in

Les 10 découvertes archéologiques les plus étonnantes

Des cercueils de vampires à une géante griffe préhistorique...

 

...Aujourd'hui nous allons vous faire découvrir 10 découvertes archéologiques étonnantes.

 

Un masque en or vieux de 3000 ans

découvertes archéologiques-masque en or

Source : newsbeezer

En 1929, à Guanghan dans la province du Sichuan en Chine, un agriculteur en plein labour de son champ tombe accidentellement sur des reliques en jade. La découverte fait très vite le tour du pays et plusieurs archéologues chinois entament des fouilles dans l’espoir de trouver d’autres trésors.

Ainsi la petite ville paisible vit quelques années d’effervescence inédites. Puis un retour progressif à la normale, puisqu’on n’a trouvé aucun autre objet de valeur. Et ceci pendant près de 57 ans.

Ce n’est qu’en 1989, que d’autres fouilles archéologiques ont été entreprises, permettant ainsi de découvrir deux fosses regorgeant de trésors.

Des milliers d’objets en or ,en bronze, en jade et en ivoire y ont été trouvés, sauf qu’ils étaient brûlés. Ce qui a poussé les scientifiques à conclure qu’il s’agit de fosses sacrificielles.

Un site archéologique exceptionnel

Les recherches et analyses scientifiques ont permis d’affirmer que le site archéologique de Sanxingdui remonte à l’État de Shu, un royaume qui a régné dans le bassin occidental du Sichuan, il y a plus de 3000 ans.

Ce site archéologique d’exception ne cesse de nous étonner, puisqu’en 2019, une autre fosse sacrificielle y est découverte et cinq autres, rien que l’an passé. Ce qui augmente le nombre d’artefacts, de reliques et d’objets précieux découverts sur ce site de 12 km² à plus de 10 000.

Source : newsbeezer

Mais la récente découverte d’un masque de cérémonie en or pesant environ 280 grammes, demeure la plus mystérieuse et la plus étonnante de ce site préhistorique.

Le mystère de Sanxingdui et de son masque en or attise la curiosité des archéologues du monde entier, qui espèrent lever le voile un jour sur cette ancienne civilisation chinoise qui a prospéré pendant des milliers d’années avant de s’évaporer sans laisser de traces.

Le cerveau d’un homme transformé en verre

découvertes archéologiques-cerveau en verre

Source : mysticalraven

Vous avez sans doute déjà entendu parler de l’éruption du Vésuve. Ce volcan de Campanie, en Italie, qui a anéanti, en 79 de notre ère, les tristement célèbres villes de Pompéi, d’ Herculanum, d’Oplontis et de Stabies

D’ailleurs, on a fait plusieurs découvertes hors du commun dans les décombres de ces villes antiques. Notamment les célèbres amants de Pompéi ainsi que plusieurs corps humains entiers pétrifiés.

Mais le cerveau d’un homme transformé en verre, reste la trouvaille la moins connue et la plus incroyable et mystérieuse de ces sites archéologiques. Pour en savoir plus, faisons un saut dans le passé, et plus précisément la nuit du 25 octobre de l’an 79.

Une découverte archéologique étonnante

Nous sommes à Herculanum, dans la chambre du gardien, dans le Collegium Augustalium. Le jeune homme de 25 ans est allongé sur son lit en bois, quand un nuage de cendres, de gaz et de bloc de pierre et d’une température avoisinant les 520 degrés Celsius ensevelit la ville.

Cette nuée ardente du Vésuve n’a laissé aucune chance à notre jeune gardien, ni à aucun habitant de la ville.

Ce n’est qu’en 1960, qu’on découvre le crâne du gardien du Collegium et dont un matériau vitreux et noir avaient été extrait.

Source : dw

Il aura fallu encore plusieurs décennies de plus, pour que les scientifiques puissent affirmer que le matériau en question n’est autre que de la matière cérébrale vitrifiée. C’est-à-dire qu’elle a subi le processus de vitrification, par lequel tout matériau brûlé à haute température et refroidi rapidement, se transforme en verre ou en émail. Une découverte archéologique très étonnante !

Les fouilles archéologiques sont toujours en cours à Pompéi et Herculanum. Il semble que ces cités antiques détruites dans des circonstances apocalyptiques, n’ont pas encore livré tous leurs secrets.

Une structure avec les os des mammouths

découvertes archéologiques-structure de mamouths

Source : nature

Notre planète regorge de trésors archéologiques, remontant parfois à des milliers d’années, comme Stonehenge ou les lignes de Nazca et dont on ne connaît toujours pas l’utilité.

Tel est le cas d’une structure vieille de 25000 ans et de 12 m de diamètre, découverte dans la steppe forestière de Russie. Une architecture qui soulève une multitude de questions !

Surtout qu’elle est construite avec les os d’au moins 60 mammouths laineux. Ce qui ne fait qu’épaissir le mystère de ce bâtiment de l’âge de glace.

Beaucoup de questions sans réponses

Les archéologues essaient de trouver l’utilité de cette bâtisse, mais ils n’en sont qu’aux théories. Parmi les plus intéressantes : Il pourrait s’agir d’un lieu de transformation et de stockage des aliments, d’un lieu de rituels et de cérémonies ,ou d’un point de repère ou lieu de retour lorsque les conditions devenaient très difficiles.

Il reste également la question des mammouths, ont-ils été chassés ou récupérés des sites de morts massives ?

Malgré tant d’efforts, le mystère de cette découverte archéologique demeure entier. Ce n’est pas pour autant ce qui découragent les scientifiques, qui mettent tout en œuvre pour trouver des réponses à leurs questions, et peut-être que les avancées technologiques permettront d’aider dans la résolution du mystère cet édifice énigmatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

Chargement…

0

Les accidents d’animaux en colère sur la route filmés par une caméra

Quand les orques sont dangereuses (Les baleines aussi les craignent)