Jill Price, une personne vraiment exceptionnelle

Jill Price se souvient de tout

Source : alchetron

Jill Price est une Américaine originaire du sud de la Californie, que rien, mais alors strictement rien, ne prédisposait à la célébrité.

Cette jeune femme de la classe moyenne était en effet l’archétype même de la femme au foyer, dont la seule préoccupation dans la vie était de veiller sur ses enfants et de ne jamais rater un épisode de sa sitcom préférée.

Bref, la vie de Jill était donc un long fleuve tranquille, jusqu’en 1985, où il s’est transformé subitement en un torrent jaillissant…de souvenirs.

Jill a en effet découvert qu’elle avait une mémoire défiant l’entendement, et qui lui permettait de se souvenir de quasiment tous les détails de sa vie, même les plus obscurs et les plus insignifiants d’entre eux.

Mais cette incroyable faculté ne s’arrête pas là, car lorsque Jill se remémore un souvenir, elle le revit carrément et avec le même degré d’émotions.

Une capacité extraordinaire

Le pouvoir cognitif de son esprit est d’ailleurs si puissant, qu’elle revoit littéralement la scène se dérouler devant ses yeux, exactement comme si elle regardait un film. Mais cette extraordinaire capacité dont jouit Jill est en fait un cadeau… dont elle se serait bien passée!

Car la mémoire d’éléphant qu’elle possède n’est en fait qu’un symptôme d’une pathologie neuropsychiatrique très rare, nommée le « syndrome hyperthyméstique ».

À cause de cette maladie à ce jour incurable, les gens comme Jill doivent vivre une existence totalement divisée entre les souvenirs et la réalité.

Mais heureusement, Jill Price est une femme qui n’a que de bons souvenirs en tête, alors, son hyperthyméstie n’est pas vraiment ce qu’on pourrait appeler un fardeau.

 ➡ Aller plus loin avec…des gélules au GINSENG rouge pour améliorer la mémoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les 10 plus jeunes mères du monde

Bill Gates et sa femme Melinda annoncent leur divorce