in ,

Les 7 cimetières les plus bizarres du monde

Généralement, les cimetières sont classiques et sans histoire, mais il y en a d’autres qui sont loin d’être banals et qui surprennent par leur originalité. Certains sont même effrayants, tragiques ou comiques ! Il existe des cimetières qui ne ressemblent pas du tout à des simples espaces funéraires ; ces lieux exposent des éléments uniques et invraisemblables qui attirent les touristes et les curieux.

 

Cette diversité des cimetières provient des rites culturels très anciens, qui honorent les morts et pratiquent l’inhumation comme le cas avec les hommes de Néandertal et les anciens égyptiens. Tenez-vous bien, nous allons vous faire découvrir les cimetières les plus fascinants et les plus étranges. Voici donc les 7 cimetières les plus bizarres au monde !

À voir aussi :

Oops, something went wrong.

 

L’ange noir du cimetière d’Oakland

Source : preuvesduparanormal

Rendons-nous au nord de l’Iowa, aux Etats-Unis, là où se trouve un cimetière étrange qui nourrit beaucoup de rumeurs inquiétantes. Alors si vous avez facilement peur, ou si vous êtes superstitieux, mieux vaut que vous évitiez de faire un tour dans le cimetière d’Oakland. Ce lieu fait froid dans le dos.

Sa particularité, c’est qu’il contient une angoissante statue d’ange noir, haute de deux mètres et demi, et vieille de plus d’un siècle. Voici brièvement l’histoire de ce monument qui a propagé la peur chez les habitants d’Iowa City, et qui a failli inspirer un long-métrage horrifique en 2013.

Une angoissante statue d’ange noir

Teresa Feldevert, sage-femme, et son fils Edward quittent la Tchécoslovaquie et s’installent à Iowa City. Son jeune fils meurt ensuite tragiquement en 1891, et on l’a enterré dans le cimetière local : le cimetière d’Oakland.

Après ce drame insupportable, Teresa s’installe en Oregon où elle épouse Nicholas, qui est décédé à son tour en 1911.  Elle décide alors de retourner à Iowa City : c’est là que reposeront les cendres de son époux défunt.

Source : preuvesduparanormal

Mais, par une inspiration étrange, la veuve Teresa commande une statue au sculpteur tchéo-américain Mario Korbel. En effet, on lui a fait une statue de bronze qui sort de l’ordinaire, sous laquelle onposées les cendres de son mari.

Mais cette statue n’a pas la forme habituelle d’un ange, avec des ailes déployées et la tête levée comme s’il est prêt à prendre son envol vers le ciel.

Un ange qui regarde vers le sol

Non, la statue est sombre et inspire un sentiment d’affliction et même de terreur. En plus, l’ange en question regarde vers le sol, et sa couleur originelle s’est noircie par l’effet de l’oxydation. Cette sculpture, devenue une attraction locale, a enflammé les imaginations.

Les jeunes habitants, pendant Halloween, se regroupent autour de la statue afin de percer le mystère insoluble de cet ange effrayant, et de ce cimetière bizarre.

Tombe aux mains : Une des cimetières bizarres

Source : myheritage

Dans le cimetière de Ruremonde aux Pays-Bas, se trouve une sépulture qui attendrit et donne à réfléchir. Dans ce cimetière, divisé en deux parties, les catholiques et les protestants ne se mélangent pas, puisqu’on a mis entre eux un mur de séparation.

Il était interdit que des défunts proches et de confession opposée reposent côte à côte. A l’époque, au 19ème siècle, le régime néerlandais était fondé sur la ségrégation religieuse, où des catholiques, protestants et juifs vivaient isolément, selon leurs usages.

L’union forte de l’amour

Pourtant Jacob van Gorcum, protestant, et Josephina van Aefferden, catholique sont pris d’amour l’un pour l’autre. Ensemble, ils bravent la réprobation sociale, et se marient.

Jacob meurt en 1880 et est enterré dans la zone protestante, tandis que Josephina meurt en 1888 et est enterrée dans la zone catholique. L’interdiction ne pourra pas être contournée.

Source : gravos

Donc, les deux amoureux ont été ensevelis contre le mur de briques, et la hauteur des pierres tombales dépassait celle du mur.

Et pour narguer une dernière fois la tristesse absurde des interdictions, une fantaisie touchante a été trouvée pour les unir malgré tout. Du sommet de chacune des pierres tombales émerge une main sculptée ; et les deux mains se serrent précisément au-dessus du mur.

L’amour triomphe toujours de l’adversité, et même dans la mort, son ingéniosité l’emporte sur les petitesses restrictives de la société.

Sculpture australienne

Source : pinterest

En Australie, au cimetière Mount-Macedon, se trouve une sculpture belle et originale, qui suscite un attendrissement profond. En 1987, Laurence Matheson décède à l’âge de 57 ans et sa femme Christina, désespérée, a eu l’idée d’exprimer son deuil de la façon la plus éloquente possible : en ayant recours à l’art de la statuaire.

Quoi de plus beau et de plus expressif qu’une représentation d’amour éternel sur une tombe ? Christina demande au sculpteur australien Peter Schipperheyn de lui concevoir une œuvre en marbre de Carrare, en la prenant comme modèle.

La légende de la statue étrange

Cette sculpture représente Christina, étendue sur le côté et au-dessus de la tombe de son mari défunt. Le bras droit de l’Endormie (c’est le nom de l’œuvre) est tendu, noyé sous la chevelure éparse, et les doigts agrippent nerveusement l’épaisseur du tombeau.

On doit admettre que cette sculpture est belle et émouvante. D’ailleurs beaucoup d’australiens viennent visiter cette statue étrange pour l’admirer. Assurément, Christina ne pouvait pas mieux symboliser son amour indéfectible pour Laurence.

Parc commémoratif Forrest Lawn

Source : wikipedia

Le Forrest Lawn Memorial Park vous dit peut-être quelque chose ? C’est là où de grandes personnalités américaines sont enterrés, comme Michael Jackson, Ronald Reagan et Walter Disney et bien d’autres encore.

Ce qui fait le prestige de ce cimetière, c’est son emplacement. En effet, ce cimetière est environné des plus grands studios de cinéma américain : Universal, Walt Disney et Warner Bros.

Un site culturel historique

Fondé au début du 20ème siècle, ce cimetière abrite plus de 119.000 tombes, et n’est pas seulement un lieu où l’on enterre des vedettes. C’est un site culturel historiquement important, et qui contient de somptueux monuments artistiques.

Hubert Lewright Eaton, l’homme d’affaire fondateur de ce lieu, a voulu créer un cimetière réjouissant où on fêterait des mariages, le type de cérémonies qui inspireraient de la gaieté.

Source : forestlawndetroit

Oui, Hubert avait peu de goût pour les cimetières classiques qu’il trouvait mornes et désolants. AInsi, il était convaincu que la vie après la mort serait un long séjour de paix et de joie.

Et cette croyance se reflète dans le cimetière qu’il a créé : un immense parc accueillant où les pelouses et les fontaines sont charmantes, sans édifications macabres et sans monument austère.

D’ailleurs, on célèbre des mariages dans les différentes chapelles du Forrest Lawn Memorial Park. Cependant,on est bien loin des cimetières bizarres et glauques réputés hantés !

Cimetière joyeux de Săpânța

Source : vacance-roumanie

Figurez-vous un cimetière bizarre qui serait comme une vaste galerie exposant des œuvres de l’art naïf. Vous circulez entre les tombes et vous voyez partout des stèles en bois chamarrés, riches de couleur et de composition : de véritables tableaux divertissants, dont le style est un mélange d’art naïf et de culture valaque.

C’est en quoi se distingue le cimetière joyeux de Săpânța, en Roumanie. Ces stèles de couleurs vives représentent un moment de la vie du défunt, ou bien les circonstances de sa mort.

Le ton de ces illustrations est presque toujours humoristique. Il faut dire à ce propos que dans les vieilles traditions valaques, tout ce qui est lié à la mort est réjouissant.

Un véritable jardin multicolore

En effet, les rites funèbres étaient des fêtes, et les obsèques se déroulaient dans le rire et l’allégresse. En 1935, un sculpteur roumain, Stan Ioan Patras, a créé le premier genre d’œuvre qui devait le rendre célèbre plus tard : une épitaphe haute en couleurs sur une croix de chêne dans le style valaque.

Source : sothyphotographie

Cette invention plut beaucoup ; et aujourd’hui ce cimetière bizarre roumain est un véritable jardin multicolore, contenant plus de 800 stèles aux ciselures riches et abondantes ! En effet, on dirait que ce sont les enfants qui ont fait ces dessins.

Et ces stèles, dont le fond est toujours bleu, sont rectangulaires et remplies de figures géométriques bizarres.

On grave un court texte allégorique en dessous du dessin. Et comme vous l’imaginez, il s’agit la plupart du temps d’un mot humoristique sur la personnalité du défunt. Par conséquent, ce cimetière étrange est un lieu touristique majeur de la région.

Cimetière aérien de Sagada en Philippines

Source : jack35.wordpress

Direction la ville de Sagada, aux Philippines, dans une province montagneuse où une région subsiste une ancienne pratique vieille de 2000 ans. S’il nous est tout à fait facile de concevoir que les morts doivent être enterrés, les peuplades indigènes de Sagada ont des visions assez opposées.

Pour eux, l’inhumation a beaucoup d’inconvénients. Alors ils suspendaient leurs morts au flanc des falaises ou les plaçaient dans des grottes surélevées. Mais quelle est l’origine de cette coutume ?

Pour les cercueils des chiens !

Comme vous l’imaginez, il y entre beaucoup de superstition et de mythes. D’abord, c’était pour raccourcir la distance qui sépare le ciel du défunt. Mais c’est aussi pour éviter que les chiens dévorent les dépouilles, ou que des profanateurs les saccagent.

En tout, il y a là un double avantage temporel et spirituel, comme vous voyez. De plus, les défunts, fixés en hauteur dans des cercueils qu’ils avaient eux-mêmes fabriqués, pouvaient toujours recevoir un peu d’air frais et quelques rayons de soleil.

Source : modifikasi

Seulement, cette pratique est coûteuse et demande du temps et beaucoup d’effort : seuls les riches reçoivent cet honneur. C’est-à-dire, quand un habitant aisé rend l’âme, on le recouvre d’abord d’étoffe et fixé à un siège en bois.

Après l’avoir soigneusement embaumé, on le place au seuil de la maison à la vue de tous les voisins qui viennent honorer sa mémoire. Vient ensuite une autre singularité.

Plus personne ne suspend des cercueils !

Comme symbole de renaissance, le défunt est mis en position fœtale dans le cercueil qui ne mesure pas plus d’un mètre. Après quoi, on lève le cercueil au moyen de cordages jusqu’à ce qu’il atteigne une hauteur convenable.

Malheureusement, les cimetières aériens de Sagada sont en voie de disparition, comme toutes les choses marginales de ce monde. C’est parce que le bois de ces coffres se détériore à cause des pluies et de l’humidité, et il arrive que des cercueils chutent.

Un cimetière qui est en train de mourir, n’est-ce pas tristement ironique ? La dernière suspension de cercueil a eu lieu il y a dix ans, et de nos jours, il en tombe plus qu’il n’en monte.

Cimetière bizarre d’Ekaterinbourg

Source : buzz.excite

Le cimetière d’Ekaterinbourg en Russie, est unique au monde. C’est ici qu’on a enterré de nombreux membres de la mafia russe. Et parmi eux, les grands chefs du crime organisé.

Après la destruction de l’URSS, les plus puissants d’entre eux ont tiré profit de l’instabilité du pays, et par conséquent sont considérablement enrichis. Et dans ces charmants milieux, l’étalage de richesse est de règle.

Une représentation réelle de la personne décédée

Les plus riches ont trouvé un excellent moyen de frapper les esprits même après leur mort. Mais si vous vous rendez dans ce cimetière d’Ekaterinbourg, vous verrez au lieu de simples stèles funéraires et des sculptures de voitures de luxe.

Source : creapills

Aussi des pierres tombales surdimensionnées figurant le défunt avec un réalisme frappant. Bref, les portraits représentent la personne décédée dans son plus grand jour.

Et bien sûr, on a laissé aucun signe de richesse de côté. Ainsi, on place des chaînes d’or, voitures luxueuses et des costumes onéreux ornent ces tombeaux exorbitants.

A vrai dire, la démesure est partout dans ce cimetière. Vous n’y trouverez pas l’humilité chrétienne et ses symboles d’aspirations pieuses vers le ciel ; vous verrez plutôt de grands portraits de mégalomanes entourés de luxe.

Voilà, c’est la fin de l’article ! N’hésitez pas à dire en commentaire lequel de ces cimetières bizarres vous a fait la plus forte impression ? Et pourquoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0
Explosion Liban

Urgent : Enorme explosion d’origine inconnue au Liban

CNN remplace mot femme

CNN remplace le mot « femme » par « personnes ayant un col de l’utérus »